Skip to main content

Brisebois se serait attendu à un plus beau cadeau d'anniversaire de Carbo

LNH.com @NHL

TAMPA - Patrice Brisebois s'attendait sûrement de recevoir un plus beau cadeau de 38e anniversaire de la part de son entraîneur, mardi, que celui d'être laissé de côté face au Lightning.

Guy Carbonneau a paru surpris quand on lui a souligné la chose.

Le vétéran défenseur a cédé sa place au jeune Ryan O'Byrne, qu'on a rappelé de l'équipe-école de Hamilton, lundi. C'était la cinquième fois seulement cette saison, la première en 32 matchs depuis le 13 novembre, que ses services n'étaient pas requis.

Brisebois est donc demeuré à 11 matchs du plateau des 1000 en carrière.

L'autre élément en trop a été le vétéran attaquant Steve Bégin. C'était la 12e fois cette saison qu'il subissait pareil sort.

Chris Higgins a effectué un retour au jeu après une absence de 19 matchs. Il s'était infligé une blessure à l'épaule gauche le 9 décembre, au début du match contre les Flames de Calgary au Centre Bell.

(...)

Dans le camp du Lightning, on a salué les retours au jeu du défenseur Paul Ranger (blessure) et de l'ailier Evgeny Artyukhin (suspension). Gary Roberts, Olaf Kolzig, Jamie Heward, Matt Smaby et Adam Hall étaient absents. Rappelés lundi, le gardien Karri Ramo et l'ailier Steve Downie ont revêtu l'uniforme.

(...)

Jussi Jokinen n'est plus le maître des tirs de barrage dans la LNH, même s'il domine encore la ligue au chapitre des buts, avec 20. Erik Christensen et Vyacheslav Kozlov des Thrashers d'Atlanta affichent un meilleur taux de réussite que l'ailier du Lightning, chez les joueurs ayant participé à un minimum de 25 séances de tirs de barrage.

Christensen, qui a concrétisé 16 des 28 occasions qu'on lui a fournies, montre un taux de 57,14 pour cent et Kozlov (19-en-34) a un rendement de 55,88 pour cent. Jokinen suit avec un taux de 52,63 (20-en-38).

Jokinen a connu des débuts retentissants à son arrivée dans la LNH chez les Stars de Dallas, en marquant à ses neuf premiers tirs de barrage entre les 5 novembre 2005 et 7 mars 2006. Cette saison, il a fait mouche trois fois en neuf occasions.

"Les gardiens ont fait leur devoir, ils connaissent mon attirail de feintes. J'essaie de me renouveler, a-t-il confié. Un taux de 33,33 pour cent, ce n'est pas mauvais. Plusieurs joueurs s'en contenteraient. Personnellement, je veux rester au-delà de 50 pour cent. Ce serait excellent."

Quel conseil donnerait-il aux jeunes qui veulent connaître du succès en fusillade? "Ne pas trop réfléchir quand on s'avance vers le gardien, a-t-il répondu. Je dirais que c'est la principale erreur que commettent plusieurs joueurs."

(...)

Martin Saint-Louis estime que le Lightning peut croire en ses chances de remonter la pente et d'atteindre les séries éliminatoires.

"Il y a moins de distractions dans l'entourage de l'équipe, il était à peu près temps, a affirmé l'attaquant vedette. En début de saison, on était comme une équipe d'expansion tant il y avait de nouveaux joueurs."

Saint-Louis n'envisage aucunement de laisser tomber la clause de non-échange incluse dans son contrat, encore valide pour deux saisons à un salaire annuel de 4 millions$ US.

"Je serai un Lightning jusqu'au moment où on viendra me dire qu'on ne veut plus de moi, a-t-il répondu. C'est tout ce que j'ai à dire sur le sujet."

En voir plus