Skip to main content

Brodeur évacue sa colère et prépare le cinquième affrontement

LNH.com @NHL

NEWARK, New Jersey - Le monde du hockey et même la famille de Martin Brodeur ont pu voir un côté sombre de sa personnalité à la fin de la quatrième rencontre de la série entre les Devils du New Jersey et les Hurricanes de la Caroline - un homme furieux. Le gardien, qui a remporté le plus de victoires dans la LNH en saison régulière, a explosé de rage quelques instants après le gain de 4-3 des Hurricanes. Selon lui, Jussi Jokinen l'a frappé alors qu'il restait seulement 0,2 seconde au cadran.

Jokinen et Brodeur sont entrés en contact devant le demi-cercle du cerbère québécois quelques secondes seulement avant que Jokinen fasse dévier le tir de Dennis Seidenberg au fond de la cage des Devils pour créer l'égalité 2-2 dans la série.

Brodeur s'est immédiatement retourné vers l'arbitre Eric Furlatt en réclamant une pénalité pour obstruction sur le gardien.

Après la révision du but pour déterminer si la rondelle était entrée avant la fin de la période, Brodeur est revenu à la charge auprès de Furlatt. Il a refusé de révéler la teneur de l'échange.

"On s'est parlé en français, alors personne n'a compris", a dit Brodeur.

Après avoir mis fin à la discussion, Brodeur a frappé son bâton sur la rampe, puis sur la patinoire. Il y a eu quelques débats afin de déterminer s'il avait brisé son bâton.

Il n'y a cependant pas eu de débat à savoir s'il s'agissait d'une première dans la carrière du gardien âgé de 36 ans, reconnu pour être habituellement affable.

"Je crois toujours que lorsque je prends ma position, peu importe si la patinoire est blanche ou bleue sous mes pieds, un joueur ne peut pas entrer en contact avec moi", a déclaré Brodeur.

"En repensant au jeu, je ne pense pas que ça méritait une pénalité, a ajouté le gardien québécois. Mais il y a une règle lorsqu'un joueur frappe un gardien - l'arbitre siffle un arrêt de jeu et on reprend le tout".

Pour sa part, l'entraîneur des Hurricanes Paul Maurice a estimé qu'il ne devait pas y avoir de punition sur le jeu. Le vétéran Rod Brind'Amour a confié qu'il s'agissait simplement du hockey des séries éliminatoires.

Quoiqu'il en soit, Brodeur, qui a indiqué qu'il avait été frappé sur les deux derniers buts des Hurricanes dans la quatrième rencontre, a assuré que les Devils avaient appris leur leçon.

"Nous avons appris beaucoup de ce match, a-t-il expliqué. Nous n'avons pas bien joué pendant les deux premières périodes, mais nous sommes venus de l'arrière au troisième vingt et avons créé l'égalité. Nous devons nous appliquer et nous concentrer sur la prochaine rencontre".

En voir plus