Skip to main content

Burns et les Sharks espèrent relancer l'attaque

Le défenseur a inscrit 29 buts en saison régulière, mais il n'a récolté aucun point en trois matchs contre les Oilers

par Eric Gilmore / Correspondant LNH.com

SAN JOSE -- Le défenseur des Sharks de San Jose Brent Burns a souvent représenté une force irrépressible à l'attaque pendant la saison régulière.

Burns a mené les Sharks au chapitre des points (76), des aides (47) et des tirs au but (320), et il a fini à égalité avec Joe Pavelski au sommet de l'équipe avec 29 buts. Mais après trois matchs de la série de première ronde dans l'Association de l'Ouest contre les Oilers d'Edmonton, Burns n'a enregistré aucun point sur 12 lancers.

Après avoir été blanchis par le gardien des Oilers Cam Talbot lors des matchs no 2 et 3, les Sharks tirent de l'arrière 2-1 et ont désespérément besoin de relancer l'attaque en vue du match no 4 au SAP Center mardi (22h H.E.; TVA Sports, SN, NBCS CA).

Burns, qui a récolté 24 points (sept buts) dans les séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2016 pour aider les Sharks à atteindre la grande finale, a suggéré qu'en raison du manque de buts en séries éliminatoires, il pourrait avoir besoin de l'intervention divine.

« Je dois prier aux dieux de hockey, je suppose », a déclaré Burns à la suite d'un entraînement optionnel au Solar4America Ice lundi. « Ce sont les séries. Ça se passe chaque saison. C'est difficile de créer des buts. Il y a tant de vidéos ces jours-ci, tu cherches toujours des failles. Mais on peut dire de même quant à eux. Ils n'ont pas créé grand nombre de buts non plus. »

Les Oilers, qui ont remporté le match no 3 dimanche par la marque de 1-0 après avoir remporté le match no 2 2-0 vendredi, ont réussi un total de cinq buts au cours des trois matchs. Les Sharks ont remporté le match d'ouverture 3-2 et n'a pas trouvé le fond du filet depuis.

« Je crois que chaque match était très serré entre ces deux équipes, a commenté Burns. Pas beaucoup de beaux buts. Il s'agit plutôt des rebonds fortuits. Tu dois travailler pour recevoir ces rebonds et demeurer confiant. »

Le défenseur des Sharks Paul Martin a souligné que le jeu des Oilers a eu un gros impact sur celui de Burns, qui a dirigé deux tirs vers le filet dans chacun des matchs no 2 et 3.

« Je crois que leurs entraîneurs et dépisteurs ont concentré leurs efforts sur Brent, tout comme nous le ferons avec [le centre les Oilers Connor] McDavid, a expliqué Martin. Ils savent qu'il possède un tir foudroyant et qu'il sait le diriger à travers la circulation devant le filet. Ils jouent agressivement contre lui et ils l'empêchent de s'amener au centre de la zone offensive. »

Les Sharks, quant à eux, sont parvenus jusqu'ici à limiter McDavid, qui a mené la LNH avec 100 points (30 buts) en saison régulière à un but en infériorité numérique et une mention d'aide dans les trois matchs.

« Nous le restreignons, a affirmé l'entraîneur des Sharks Peter DeBoer. Ils font de même à propos de Burns. S'ils se concentrent sur lui, quelqu'un d'autre devra faire le travail. »

Zack Kassian l'a fait pour Edmonton, ayant trouvé le fond du filet dans les matchs no 2 et 3.

Habituellement, les joueurs de centre Joe Thornton et Logan Couture seraient les candidats chez les Sharks, mais Thornton a raté les deux premiers matchs de la série ainsi que les trois dernières parties de la saison régulière à cause d'une blessure au genou gauche, tandis que Couture a raté les sept derniers matchs de la saison régulière après avoir été atteint à la bouche par une rondelle errante. Il a disputé tous les trois matchs de la série, mais il n'a récolté aucun point en amassant trois tirs au but. Thornton a enregistré deux tirs lors de ses débuts dans la série dimanche.

Talbot n'a alloué aucun but depuis le match no 1, quand Melker Karlsson a fait mouche en prolongation. Depuis cette défaite, il a repoussé tous les 39 lancers qu'il a reçus.

« Il joue bien, a dit Couture à propos de Talbot. Il est comme tous les gardiens dans la ligue: s'il peut le voir, il va le stopper. Il est sur une lancée à l'instant, alors nous devons trouver le moyen de créer de la circulation devant lui. Il y a sûrement des retours de lancer, aussi. Je crois qu'il a eu des difficultés à attraper la rondelle en première période, mais nous n'avons pas réussi à nous emparer des retours. »

En voir plus