Skip to main content

Boucher : Quand la politique « s'emmêle »

Notre chroniqueur Philippe Boucher trouve la classe politique mal avisée de jouer aux gérants d'estrade

par Philippe Boucher @Booboo4343 / Chroniqueur LNH.com

Philippe Boucher a disputé 17 saisons dans la LNH récoltant 94 buts et 300 points en 748 matchs. Le défenseur natif de Saint-Apollinaire a notamment connu deux saisons de 40 points et plus. Il a participé au Match des étoiles en 2007, en plus de soulever la Coupe Stanley avec les Penguins de Pittsburgh, à sa dernière saison dans la LNH en 2009. Choix de première ronde (no 13) des Sabres de Buffalo en 1991, il a successivement porté les couleurs des Sabres, des Kings de Los Angeles, des Stars de Dallas et des Penguins. Au terme de sa carrière de joueur, il a occupé des postes de direction chez l'Océanic de Rimouski et les Remparts de Québec, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Philippe a accepté de collaborer avec l'équipe de LNH.com afin de traiter de divers sujets de l'actualité du hockey.

Vous avez regardé l'émission « Tout le monde en parle » à Radio-Canada, dimanche soir? L'échange malaisant entre l'analyste politique Luc Lavoie et le directeur général des Canadiens de Montréal Marc Bergevin m'a rappelé jusqu'à quel point il faut être fait fort pour occuper un poste aussi important aux yeux de beaucoup de Québécois et à travers la LNH. Bergevin doit subir un traitement semblable à celui qu'on réserve aux chefs et porte-paroles de partis politiques au Québec. 
 
J'ai suivi avec un vif intérêt et beaucoup d'agrément le déroulement de la campagne électorale qui va connaître son dénouement lundi. J'ai écouté les experts s'exprimer et nous informer.

Cher M. Lavoie, laissez-moi vous dire que je préfère nettement entendre vos opinions politiques que les critiques gratuites que vous formulez envers un dirigeant de hockey.

Le fait d'être un partisan du CH et de payer votre billet peut-être un peu trop cher ne vous permet pas de vous en prendre publiquement au DG des Canadiens.

C'est toujours la même rengaine, malheureusement. Quand un homme de hockey s'implique en politique comme l'a fait Enrico Ciccone en se portant candidat, on le discrédite et on tire dessus à boulets rouges. On se souviendra également de l'incident Coderre-Desharnais, il y a plusieurs années. L'ancien maire de Montréal s'était joliment mis les pieds dans les plats en y allant d'une attaque sournoise sur Twitter à l'endroit de David Desharnais. Une personnalité politique peut librement pourfendre un joueur ou un dirigeant de hockey, voire le rabaisser, mais un homme de hockey ne peut pas faire de même ou être pris au sérieux s'il émet une opinion politique.

J'ai une suggestion à vous faire, M. Lavoie. Pourquoi à l'avenir politiciens et sportifs ne respecteraient-ils pas leur champ de compétence respectif? Tout le monde ne s'en porterait que mieux, je crois.  
 
Cela dit en tout respect, au plaisir de continuer à vous suivre à la radio de Québec, au FM 93, et j'espère que vous apprécierez tout autant ma chronique sur le hockey à LNH.com cette saison.

Et à Marc Bergevin, qui m'a paru en grande forme et fin prêt pour une nouvelle saison quand j'ai eu le plaisir de le croiser dans un resto de Montréal dernièrement, je lui souhaite la meilleure des chances.

J'espère sincèrement que tu surpasseras les attentes de tous les observateurs en ramenant les Canadiens sur la voie du succès.

Le Québec mérite de se porter mieux après cette élection, autant à l'Assemblée nationale qu'au Centre Bell tiens. 

Souhaitons-nous donc un heureux lendemain d'élections et une enlevante saison de hockey.

Enfin, ça commence!

Bon, passons maintenant aux choses sérieuses : qui va gagner la Coupe Stanley cette saison?

Vous le savez, comme je l'ai écrit ici même après l'échange d'Erik Karlsson, j'adore les chances des Sharks de San Jose en date d'aujourd'hui.

Avec le « Big Three » qu'ils auront en défense, avec Brent Burns et Marc-Édouard Vlasic en plus de Karlsson, les Sharks auront beaucoup de mordant. Le vétéran joueur de centre Joe Thornton reniflera le sang d'une première conquête de la Coupe et l'expérience des « Requins » à l'attaque, avec les Joe Pavelski, Logan Couture et Evander Kane, représente un autre atout. C'est sans parler de Martin Jones qui est un gardien mésestimé à travers la LNH.

Les Sharks auront de la compétition parce que les Jets de Winnipeg sont une autre équipe qui arrive à maturité. Les Jets ont atteint la finale d'association la saison dernière.

À LIRE : Boucher: La réalité des vétérans qu'on pousse vers la retraiteUn «Big Three» à San Jose comme on en voit rarement dans la LNH

Dans l'Ouest, je crains comme plusieurs amateurs que les Golden Knights de Vegas soient frappés du syndrome de la guigne de la deuxième année. C'était presque trop beau comme première année! Les Golden Knights demeurent très compétitifs en théorie, mais on les attendra de pied ferme partout. 
 
Les joueurs sont également dépouillés de l'étiquette de négligés, une carte qu'ils prenaient un malin plaisir à jouer à fond.

Dans l'Association de l'Est, je vois le Lightning de Tampa Bay poursuivre sur sa domination. Voilà une autre équipe qui arrive à maturité et qui est vouée aux grands honneurs.

Le Lightning aura toutefois à en découdre encore avec les Penguins de Pittsburgh qui vont remonter aux avant-postes dans la section Métropolitaine.

Les Maple Leafs de Toronto offriront du jeu enlevant, aucun doute là-dessus, avec John Tavares et l'émergence d'Auston Matthews et des autres jeunes. Sont-ils prêts à rivaliser avec l'élite de leur association? Ça reste à voir.

Les Canadiens ne seront pas si mauvais qu'on le croit, mais ils ne seront pas suffisamment bons pour participer aux séries éliminatoires.

Deux autres équipes des « Six originales », comme on les appelle, les Red Wings de Detroit et les Rangers de New York, se retrouveront en queue de peloton.

Voici mon classement par section:

Association de l'Est

Atlantique 
 
Lightning de Tampa Bay 
Maple Leafs de Toronto 
Bruins de Boston 
Panthers de la Floride 
Canadiens de Montréal 
Sabres de Buffalo 
Red Wings de Detroit 
Sénateurs d'Ottawa 
 
Métropolitaine

Penguins de Pittsburgh
Capitals de Washington
Blue Jackets de Columbus 
Flyers de Philadelphie 
Devils du New Jersey 
Islanders de New York 
Rangers de New York 
Hurricanes de la Caroline 


 Association de l'Ouest 

Centrale

Jets de Winnipeg 
Predators de Nashville 
Avalanche du Colorado 
Wild du Minnesota 
Blackhawks de Chicago 
Blues de St. Louis 
Stars de Dallas 
 
Pacifique 
 
Sharks de San Jose 
Golden Knights de Vegas 
Oilers d'Edmonton 
Kings de Los Angeles 
Flames de Calgary
Ducks d'Anaheim 
Coyotes de l'Arizona 
Canucks de Vancouver

 

Photo: Facebook Tout le monde en parle

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.