Skip to main content

Brendan Morrow met fin au 8e plus long match de l'histoire de la LNH

LNH.com @NHL

Brendan Morrow a mis fin à un marathon de cinq heures et 17 minutes en déjouant Evgeni Nabokov à 9:03 de la quatrième période de prolongation, et les Stars de Dallas ont éliminé les Sharks de San Jose grâce à une victoire de 2-1 dans le sixième match de la série demi-finale de l'Association de l'Ouest.

Il était 2 h 21, heure de l'est lundi matin, lorsque le capitaine des Stars a inscrit le but tant attendu, un but qui a mis fin à un match qui aura duré 129:03, le huitième plus long de l'histoire de la LNH.

Morrow a profité d'une punition à Brian Campbell, seulement la huitième de tout le match et la deuxième depuis la deuxième période du temps réglementaire, pour inscrire son deuxième filet victorieux en prolongation de la série. Le capitaine des Stars avait également tranché le débat lors du premier match, à San Jose.

Posté à l'embouchure du filet, Morrow a fait dévier la passe de Stéphane Robidas derrière Evgeni Nabokov, qui n'avait absolument aucune chance. Mike Ribeiro a préparé le jeu en remettant la rondelle à Robidas. Il s'agissait du 55e tir des Stars vers Nabokov. Les Sharks ont terminé le match avec 62 tirs vers Marty Turco.

Avec cette victoire, les Stars se qualifient pour la finale de l'Association de l'Ouest pour la première fois depuis 2000, et affronteront les Red Wings de Detroit, la meilleure formation de la LNH en 2007-2008. Surtout, ils ont empêché les responsables du livre des records de la LNH de modifier la section réservée aux équipes ayant effacé un déficit de 0-3 pour finalement l'emporter. Les Maple Leafs de Toronto face aux Red Wings de Detroit, en 1942, et les Islanders de New York, contre les Penguins de Pittsburgh en 1975, demeurent les deux seules formations à avoir gagné une série après en avoir perdu les trois premiers matchs.

Il s'agissait par ailleurs du premier match nécessitant quatre périodes supplémentaires dans la LNH depuis le 11 avril 2007. Et comble du hasard, les Stars avaient été l'une des deux formations impliquées, l'autre étant les Canucks de Vancouver, qui l'avaient emporté par un score de 5-4 à 18:06 de la quatrième période de prolongation lors du premier match de la série quart de finale de l'Association de l'Ouest.

Les Stars marquent

Après une première période sans but, les Stars ont fait bondir leurs partisans de leurs sièges pendant la cinquième minute de jeu du deuxième vingt, lorsque Antti Miettinen a déjoué Nabokov, pour son premier but des séries éliminatoires.

Bien que les Sharks aient dominé le deuxième engagement au chapitre des tirs aux buts, 11-8, ils ont dû patienter jusqu'aux premiers instants de la troisième période pour créer l'égalité. Ryane Clowe a décoché un tir sans avertissement d'une trentaine de pieds qui a battu Turco dans la partie supérieure du filet, seulement 99 secondes après le début de la période. Il s'agissait de son cinquième but depuis le début des séries.

La première période de prolongation a offert du jeu endiablé, tellement que les spectateurs ont passé la majeure partie de l'engagement sur leurs pieds. En fait, on les soupçonne d'avoir profité des entractes pour s'asseoir de nouveau dans leur siège. Les Stars ont eu de nombreuses occasions de mettre fin au match, et à la série, dominant 18-11 au chapitre des tirs au but. Mais Nabokov a été intraitable.

En cinquième période, le vent a tourné et les hommes de Dave Tippett ont été limités à seulement deux tirs en direction de Nabokov, et aucun au fil des six dernières minutes de jeu de l'engagement, pendant que les Sharks dirigeaient 11 tirs vers Turco.

Les Stars ont offert une meilleure résistance en sixième période, mais tout comme lors de l'engagement précédent, ce sont les Sharks qui ont été les plus menaçants. Ils ont même profité d'un avantage numérique tôt dans l'engagement, le premier pour l'une ou l'autre des deux formations depuis le milieu de la deuxième période lorsque le défenseur Nicklas Grossman a été pris en défaut pour avoir accroché. Mais Turco a fermé la porte.

Après six périodes, les Sharks dominaient au chapitre des tirs aux buts, 61-49.

En voir plus