Skip to main content

Bouchard : Kings et Sénateurs lancent la saison des transactions

Notre chroniqueur discute du rôle qui sera confié à Phaneuf à Los Angeles et des options qui s'offrent à Guy Boucher à Ottawa

par Olivier Bouchard @oli_bou / Chroniqueur LNH.com

On a eu droit cette semaine au premier mouvement significatif de la période menant à la date limite des transactions. Les Kings de Los Angeles ont fait l'acquisition des vétérans Dion Phaneuf et Nate Thompson des Sénateurs d'Ottawa en retour de Marian Gaborik et Nick Shore.

Le joueur clé de cette transaction est, à n'en pas douter, Dion Phaneuf. Shore et Thompson sont des joueurs de soutien, alors que Gaborik, joueur au talent indéniable, semble avoir définitivement frappé le mur de l'âge et des blessures.

Phaneuf, lui, est encore capable de jouer un rôle de tous les jours dans la LNH. S'il n'est plus la bombe offensive qu'on a connu avec les Flames de Calgary, il continue néanmoins à cumuler ses 30 points par saison, jouant au-delà de 20 minutes par matchs et entre 70 et 80 matchs par saison. La question est de savoir, qu'est-ce qu'on lui réserve comme rôle dans la défensive des Kings?

Depuis le début de la saison, Los Angeles travaille avec trois défenseurs principaux: Drew Doughty, Jake Muzzin et Alec Martinez. On a surtout vu Doughty jouer avec Derek Forbort et Muzzin, et parfois avec Kevin Gravel. Forbort et Gravel ont 25 ans et Forbort, à sa deuxième saison complète, est le plus avancé des deux. Mais il n'est pas clair, à ce stade, qu'on est prêt à lui donner une bonne fois pour toutes le rôle de compagnon de duo de Doughty.

En fait, il semble entendu que Phaneuf jouera initialement avec Alec Martinez, ce qui laisse entendre que le tandem Muzzin/Doughty, qui a si bien servi les Kings par le passé, sera réuni. Sachant que ce duo prendra beaucoup de place dans l'alignement des Kings, Phaneuf devrait donc se trouver dans un rôle plus secondaire, ce qui correspond à ce qu'on lui demandait à Ottawa.

En effet, ce n'est que lorsqu'il était jumelé à Erik Karlsson que Phaneuf travaillait vraiment dans les minutes « dures ». Avec son principal partenaire, Cody Ceci, il se trouvait plutôt dans un rôle secondaire, où il recevait beaucoup de mises en jeu en zone défensive.

 

Il faut le dire, les résultats avec Ceci étaient, si on est charitables, suspects. On peut donc légitimement se demander jusqu'à quel point Phaneuf sera capable de tenir le coup avec Martinez, qui est quand même supérieur à Ceci. Reste que, loin de Doughty, il sera la plupart du temps séparé des meilleurs éléments adverses et accompagné d'un habile patineur, ce qui devrait lui permettre de s'acquitter de son rôle de défenseur numéro 4.

L'autre élément à surveiller à la suite de cette transaction se trouve du côté d'Ottawa, plus précisément de Thomas Chabot.

Celui-ci a été le deuxième partenaire le plus fréquent de Karlsson depuis le début de la saison, après Johnny Oduya.

 

On voit bien que Guy Boucher a jusqu'ici séparé Chabot des mises en jeu en zone défensive, même en présence de l'excellent Karlsson. Mais, l'équipe étant entrée dans une phase de réusinage, il sera intéressant de voir si on lui donne plus de latitude aux côtés de son capitaine. Oduya rend de précieux services, mais, âgé de 36 ans, il n'est plus dans les plans de l'équipe. Son temps de jeu aux côtés de Karlsson, cédé à Chabot, pourrait permettre à celui-ci d'accélérer sa progression. On verra ce qu'en pense Boucher.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.