Skip to main content

Boucher n'aura pas à convaincre personne cette fois

Les Sénateurs seront bel et bien les négligés en finale de l'Association de l'Est

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

NEW YORK - Les Sénateurs d'Ottawa se plaisent à camper le rôle des négligés. L'entraîneur Guy Boucher a joué la carte à fond au cours de la série contre les Rangers de New York, sans nécessairement convaincre tout le monde.

En finale de l'Association de l'Est, peu importe l'identité des adversaires, Boucher n'aura pas à convaincre personne.

« Que pensez-vous? », a-t-il réagi en s'esclaffant au terme de la série de deuxième tour de l'équipe, mardi soir. « Je n'ai pas à répondre à la question.

« 'Underdogs' ou pas, en autant que nous soyons des 'dogs' et qu'on nous laisse lutter dans l'arène », a imagé Boucher.

Qu'ils retrouvent effectivement les Penguins de Pittsburgh, champions en titre de la Coupe Stanley, ou les Capitals de Washington, champions du Trophée des Présidents en saison régulière, peu d'amateurs accorderont aux Sénateurs une chance de sortir gagnants.

Les Penguins et les Capitals s'affrontent dans la match no 7 de leur série mercredi soir au Verizon Center (19h30 HE; TVA Sports, CBC. NBCSN).

« Ce sont probablement les deux équipes favorites (pour gagner la Coupe), a affirmé l'attaquant Derick Brassard. Peu importe le dénouement du septième match mercredi, ce sont deux équipes très structurées qui ont des joueurs exceptionnels dans leurs rangs. Je connais bien les deux équipes pour les avoir affrontés souvent au cours des dernières saisons (dans l'uniforme des Rangers). N'importe laquelle que nous affronterons, ce sera assurément notre plus gros défi. »

Brassard a avoué que d'avoir eu le meilleur face à son ancienne équipe l'avait libéré d'un énorme poids.

« Ça fait du bien, c'est une très belle victoire pour nous. Cela dit, j'ai beaucoup de respect pour les gars de l'autre côté, les entraîneurs et l'organisation. Ç'a été une expérience difficile sur le plan personnel. J'ai essayé d'aborder les matchs un à la fois. La série est terminée. Je peux tourner la page et me concentrer sur la prochaine série. »

Brassard n'a obtenu qu'un but dans les six confrontations contre les Rangers, après avoir obtenu huit points au cours des six matchs de la série de premier tour contre les Bruins de Boston. 

Le Gatinois a admis que la victoire contre les Rangers contribuait également à lui faire oublier la peine qu'il a ressentie en quittant New York, l'an dernier, dans un échange pour Mika Zibanejad.

« Ça aide c'est sûr parce que nous sommes rendus en finale d'association, a-t-il répondu à la question. Ç'a été un début de saison difficile en raison de la période d'adaptation. Je suis très content maintenant d'être avec mes coéquipiers et je crois aux chances de l'équipe. »

Pour Brassard, c'est un premier retour en finale de l'Est depuis 2015 quand il était un membre des Rangers, qui s'étaient inclinés face au Lightning de Tampa Bay. La saison d'avant, Brassard et les Rangers avaient atteint la Finale de la Coupe Stanley, tombant à court de l'objectif contre les Kings de Los Angeles.

Une pensée pour les sinistrés

Le jeune attaquant Jean-Gabriel Pageau a dit avoir très hâte de vivre sa première expérience en finale d'association.

En attendant, il a dédié la réussite de l'équipe face aux Rangers aux sinistrés des inondations de Gatineau et de la région de l'Outaouais.

« J'ai conduit à Gatineau avant de me rendre à l'aéroport pour New York et ce que j'ai vu m'a beaucoup attristé. Ma sœur demeure tout près de la zone sinistrée. J'ai plusieurs amis qui sont affectés. C'était désolant de voir les familles qui devaient composer avec la situation, mais j'ai été touché de voir toute la solidarité, la communauté qui se soutient.

« Il y a des coéquipiers qui m'ont dit que nous irions sûrement les aider si nous ne jouions pas. Notre victoire ce soir, c'est certain que c'est pour eux autres », a conclu Pageau que son coéquipier Alexandre Burrows prend plaisir à surnommer 'La légende' depuis sa prestation record de quatre buts dans le match no 2 face aux Rangers.

Pageau a terminé la série avec six buts. Il en a sept à son palmarès après 12 matchs des séries.

En voir plus