Skip to main content

Bouchard : Henrique et Getzlaf sauvent la saison des Ducks

Notre chroniqueur Olivier Bouchard explique que ces deux joueurs de centre pallient le faible rendement de Ryan Kesler depuis son retour au jeu

par Olivier Bouchard @oli_bou / Chroniqueur LNH.com

L'arrivée d'Adam Henrique a, en quelque sorte, signifié le moment ou les Ducks d'Anaheim ont finalement décollé. Titulaires d'une fiche de 11 victoires, 11 défaites et 4 défaites en prolongation ou en fusillade à son arrivée, les Ducks ont depuis une fiche de 18-8-7.

L'arrivée d'Henrique, il faut le dire, coïncide avec le retour au jeu de Ryan Getzlaf. Ces deux joueurs ont su faire oublier l'absence puis les performances en demi-teinte de Ryan Kesler, ainsi que la baisse de production de Corey Perry.

Parce qu'il faut bien le dire, les Ducks étaient vraiment mal partis avant ce grand chambardement. L'échange avec les Devils du New Jersey coïncide avec le moment où les Ducks trouvent finalement le moyen de resserrer leur défensive. Depuis une dizaine de matchs, l'attaque embraye à son tour.

Lorsqu'on regarde du côté des attaquants ayant joué des minutes significatives avec les Ducks lors des deux périodes, on constate que tous ont vu leurs statistiques progresser, à l'exception d'Andrew Cogliano et Jakob Silfverberg.

 

Pourtant, ces deux attaquants sont parmi les plus efficaces de l'équipe depuis plusieurs années déjà. Mais la deuxième période coïncide avec le retour au jeu de leur centre attitré, Ryan Kesler. Et celui-ci ne semble plus capable de livrer la marchandise. Aujourd'hui âgé de 33 ans, se peut-il que sa dernière blessure ait été de trop?

Le fait est que, lorsqu'on le compare aux autres centres de l'équipe, Kesler est désormais résolument le centre numéro trois, disputant beaucoup moins de son temps de jeu contre les meilleurs éléments adverses.

 

C'est certainement un élément qui doit préoccuper les Ducks à court terme. Si on ne peut pas remplacer Kesler et si celui-ci ne reprend pas rapidement du poil de la bête, la course aux séries s'annonce difficile. Pire encore, même si on fait l'acquisition d'un centre plus efficace, osera-t-on refouler le numéro 17 au rang de quatrième centre?

La bonne nouvelle, par contre, c'est que Getzlaf est encore aussi efficace qu'à ses beaux jours. Suivi à la trace par les meilleurs éléments adverses, il tire les marrons du feu, alors que Henrique remplit sans trop de difficultés le rôle de deuxième centre.

Le départ de Sami Vatanen a aussi impliqué des remaniements en défensive. Les blessures de Hampus Lindholm et Cam Fowler en début de saison avaient lourdement taxé la défensive californienne, mais depuis le départ de Vatanen, on s'est fixé sur trois paires défensives dont les rôles sont bien mieux définis.

 

Cam Fowler demeure le défenseur numéro un de cette brigade, mais il est désormais accompagné du vétéran Kevin Bieksa. Josh Manson et Lindholm forment la deuxième paire et, ici, il faut souligner la progression dans le jeu de Lindholm, que la hausse de responsabilités n'a pas du tout affecté, ce qui laisse soupçonner qu'il jouait probablement blessé jusqu'en décembre. Enfin, on a rétrogradé le jeune Brandon Montour aux côtés de François Beauchemin sur la troisième paire.

Les variations de performances de Lindholm et Montour retiennent ici l'attention, mais lorsqu'on regarde le portrait global, on constate qu'en fait, le taux de possession monte au fur et à mesure qu'on descend dans l'alignement.

 

La défensive des Ducks est donc un cas typique d'équipe dont la profondeur compense l'absence de joueurs d'élite.

Anaheim n'est pas encore sorti de l'auberge. Les Ducks ont besoin d'un troisième centre qui saura redonner de l'élan à Cogliano et Silfverberg dans la dernière étape. Seront-ils capables de vexer l'ego de Kesler si celui-ci ne prend pas du mieux rapidement? Lorsqu'on y regarde de plus près, c'est la réponse qu'on donnera à cette question qui pourrait bien décider du sort de cette équipe. 

 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.