Skip to main content

Bruce Cassidy a apporté des changements positifs chez les Bruins

Sa confirmation au poste d'entraîneur-chef a été alimentée par une excellente performance en fin de saison

par Matt Kalman / Correspondant LNH.com

BOSTON -- Les Bruins de Boston ont compilé une fiche de 18-8-1 en fin de saison régulière et ils sont retournés en séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 2014 après que Bruce Cassidy eut remplacé Claude Julien à titre d'entraîneur-chef le 7 février.

À la suite de l'élimination des Bruins en six matchs lors de la série de première ronde dans l'Association de l'Est face aux Sénateurs d'Ottawa, le directeur général Don Sweeney a été suffisamment convaincu pour s'investir dans Cassidy mercredi.

« Je crois que Bruce l'a bien résumé l'autre jour quand nous avons eu notre discussion », a expliqué Sweeney lors d'une conférence de presse au TD Garden jeudi. « Quand je l'ai félicité, il m'a dit, "c'est bon, parce que ç'a été une longue et difficile entrevue". »

Les Bruins ont maintenu une fiche de 26-23-6 sous Julien et couraient le risque de rater les séries éliminatoires pour une troisième saison consécutive avant que « l'entrevue » de Cassidy ne se soit amorcée. Les Bruins ont affiché une meilleure moyenne de buts marqués (3,37) et de buts alloués (2,30) après le changement derrière le banc, et ils ont continué de présenter le meilleur taux d'efficacité en infériorité numérique dans la LNH (85,7 pour cent) tandis que leur jeu de puissance s'est hissé au septième rang de la ligue (21,7 pour cent).

Cassidy a encouragé ses attaquants à être plus créatifs et à attaquer davantage le filet adverse, tout en poussant ses défenseurs à rejoindre l'attaque sans ignorer leurs responsabilités défensives. Les modifications ont porté leurs fruits en procurant plus de victoires aux Bruins, ainsi qu'un poste à Cassidy.

« Cela nous a aidés, tout le monde est ravi de marquer de buts et de créer des chances, a expliqué Cassidy. Et je ne crois pas que nous ayons perdu beaucoup du côté défensif. Au cours de la saison, nous avons tenté de maintenir cet équilibre. C'était le message dès le début.

« Les joueurs l'ont accepté et nous avons connu des succès. Les victoires règlent beaucoup de problèmes et font sourire tout le monde. »

Cassidy a donné du crédit au noyau de joueurs des Bruins, la majorité d'entre eux ayant remporté la Coupe Stanley en 2011 et ayant passé la majorité de leur carrière sous les ordres de Julien lors de son mandat de 10 ans à la barre des Bruins, pour avoir facilité la transition entre les entraîneurs.

« Les vétérans m'ont donné une opportunité de gagner leur respect et ils ont complètement accepté ce que nous prêchions, a dit Cassidy. Les vétérans m'ont donné cette opportunité, et je ne peux les remercier assez. »

Les Bruins se sont améliorés en saison régulière et ils ont poussé les Sénateurs au maximum, malgré des blessures au joueur de centre David Krejci et à trois de leurs meilleurs défenseurs -- Torey Krug, Adam McQuaid et Brandon Carlo -- avant de s'incliner en six matchs.

« Je crois que notre équipe a été bien préparée chaque soir, pas seulement dans les séries, mais dès le moment où Bruce a pris les rênes, a avancé Sweeney. Je sais à quel point il est méticuleux et passionné, et je crois que les joueurs lui répondent bien. Il veut toujours enseigner. Le lendemain du match, peu importe le résultat, il cherche des moyens pour nous améliorer. »

En voir plus