Skip to main content

Le but de Richards permet aux Red Wings de vaincre l'Avalanche

Le vétéran des matchs extérieurs rompt l'égalité avec une minute à faire en troisième période

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal LNH.com

DENVER - Brad Richards, qui disputait le cinquième match extérieur de sa carrière dans la LNH, a marqué alors qu'il restait 1:00 à jouer pour ainsi rompre l'égalité et aider les Red Wings de Detroit à s'imposer 5-3 contre l'Avalanche du Colorado devant 50 095 spectateurs au Coors Field, samedi, à l'occasion du match de la Série des stades Coors Light 2016 de la LNH.

Richards a dirigé la rondelle au-dessus de Semyon Varlamov pour ainsi inscrire son septième filet de la campagne. Tomas Tatar, Gustav Nyquist, Justin Abdelkader et Darren Helm ont également marqué pour Detroit. Petr Mrazek a effectué 24 arrêts.

 

Les Red Wings (30-20-11) ont remporté un deuxième match de suite et ils ont un dossier de 2-0-2 à leurs quatre plus récentes sorties. Ils ont une fiche de 2-1 dans les matchs de la LNH disputés à l'extérieur, l'ayant notamment emporté 6-4 à l'occasion de la Classique hivernale Bridgestone 2009 de la LNH contre les Blackhawks de Chicago au Wrigley Field.

Video: Richards raises Red Wings for Stadium Series win

Nathan MacKinnon, Tyson Barrie et Alex Tanguay ont enfilé les buts de l'Avalanche (32-27-4). Varlamov a bloqué 23 tirs.

Le but d'Abdelkader, inscrit en redirigeant la rondelle sur une courte distance à 13:28, a donné aux Red Wings une avance de 3-2 qui n'a duré que 14 secondes. Tanguay a répliqué à 13:42 au moyen d'un tir sur réception qu'il a pu décocher à la suite d'une passe du revers du capitaine Gabriel Landeskog, qui a vu le retour d'un tir aboutir sur son bâton. Landeskog a eu la présence d'esprit de repérer Tanguay à sa droite et de lui faire une passe parfaite.

Le Colorado a obtenu un avantage numérique 57 secondes plus tard quand le défenseur des Red Wings Mike Green a été pénalisé pour avoir fait trébucher l'ailier droit de l'Avalanche Jarome Iginla, mais n'a pas réussi à marquer.

Les Red Wings ont égalé le score 2-2 quand Nyquist a marqué en tirant du revers sans regarder du cercle droit des mises en jeu à 1:27 du troisième engagement. L'Avalanche a commis un revirement dans le coin de la patinoire et le disque a fini par ricocher sur l'attaquant de Detroit Riley Sheahan, pour finalement se retrouver sur le bâton de Nyquist. Son tir a battu Varlamov au-dessus de son épaule gauche.

Le but de Barrie, jugé valide malgré une contestation de l'entraîneur, a donné les devants 2-1 à l'Avalanche à 14:38 de la première période. Barrie a reçu la rondelle dans un espace libre, gracieuseté de Blake Comeau, et il a feinté devant Mrazek pour forcer celui-ci à bouger pour ensuite tirer dans un filet laissé partiellement à découvert.

L'entraîneur des Red Wings Jeff Blashill a contesté le jeu en prétextant qu'il y avait eu obstruction à l'endroit du gardien, alors que le joueur de centre de l'Avalanche Carl Soderberg se trouvait dans la zone du gardien au moment où Barrie a marqué. Les officiels ont toutefois jugé que le travail du gardien n'avait pas été gêné avant que la rondelle traverse la ligne rouge.

Tatar a inscrit le premier filet de la soirée après 5:07 de jeu. La rondelle lui est revenue quand elle a ricoché sur le patin de l'attaquant de l'Avalanche Shawn Matthias, qui a été victime d'une malchance en bloquant ainsi malencontreusement la tentative de dégagement de Soderberg.

MacKinnon a égalé les chances à 1-1 à 7:44 de la première quand son tir des poignets du côté du gant de Mrazek a abouti dans le coin supérieur droit du filet.

Ensemble, Detroit et le Colorado ont décoché 25 tirs au but (14-11 en faveur de l'Avalanche) et 41 tentatives de tir au total durant les 20 premières minutes de jeu. Le vent s'est levé durant la deuxième période et c'est devenu davantage une bataille territoriale alors que le nombre de tirs et d'occasions de marquer a décliné. Il y a eu huit tirs (4-4) et 30 tentatives de tir en deuxième période.

Le vent a continué de fouetter l'intérieur du stade en troisième période, et les équipes ont changé de côté quand le jeu a été arrêté à la marque des 10 minutes.

Les problèmes du jeu de puissance des Red Wings se sont poursuivis, alors que l'attaque à cinq a été blanchie en six occasions avec six tirs au but. Detroit connaît une disette de 0-en-17 en avantage numérique depuis six matchs. Landeskog a failli marquer en désavantage numérique en deuxième période quand il a tiré sur la barre transversale.

 

En voir plus