Skip to main content

Brian Boyle passe du Lightning aux Maple Leafs

Tampa Bay reçoit le centre Byron Froese et un choix de deuxième ronde en 2017

par Dave McCarthy / Correspondant LNH.com

TORONTO - Brian Boyle a fait sa sieste en après-midi comme d'habitude, lundi, dans le cadre de sa préparation en vue du match qu'allait disputer le Lightning de Tampa Bay contre les Sénateurs d'Ottawa au Amalie Arena. Sauf que cette fois, il a été tiré de son sommeil par un appel téléphonique, alors qu'on lui a fait savoir qu'il avait été échangé aux Maple Leafs de Toronto en retour du joueur de centre Byron Froese et d'un choix de deuxième tour en vue du repêchage 2017 de la LNH.

Boyle espère rejoindre les Maple Leafs à temps pour leur affrontement qui aura lieu contre les Sharks à San Jose, mardi (22 h 30 (HE); SNO, CSN-CA, NHL.TV). 

« C'est spécial de se faire réveiller pendant une sieste alors que tu t'attends à jouer, et tu apprends plutôt que tu ne fais plus partie du club, a affirmé Boyle. C'est un sentiment que je n'avais pas encore vécu dans cette ligue, mais je suis conscient du fait qu'il y a beaucoup de gens qui ont connu ça. Il y a soudainement beaucoup de détails à considérer : faut-il commencer à faire une valise, devrais-je prendre ma douche? C'est différent. »

Boyle, un vétéran de 32 ans, en est à la dernière saison d'un contrat de trois ans au montant annuel moyen de 2 millions $, selon CapFriendly.com. Il pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet.

« Je suis très reconnaissant pour ce que Tampa Bay a fait pour nous, a affirmé Boyle. Nous avons eu du plaisir. Nous étions près [des parents de mon épouse]. C'est un endroit qui occupera toujours une place spéciale dans nos cœurs. Mais cela dit, ce n'est pas juste de parler de l'avenir. Je me retrouve au sein d'une nouvelle équipe, où les attentes sont élevées, et je trouve que c'est très, très excitant. »

Lors des matchs qu'il a disputés à Toronto au fil de sa carrière avec l'équipe adverse, Boyle a dit avoir été frappé par la passion et la fébrilité de la foule du Air Canada Centre.

« J'ai vraiment hâte de jouer à Toronto. Jouer dans cette ville en tant que visiteur a toujours été très excitant, a dit Boyle. L'électricité qu'il y a dans l'air en marge du match, et aussi le match en soi, à quel point les gens connaissent leur hockey et savent ce qui se passe dans la ligue, c'est un niveau de passion que j'ai hâte de vivre. »

L'acquisition de Boyle permet aux Maple Leafs de miser sur un joueur qui a l'expérience des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, ce qui n'est pas monnaie courante au sein de la formation torontoise. Boyle a pris part aux séries à six reprises, ayant inscrit 15 buts et 11 aides en 100 matchs éliminatoires. Il a notamment aidé les Rangers de New York à atteindre la Finale de la Coupe Stanley en 2014 et le Lightning à faire de même en 2015. Avant d'obtenir les services de Boyle, le défenseur Roman Polak était le joueur des Maple Leafs qui avait le plus de vécu en séries (49 rencontres).

Toronto (28-20-13) détient présentement la deuxième place de quatrième as donnant accès aux séries dans l'Association de l'Est, un point devant les Islanders de New York. Les Maple Leafs sont par ailleurs à un point des Bruins de Boston et du troisième rang dans la section Atlantique.

« Le potentiel et l'opportunité sont là, et je crois qu'il y a assez de talent, a affirmé Boyle. La saison dernière après la date limite des transactions, quand ils ont commencé à faire jouer certains de leurs plus jeunes joueurs, c'était une équipe difficile à affronter et c'est évidemment encore le cas cette saison. Ils vont continuer de s'améliorer, surtout avec le personnel d'entraîneurs qui est en place. Je trouve que c'est une opportunité formidable pour moi. »

Boyle a affronté les Maple Leafs le 29 février 2016, quand Zach Hyman, William Nylander et Nikita Soshnikov ont fait leurs débuts dans la LNH à l'occasion d'un match que le Lightning a remporté au compte de 2-1. Et l'ajout des attaquants recrues Auston Matthews et Mitchell Marner cette saison fait des Maple Leafs une équipe encore plus impressionnante, selon Boyle.

 « Ça va être très excitant de voir ce que ces joueurs-là peuvent faire, a souligné Boyle. La direction les tient en très haute estime, évidemment, et c'est impressionnant. C'est un bon groupe d'après ce que j'ai entendu dire, il y a du caractère. C'est là un aspect important quand ça se corse en séries, parce qu'il faut se serrer les coudes et batailler même quand on se sent moins à l'aise. »

Boyle a récolté 22 points (13 buts, neuf aides) en 54 matchs avec le Lightning cette saison, et il a remporté 53,0 pour cent de ses mises en jeu. En 10 saisons dans la LNH avec le Lightning, les Kings de Los Angeles et les Rangers, il a amassé 166 points (93 buts, 73 aides) en 603 rencontres du calendrier régulier. Boyle a été réclamé par les Kings au premier tour (26e au total) du repêchage 2003 de la LNH.

Le choix de deuxième tour obtenu par le Lightning sera celui qui se trouvera au rang le plus élevé entre celui qui appartenait d'emblée aux Maple Leafs, ou les choix de deuxième tour qui ont été auparavant obtenus des Sharks de San Jose et des Sénateurs d'Ottawa.

Froese, qui a 25 ans, a deux tirs au but et cinq minutes de punition en deux matchs dans la LNH cette saison. Il a mené l'équipe-école de Toronto dans la Ligue américaine de hockey au chapitre des buts (24) et des points (39), qu'il a inscrits en 48 matchs. Il a été affecté à l'équipe de Syracuse dans la LAH.

En voir plus