Skip to main content

Bruce Boudreau du Wild mène la course au Jack Adams

L'entraîneur du Minnesota récolte cet honneur selon un panel du LNH.com à l'aube du dernier quart de la saison

par Jon Lane @JonLaneNHL / Journaliste LNH.com

À l'aube du dernier quart de la saison 2016-17, le LNH.com procède cette semaine à sa troisième édition de la Course aux trophées. Aujourd'hui, nous nous tournons vers la course au trophée Jack Adams.

Bruce Boudreau a été embauché à titre d'entraîneur du Wild du Minnesota le 7 mai 2016, huit jours après avoir été congédié par les Ducks d'Anaheim, dans l'espoir qu'il allait procurer une étincelle à une équipe qui venait d'être éliminée en six matchs par les Stars de Dallas en première ronde de l'Association de l'Ouest.

Le Wild et Boudreau ont éprouvé des problèmes en séries par le passé. Minnesota a accédé à la troisième ronde du tournoi printanier à une seule reprise (2003) depuis son arrivée dans la LNH en 2000. Boudreau a remporté 409 rencontres et huit titres de section en neuf saisons avec les Capitals de Washington et les Ducks, mais son équipe n'a participé qu'à une finale d'association. Il montre une fiche de 1-7 lors des matchs ultimes et il est le seul entraîneur de l'histoire de la LNH à en avoir perdu quatre de suite.

À l'aube du dernier droit dans la saison régulière 2016-17, les choses se déroulent très bien pour le Wild. Propulsé par une série de 12 victoires entre le 4 et le 29 décembre, le Minnesota a cinq points d'avance sur les Blackhawks de Chicago en première place de la section Centrale et de l'Association de l'Ouest. Le Wild pourrait même surpasser la marque des 48 victoires et des 104 points, des records d'équipe, tous les deux établis en 2006-07.

Tout cela fait en sorte qu'il est le favori pour remporter le trophée Jack Adams, remis au meilleur entraîneur de la Ligue, selon un comité de 13 journalistes du NHL/LNH.com.

« Je n'ai pas vraiment réfléchi à notre fiche, a déclaré Boudreau, qui a gagné le trophée en 2007-08 avec les Capitals. Je pense toujours au nombre d'équipes qui peuvent nous rattraper si nous n'amassons pas de points pendant une semaine. Je regarde ça et je pense à ce qu'on doit faire de mieux. J'ai été dans cette position tellement de fois dans les 14 ou 15 dernières années et je ne veux pas penser au passé, parce que chaque fois que vous faites ça et que vous pensez que vous êtes bons, de mauvaises choses arrivent. Nous voulons pousser vers l'avant et essayer de rattraper les équipes devant nous. En même temps, nous voulons garder les autres équipes à distance.

« J'aime le fait que nous avons été constants, mais je pense qu'il y a encore place à l'amélioration. »

Ce qui aide la cause de Boudreau est l'éclosion du jeune attaquant Mikael Granlund, la renaissance du vétéran joueur de centre Eric Staal et les performances étincelantes du gardien Devan Dubnyk. En plus de ça, cinq joueurs du Wild sont dans le top-8 de la LNH au chapitre du différentiel, tous à plus-29 ou mieux.

La décision la plus importante de Boudreau a été de réunir Granlund, Jason Zucker et Mikko Koivu, le 25 novembre. Le Wild montre une fiche de 31-7-4 depuis ce temps, et les trois joueurs ont totalisé 49 buts (huit en avantage numérique), 122 points et un différentiel de plus-77.

« Le trio de Mikko, c'est celui qui a marqué tous les buts en avantage numérique, indiqué Boudreau. Les joueurs bougent la rondelle tellement rapidement, et lorsque vous faites ça, regardez d'où viennent les buts : de la peinture bleue parce qu'ils envoient la rondelle au filet et ils foncent. Ils savent ce que ça prend pour marquer des buts. C'est une formule facile. »

Boudreau a amassé 55 points au scrutin, neuf de plus que l'entraîneur John Tortorella des Blue Jackets de Columbus, qui était le favori à la mi-saison. Mike Babcock des Maple Leafs de Toronto a conclu au troisième rang avec 21 points.

Résultat du scrutin (points accordés sur une base 5-4-3-2-1): Bruce Boudreau, Wild, 55 points; John Tortorella, Blue Jackets, 46; Mike Babcock, Maple Leafs, 21; Todd McLellan, Oilers d'Edmonton, 18; Guy Boucher, Sénateurs d'Ottawa, 16; Alain Vigneault, Rangers de New York, 12; Joel Quenneville, Blackhawks de Chicago, 12; Barry Trotz, Capitals de Washington, 8; Mike Sullivan, Penguins de Pittsburgh, 6; Glen Gulutzan, Flames de Calgary, 1.

En voir plus