Skip to main content

Boucher : La défensive des Blues va leur permettre de vaincre les Sharks

Notre chroniqueur a été impressionné par les défenseurs de St. Louis jusqu'ici, et il pense qu'ils vont continuer à briller contre San Jose

par Philippe Boucher @Booboo4343 / Chroniqueur LNH.com

Philippe Boucher a disputé 17 saisons dans la LNH récoltant 94 buts et 300 points en 748 matchs. Le défenseur natif de Saint-Apollinaire a notamment connu deux saisons de 40 points et plus. Il a participé au Match des étoiles en 2007, en plus de soulever la Coupe Stanley avec les Penguins de Pittsburgh, à sa dernière saison dans la LNH en 2009. Choix de première ronde (no 13) des Sabres de Buffalo en 1991, il a successivement porté les couleurs des Sabres, des Kings de Los Angeles, des Stars de Dallas et des Penguins. Au terme de sa carrière de joueur, il a occupé des postes de direction chez l'Océanic de Rimouski et les Remparts de Québec, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Philippe a accepté de collaborer avec l'équipe de LNH.com afin de traiter de divers sujets de l'actualité du hockey.

En tant qu'amateur de hockey, j'ai toujours souhaité voir le plus de séries possible se rendre à la limite des sept matchs, et à défaut d'avoir du succès avec mes prédictions depuis le début du tournoi printanier, j'ai au moins le plaisir de voir mon souhait se réaliser cette saison avec la présentation de plusieurs matchs ultimes.

Ce fut le cas des deux séries de deuxième tour dans l'Ouest, et je m'attends encore une fois à une longue série en finale d'association entre les Sharks de San Jose et les Blues de St. Louis.

À LIRE AUSSI : La tasse de café LNH : Aperçu des finales d'associationGagné: L'expérience de Boston l'emportera sur la confiance de la Caroline

La brigade défensive des Blues, composée de gros joueurs physiques, m'a beaucoup impressionné. Ce sont des joueurs imposants qui sont difficiles à affronter et qui apportent une contribution en offensive. Jay Bouwmeester a vu neiger et Alex Pietrangelo a élevé son jeu d'un cran. Les défenseurs de St. Louis ont fait en sorte qu'il a été très difficile pour les attaquants des Stars de se rendre au filet de Jordan Binnington. On a vu la frustration gagner certains joueurs de Dallas, dont Jamie Benn que l'on n'a pas beaucoup vu.

Les Blues misent sur un très bon système de jeu et leurs joueurs font preuve de beaucoup de discipline dans ce système, mais la différence a vraiment été le rendement des défenseurs de l'équipe.

Quand les Sharks ont mis la main sur Erik Karlsson, plusieurs observateurs leur ont presque donné la Coupe Stanley, mais c'est le noyau de joueurs qui est là depuis longtemps qui pourrait faire la différence. Joe Thornton, même si son rôle a changé, semble avoir autant de plaisir à jouer que lorsqu'il amassait 100 points et plus par année, et ses coéquipiers vont tout faire pour qu'il puisse enfin remporter une Coupe Stanley.

Je veux aussi parler de Joe Pavelski. C'est incroyable de voir à quel point il est bon pour faire dévier des rondelles devant le filet. Il est le meilleur de la Ligue à ce chapitre en ce moment. Il passe des heures et des heures à l'entraînement afin de perfectionner sa technique, alors n'allez pas croire qu'il s'agit de coups de chance. Quand j'ai commencé à jouer, c'est Dave Andreychuk qui était la référence dans ce domaine. J'ai eu la chance de jouer avec Brenden Morrow qui était solide en avantage numérique. Sidney Crosby, même s'il ne se poste pas devant le filet comme le fait Pavelski, possède aussi une coordination main-œil hors de l'ordinaire.

Video: COL@SJS, #7: Pavelski fait 1-0 sur une déviation

Comme défenseur, c'est très difficile de contrer ce genre de joueur. Sur son but dans le match no 7, Pavelski se trouve dans le haut de l'enclave. Il est très difficile de neutraliser le bâton à cet endroit, et même si on parvient à le faire, ces joueurs d'exception trouvent un moyen de le libérer au bon moment.

Les deux équipes ont joué beaucoup de hockey depuis le début des séries, mais je ne pense pas que la fatigue sera un facteur. Les formations de l'Ouest sont plus habituées à gérer la fatigue. Elles voyagent beaucoup, le calendrier est souvent plus compressé. Je l'ai vécu quand j'ai joué à Dallas et à Los Angeles. Ce sont deux équipes composées majoritairement de vétérans, mais même s'ils sont plus âgés, ils sont aussi beaucoup plus habiles pour organiser leur horaire et écouter leur corps.

Pour une troisième fois ce printemps, je vais prédire l'élimination des Sharks, mais c'est presque un pile ou face tellement cette série sera serrée 

Avantage Bruins

Les Bruins de Boston, menés par Patrice Bergeron, Zdeno Chara et Tuukka Rask, devraient s'imposer contre les Hurricanes de la Caroline dans l'Est.

On parle beaucoup de Rask depuis quelques matchs, mais il joue très bien depuis tellement longtemps, et il est temps à mon avis de l'élever au rang des meilleurs gardiens de la Ligue. 

En défensive, les Bruins sont tellement solides. Même s'ils sont jeunes à cette position, ils font le travail, et le vétéran Zdeno Chara peut encore faire la différence.

Video: BOS@CBJ, #6: Rask stoppe la déviation de Dubois

En attaque, je ne sais plus quoi ajouter au sujet de leur premier trio, Bergeron en tête. Tout a été dit au sujet du centre québécois, mais on va continuer à parler de lui. Quel leader! Oui, il joue avec des joueurs exceptionnels en David Pastrnak et Brad Marchand, mais c'est lui le moteur de cette équipe.

Si les Hurricanes veulent l'emporter, il faut qu'ils continuent à ne pas se soucier de tout ce que les autres vont penser d'eux. Ils carburent à ça depuis le début de la saison. C'est la mentalité « nous contre le reste du monde », et ç'a été bien illustré avec leurs célébrations d'après match en saison régulière, qui avaient tant vexé Don Cherry. 

S'ils se retrouvent en finale de l'Est, c'est parce qu'ils l'ont mérité, peu importe ce que les gens en pensent.

Ça ne prend parfois pas grand-chose parfois pour provoquer une étincelle dans une équipe. Ils ont aussi la chance de miser sur le leadership exceptionnel de Justin Williams et de l'entraîneur Rod Brind'Amour. 

* Propos recueillis par Sébastien Deschambault, directeur de la rédaction LNH.com

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.