Skip to main content

Brenden Morrow amènera du cran et de l'énergie à l'équipe olympique canadienne

LNH.com @NHL

MONTR?AL - Brenden Morrow n'a pas réussi à dormir la nuit avant le dévoilement de l'équipe olympique canadienne.

Mais tout cela en a valu la peine lorsque l'adjoint au directeur général d'Equipe Canada, Doug Armstrong, l'a appelé pour lui annoncer la bonne nouvelle une heure avant l'annonce officielle le 30 décembre dernier.

"J'étais au complexe d'entraînement avec mon téléphone, a raconté le capitaine des Stars jeudi. Je l'avais donné à l'entraîneur physique parce que nous faisions un peu d'entraînement hors-glace avant la séance de patinage matinale et je ne voulais pas rater l'appel.

"Il se promenait donc avec mon cellulaire dans ses poches. J'ai reçu l'appel environ 30 minutes avant de sauter sur la glace."

Sélection surprise

Morrow, qui fêtera ses 31 ans samedi, était l'un des choix surprises du directeur exécutif Steve Yzerman en vue des Jeux olympiques de 2010.

Comme Patrice Bergeron des Bruins de Boston ou le jeune défenseur de 20 ans des Kings de Los Angeles Drew Doughty, peu d'experts avaient prédit la sélection de Morrow.

Mais Morrow n'est pas étranger à l'équipe nationale, ayant joué à la Coupe du monde de 2004 et dans quatre championnats mondiaux. Tout comme son coéquipier Brad Richards, il a peut-être été oublié par les partisans en raison des nombreuses blessures qu'il a subies au cours des dernières années. Mais la direction d'Equipe Canada, spécialement Armstrong, un ancien d.g. des Stars, étaient bien au fait de ce que Morrow pouvait apporter à la formation.

Morrow est le premier à avouer qu'il n'est pas le genre de joueur qui fait dans la dentelle. Il a plutôt été sélectionné pour son leadership et parce qu'il travaille fort le long des bandes et devant le filet.

"J'ai été récompensé pour mes efforts. Je ne serai pas celui dont les jeux seront dans les faits saillants."

Il devrait faire partie du quatrième trio aux Jeux, même s'il a déjà démontré par le passé qu'il pouvait être très offensif. Il a récolté un sommet personnel de 32 buts et 74 points il y a à peine deux saisons. En 2008-2009, il n'avait pris part qu'à 18 matchs en raison de blessures.

Il a indiqué que Yzerman l'avait appelé mercredi pour une petite conversation, mais qu'ils n'avaient pas encore discuté de son utilisation à Vancouver.

Ses coéquipiers à Dallas croient qu'il pourra aider le Canada de plusieurs façons.

"Il peut marquer des buts, il peut jouer avec cran, il termine ses mises en échec, il se bat et il joue bien défensivement, a énuméré le défenseur des Stars Stéphane Robidas.

"C'est notre capitaine, il prêche par l'exemple. Ce n'est pas le plus loquace, mais sa façon de jouer veut dire beaucoup."

En voir plus