Skip to main content

Bouchard : Les Devils gagnent leur pari

L'acquisition du défenseur Sami Vatanen rapporte au New Jersey

par Olivier Bouchard @oli_bou / Chroniqueur LNH.com

Les Devils du New Jersey ont pris un risque, en décembre dernier, lorsqu'ils ont fait l'acquisition de Sami Vatanen.

N'importe quelle équipe effectuant un virage jeunesse se doit de garder dans son alignement des joueurs capables de tenir le coup pendant que les jeunes se développent. Et c'est exactement le rôle que jouait Adam Henrique au New Jersey. En l'envoyant aux Ducks d'Anaheim en retour de Vatanen, on s'en allait donc donner plus de responsabilités aux jeunes attaquants de l'organisation.

Après deux mois, il semble bien que les Devils aient remporté leur pari.

 

Du groupe d'attaquants, c'est clairement Pavel Zacha qui a le plus profité du départ d'Henrique. Son temps de jeu a augmenté de plus d'une minute par match à 5-contre-5 et, associé à Miles Wood et Kyle Palmieri, il a vu la part des tirs obtenus par son équipe lorsqu'il est sur la glace passer de 45 pour cent à 52 pour cent depuis le début du mois de décembre.

Ce changement impressionnant, on le retrouve à une certaine échelle chez presque tous les attaquants de l'équipe. Ce qui me pousse à regarder d'un peu plus près du côté de la défensive. L'arrivée de Vatanen a ouvert la porte à quelques expériences. Tout d'abord, on a donné sa chance pendant une dizaine de matchs à Will Butcher aux côtés de Damon Severson à forces égales. L'expérience n'ayant pas été fructueuse, on l'a ensuite renvoyé sur la troisième paire aux côtés de Ben Lovejoy. Pendant ce temps, le partenaire habituel de Severson, John Moore, a joué aux côtés de Vatanen. Le vétéran Andy Greene a lui continué à évoluer avec le jeune Steven Santini.

C'est lorsqu'on a ramené Butcher sur la troisième paire que les changements les plus fructueux ont été effectués. Moore est retourné aux côtés de Severson et Vatanen a pris le relais avec Greene.

Il faut savoir que Greene joue chez les Devils un rôle défensif bien particulier : on lui demande d'éponger un maximum de mises en jeu en zone défensive. À première vue, il peut sembler étrange de confier ce genre de mission à un joueur comme Vatanen, mais globalement, ça a fonctionné. Lorsqu'on regarde le bilan des mises en zone offensive et défensive avant et après la transaction, on voit que, relativement à l'équipe, Greene continue à jouer le même rôle, mais qu'en même temps, toute l'équipe est désormais tirée vers le haut.

 

Depuis la transaction, les différentiels de Green avec ou sans Vatanen sont encore plus révélateurs. Avec Vatanen, il n'y a tout simplement pas autant de mises à prendre en zone défensive et le bilan aux tirs, bien qu'encore négatif, devient beaucoup moins déficitaire. 

 

Comme le dit le dicton : quand la marée monte, tous les bateaux montent avec. Les Devils n'ont pas eu peur d'innover, depuis le début de la saison. Après avoir osé prendre un virage jeunesse prononcé, dame chance a souri à cette équipe qui, malgré des statistiques de possession de rondelle douteuses, a su aller chercher sa part de victoires. 

Constatant la chose, on a posé un geste qui a permis à la fois d'accentuer ce virage (en donnant plus de place au jeune Zacha) et de consolider un élément plus faible de la défensive. Lorsqu'on fait le bilan de l'histoire, les Devils sont désormais une équipe qui surclasse ses adversaires aux tirs et sont maintenant en bonne position au classement pour espérer aller chercher dès cette saison de l'expérience en séries éliminatoires.

Il y a là, je pense, une leçon pour qui s'intéresse aux processus de reconstruction dans la LNH. Il est certes important d'aller chercher de jeunes talents pour renouveler une équipe, mais en même temps, on ne gagne pas grand-chose à continuer à perdre encore et encore. Une fois quelques talents prometteurs rassemblés (et, ici, Zacha et Nico Hischier sont de jolies prises), il importe de boucher les trous en faisant l'acquisition de vétérans dans la force de l'âge. C'est vrai pour l'acquisition de Vatanen, mais c'était également le cas il y a deux ans avec l'acquisition de Taylor Hall.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.