Skip to main content

Bouchard : L'Avalanche peut-elle encore progresser rapidement?

Notre chroniqueur analyse quels choix s'offrent à Joe Sakic à l'approche de la date limite des transactions

par Olivier Bouchard @oli_bou / Chroniqueur LNH.com

La remarquable saison de Nathan MacKinnon se poursuit et, entraînée dans son sillage, l'Avalanche du Colorado est ces jours-ci en position de se qualifier pour les séries éliminatoires. Il y a encore loin de la coupe aux lèvres, mais on semble avoir trouvé une structure un peu plus stable à l'équipe depuis le départ de Matt Duchene.

Quand même, un bémol en commençant. L'Avalanche obtient depuis le début de la saison 52 pour cent des buts marqués, 134 contre 123. Mais selon Corsica.Hockey, ajusté au type de tirs obtenus, le différentiel attendu des buts est quant à lui inférieur à 50 pour cent, un peu moins de 49 pour cent en fait.

Cette équipe encore jeune n'a donc probablement pas encore trouvé son assise réelle au classement, mais l'excellente première moitié de saison force aujourd'hui le directeur général Joe Sakic à se poser la question : est-il pertinent d'aller chercher du renfort sur le marché des transactions et ainsi tenter de consolider une présence dans le tournoi printanier?

Video: MIN@COL: MacKinnon marque du haut de l'enclave

En défensive, l'éclosion, tardive, mais bien réelle, de Nikita Zadorov donne enfin à Erik Johnson un partenaire stable. On a bien essayé le jeune Samuel Girard aux côtés de Johnson, mais la commande était trop lourde. Zadorov et Johnson peuvent affronter les meilleurs éléments adverses chaque soir, mais on ne les associe pas systématiquement. Lorsque l'Avalanche tire de l'arrière, Zadorov perd du temps de glace au profit de Girard. Mark Barberio et Patrick Nemeth, la deuxième paire défensive, sont quant à eux appelés à travailler dans un contexte moins difficile, mais sont plus systématiquement réunis. Est-ce que Sakic peut améliorer significativement les résultats de son équipe en poussant un de ces deux défenseurs vers la troisième paire? Nemeth joue beaucoup, surtout depuis la blessure subie par Tyson Barrie . Je ne sais pas jusqu'à quel point Sakic peut espérer trouver sur le marché des transactions un joueur qui aurait l'impact que le retour de Barrie aura assurément sur la suite des choses. Sur ce plan, il est donc probablement plus sage de s'en tenir au statu quo.

C'est probablement à l'attaque que les renforts seraient les bienvenus. Le départ de Duchene a permis à l'Avalanche de stabiliser les trios de l'organisation, ce qui s'est traduit par l'installation, une bonne fois pour toutes, de Gabriel Landeskog à la gauche de Nathan Mackinnon et Mikko Rantanen. Ce trio donne enfin un véritable fer de lance à l'attaque de Denver et permet ainsi de mieux cibler les points à améliorer dans le reste de l'équipe.

Video: CBJ@COL: Rantanen ouvre la marque en A.N.

Mais ensuite, c'est moins évident. J.T. Compher s'est installé dans un rôle de centre offensif de second plan, travaillant désormais avec une série d'ailiers : Colin Wilson, Alex Kerfoot et parfois Tyson Jost. De toute évidence, Compher, s'il n'est pas sans talent, tient ce rôle parce que Jost reste un joyau à polir. J'ai l'impression que, si on veut de donner des chances de progresser sans trop hypothéquer l'avenir de l'équipe, on doit accepter de laisser ces jeunes avoir du temps de jeu et ainsi continuer à se développer.

Reste donc le trio défensif de l'équipe, articulé autour de Carl Soderberg, Matt Nieto et Blake Comeau. Ces trois joueurs ont passé l'essentiel de leur saison ensemble et ont, réunis, disputé deux mises en jeu en zone défensive pour chaque duel disputé en zone offensive. Soderberg est pour ainsi dire immuable, étant encore sous contrat pour deux autres saisons à raison de 4,7 millions par campagne. Comeau et Nieto, eux, terminent leurs contrats à la fin de la saison.

Un ailier ayant fait ses preuves en défensive pourrait, dans ce contexte, être un élément positif à faible coût. Il donnerait deux options intéressantes à l'entraîneur Jared Bednar. Tout d'abord, la possibilité de renforcer un peu plus une unité défensive déjà très utile. Mais, aussi, on aurait alors un joueur fiable (que ce soit Nieto, Comeau ou le joueur acquis) capable d'appuyer les jeunes talents de l'équipe dans des situations plus difficiles, ce qui ouvrirait la possibilité de leur donner plus de temps de jeu sans craindre de les exposer à des adversaires plus coriaces.

Sakic a donc une opportunité devant lui. Il sera intéressant de voir s'il souhaite la saisir et, le cas échéant, ce qu'il est prêt à sacrifier comme ressources pour le faire.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.