Skip to main content

Burakovsky s'est élevé après des moments difficiles

Après avoir subi une blessure et avoir été retranché, l'attaquant des Capitals a marqué ses deux premiers buts des séries en deuxième période du match no 7

par Hugues Marcil / Réviseur LNH.com

L'attaquant des Capitals de Washington Andre Burakovsky a traversé des moments difficiles en séries éliminatoires de la Coupe Stanley, mais il a mis tout ça derrière lui dans le match no 7 de la finale de l'Association de l'Est contre le Lightning de Tampa Bay, mercredi au Amalie Arena.

L'attaquant né en Autriche a marqué deux buts cruciaux, ses deux premiers des séries, pour permettre aux siens de vaincre le Lightning 4-0 et d'atteindre la Finale de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 20 ans. Les Capitals affronteront les Golden Knights de Vegas dès lundi (20 h HE, NBC, CBC, SN, TVAS).

Non seulement s'agissait-il de ses deux premiers points du tournoi printanier, mais ce qui ajoute à la beauté de l'histoire, c'est que la soirée de rêve de Burakovsky survient après un parcours éliminatoire difficile.

À LIRE : Les Capitals blanchissent le Lightning et passent en Finale |Comment les Capitals ont-ils fait pour atteindre la Finale? | Comment les Capitals ont été bâtis

Il a été contraint de rater toute la série de deuxième ronde dans l'Est contre les Penguins de Pittsburgh et une bonne partie de celle de premier tour contre les Blue Jackets de Columbus après avoir subi une blessure au haut du corps dans le match no 2 contre Columbus. Burakovsky a ensuite été retranché lors du match no 5 contre Tampa Bay.

Il a même avoué à NBC Sports Washington être trop dur envers lui-même et avoir fait appel à un psychologue sportif pour composer avec cette facette de sa personnalité. Au final, il aura raté 11 rencontres et, avant celle de mercredi, Burakovsky avait été blanchi de la feuille de pointage lors de sept parties.

« J'ai été à l'écart du jeu un peu avec ma blessure, puis je suis revenu », a affirmé le principal intéressé après la rencontre. « Comme je l'ai dit, ça n'a pas été facile pour moi. Quand j'étais blessé, j'ai travaillé très fort pour revenir le plus vite possible. C'est plus difficile que je pensais de sauter dans l'action contre une telle équipe. Il n'y aura rien de facile. C'est très satisfaisant d'aider l'équipe à obtenir une victoire et de faire partie de ce groupe. »

Le joueur de 23 ans a commencé à exorciser ses démons à 8 :59 de la deuxième période, lorsqu'il a soutiré la rondelle au défenseur du Lightning Dan Girardi avant de déjouer Andrei Vasilevskiy du côté du bouclier.

Video: WSH@TBL, #7: Burakovsky vole et compte

Burakovsky en a remis à 16 :31 en battant Vasilevskiy lors d'une échappée.

« Pour être honnête, je ne sais pas trop ce qui m'est passé par la tête (après son deuxième but), a avoué Burakovsky. D'être en avance par quelques buts était agréable. Pendant toute la série, et surtout lors des deux derniers matchs, Braden [Holtby] a été très bon pour nous. Je pense que nous avons joué en défensive comme jamais auparavant. »

Les Capitals étaient en avant 1-0 grâce à un but rapide du capitaine Alex Ovechkin en première période, mais ils ont été dominés 12-6 par le Lightning au chapitre des tirs au but en deuxième période. C'est d'ailleurs au deuxième engagement que Tampa Bay a été le plus menaçant dans le match, mais Holtby a été intraitable. Il a conclu la rencontre avec 29 arrêts.

Video: WSH@TBL, #7: Burakovsky marque son deuxième but

On peut donc dire que Burakovsky a attendu le bon moment pour secouer sa léthargie, permettant aux siens de retraiter au vestiaire avec une confortable avance de 3-0.

« Il avait beaucoup d'énergie et j'ai voulu l'éloigner de certaines confrontations », a révélé l'entraîneur des Capitals Barry Trotz. « J'ai donc effectué quelques ajustements avec les lignes. Burakovsky est l'un de ces joueurs qui a beaucoup d'énergie et se sent bien lorsqu'il joue avec confiance. Depuis quelques temps, on travaille à ce qu'il pense aux aspects positifs. Si tu ne marques pas, tu peux contribuer de manière différente. Il est dur envers lui-même quand il a l'impression de ne pas avoir joué à son niveau. »

Burakovsky est devenu le deuxième joueur de l'histoire des Capitals à marquer deux fois dans un match no 7, rejoignant Dale Hunter, qui l'avait fait en demi-finale de section en 1988 contre les Flyers de Philadelphie.

Espérons pour les Capitals que Burakovsky sera en mesure de transporter l'énergie et la confiance de mercredi en Finale de la Coupe Stanley. Washington atteint la Finale pour la deuxième fois de son histoire. En 1998, ils avaient été balayés en quatre rencontres par les Red Wings de Detroit.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.