Skip to main content

Boston espère que l'ajout de Backes va rapporter

Les Bruins souhaitent que l'ancien capitaine des Blues compense la perte de Loui Eriksson sur le marché des joueurs autonomes

par Amalie Benjamin @amaliebenjamin / Journaliste NHL.com

Après le repêchage de la LNH et l'avalanche d'activité sur le marché des joueurs autonomes, LNH.com analyse l'alignement de chaque équipe, maintenant que l'été est bien entamé. Aujourd'hui, les Bruins de Boston.

Les Bruins de Boston ont connu des fins de saison décevantes au cours des deux dernières campagnes, eux qui ont raté les séries éliminatoires par un point en 2015-16 et par deux points l'année précédente. Cela correspond à une très longue absence en séries pour la mouture actuelle des Bruins, et cette absence a mené au congédiement du directeur général Peter Chiarelli avant la dernière saison.

Son successeur, Don Sweeney, fait de son mieux afin de remodeler et rebâtir cette équipe à la volée, tout en permettant aux Bruins d'aspirer aux séries éliminatoires afin de profiter des meilleures années de la carrière de joueurs comme Patrice Bergeron et David Krejci, et de ne pas gaspiller les dernières saisons de Zdeno Chara. Ce n'est toutefois pas une tâche facile, et les Bruins vont à nouveau devoir faire preuve de patience avec leur défensive. La question est de savoir si Sweeney et le président des Bruins Cam Neely vont continuer d'être patients avec l'entraîneur Claude Julien, qui a conservé son emploi cet été. Il s'agit ultimement d'une équipe entre deux eaux.

Voici un survol de leur alignement après le repêchage et le marché des joueurs autonomes :

ACQUISITIONS IMPORTANTES : David Backes, A : Backes est le joueur le plus important que les Bruins ont pu obtenir sur le marché des joueurs autonomes, utilisant l'argent (et le nombre d'années) qu'ils auraient été contraints d'accorder à Loui Eriksson pour l'empêcher de devenir joueur autonome sans compensation. Backes procure une plus grande flexibilité aux Bruins (centre, ailier droit) qu'Eriksson, et un contrat de cinq ans plutôt que de six ans. L'ancien capitaine des Blues de St. Louis change d'équipe pour la première fois après avoir passé une décennie avec l'équipe qui l'a repêché, et avec laquelle il avait récolté 460 points (206 buts, 254 passes) en 727 parties. L'attaquant de 32 ans apporte aussi du leadership et une motivation qui lui provient d'avoir raté de peu une participation à la Finale de la Coupe Stanley la saison dernière. … John-Michael Liles, D : Liles n'est pas nécessairement le défenseur de premier plan dont les Bruins ont besoin, mais son contrat d'un an et ses aptitudes pour faire bouger la rondelle vont bien cadrer avec ce que les Boston ont besoin cette saison. Il s'agit d'une embauche à faible coût, et Liles est déjà familier avec les Bruins et leur système, lui qui a été échangé à Boston par les Hurricanes de la Caroline avant la date limite des transactions de la LNH la saison dernière. … Anton Khudobin, G : Le poste de gardien auxiliaire a été source de problèmes pour les Bruins au cours des deux dernières campagnes, alors que Niklas Svedberg et Jonas Gustavsson n'ont pu permettre à Tuukka Rask de profiter du repos dont il aurait eu besoin. C'est exactement ce que Khudobin était parvenu à faire lors de son dernier passage avec les Bruins, en 2012-13, alors que Boston avait atteint la Finale de la Coupe Stanley. Le gardien a accepté un contrat de deux ans d'une valeur de 2,4 millions $, et va probablement être en compétition avec Malcolm Subban pour le poste d'adjoint à Rask. … Riley Nash, A : Nash pourrait aider les Bruins à miser à nouveau sur quatre bons trios, ce qui n'a pas été le cas au cours des deux dernières saisons. Il peut évoluer au centre et à l'aile en plus d'ajouter de la profondeur en infériorité numérique, alors que les Bruins ont perdu les services d'Eriksson et de Chris Kelly sur le marché des joueurs autonomes. L'attaquant de 27 ans a obtenu neuf buts et 14 passes avec les Hurricanes la saison dernière.

DÉPARTS CLÉS : Loui Eriksson, A : Les Bruins ont tenté tout au long de la saison d'en venir à une entente avec celui qui allait devenir joueur autonome sans compensation, et ils ont choisi de ne pas s'en départir à la date limite des transactions, mais ne sont pas parvenu à en venir à une entente. Son départ crée un énorme vide à l'aile droite pour Boston. Eriksson, qui a connu un départ difficile à Boston avec deux commotions cérébrales en l'espace de cinq semaines, a conclu la dernière saison avec 63 points (30 buts, 33 passes). Son jeu constant va manquer aux Bruins. … Dennis Seidenberg, D : Seidenberg a vu son association avec les Bruins prendre fin, alors que l'équipe a décidé de racheter son contrat au cours de l'été. Le défenseur a été ennuyé par les blessures, notamment une opération au dos au début de la dernière campagne, et la qualité de son jeu a décliné. Plutôt que de lui verser 4 millions $ pour chacune des deux prochaines saisons, les Bruins ont décidé de couper les liens avec l'arrière de 35 ans qui les a aidés à remporter la Coupe Stanley en 2011. … Brett Connolly, A : Connolly n'a jamais vraiment pu s'intégrer aux Bruins, comme il n'avait jamais pu le faire avec le Lightning de Tampa Bay. L'ailier droit a inscrit neuf buts et 16 passes en 71 matchs avec les Bruins la saison dernière. Le sixième choix au total du repêchage 2010 de la LNH n'a pas reçu d'offre qualificative et a accepté un contrat d'un an avec les Capitals de Washington. … Chris Kelly, A : Kelly n'a pas toujours reçu le soutien qu'il aurait mérité de la part des partisans des Bruins, surtout vers la fin de son séjour avec l'équipe, mais le centre a été un élément important d'une équipe qui a remporté la Coupe Stanley. Il a passé six saisons à Boston, la dernière ayant été écourtée par une terrible fracture du fémur qui a poussé certaines personnes à se demander s'il avait donné ses derniers coups de patin dans la LNH. L'attaquant de 35 ans n'était pas intéressé par la retraite, et il a paraphé un contrat d'un an avec les Sénateurs d'Ottawa, équipe avec laquelle il avait amorcé sa carrière dans la LNH. 

COGNENT À LA PORTE: Brandon Carlo, D: Les Bruins ont besoin de renfort en défensive, et Carlo, un défenseur défensif talentueux et prometteur, devrait faire partie de la solution. Doté d'un bon gabarit (6 pieds 5 pouces, 203 livres) et d'un bon coup de patin, le défenseur âgé de 19 ans a été sélectionné en deuxième ronde (37e au total) en 2015 et a disputé sept matchs en fin de saison pour Providence dans la Ligue américaine de hockey après avoir passé la saison avec Tri-City dans la Ligue de hockey de l'Ouest, où il avait récolté 27 points (cinq buts) ... Danton Heinen, A: Âgé de 21 ans, Heinen a signé son contre de recrue en avril, quittant l'Université de Denver après deux saisons au cours desquelles il a grimpé en flèche dans le classement des espoirs de l'organisation. Choix de quatrième ronde (116e au total) en 2014, il a amassé 48 points (20 buts) en 41 matchs la saison dernière après en avoir récolté 45 (16 buts) à sa première campagne. Les Bruins aimeraient profiter de sa touche de marqueur, et il serait logique qu'il estime avoir une chance de décrocher un poste dans l'équipe, étant donné qu'il a quitté l'université pour faire le saut dans les rangs professionnels.

CE DONT ILS ONT ENCORE BESOIN: Défense, défense, défense. Bien que les Bruins aient mis Liles sous contrat pour compléter leur noyau défensif, ils manquent encore sérieusement de talent de premier plan à la ligne bleue. Il n'y en avait presque rien de disponible sur le marché des joueurs autonomes après que Keith Yandle et Alex Goligoski eurent signé des contrats avant l'ouverture du marché, et après que Jason Demers se soit entendu avec les Panthers de la Floride, ce qui oblige les Bruins à chercher un partenaire pour une transaction, ou à espérer que leurs espoirs défensifs s'épanouiront cette saison. Il semble que les Bruins penchent pour la deuxième option, espérant que des joueurs comme Colin Miller et Joe Morrow poursuivront leur développement alors que le prochain groupe d'espoirs arrive à maturité. Ils pourront également tenter de conclure une transaction. Les Bruins possèdent un surplus de joueurs de centre droitiers avec l'ajout de Backes au duo de Bergeron et Krejci. Bien que Bergeron soit intouchable, il est possible que Boston offre Krejci ou Ryan Spooner afin de recevoir un défenseur.

À SURVEILLER POUR LES POOLERS : À l'âge de 28 ans, il sera intéressant de voir si Brad Marchand pourra bâtir sur sa saison 2015-16, au cours de laquelle il a amélioré, parfois de manière spectaculaire, ses sommets en carrière au chapitre des buts, des points, des points en avantage numérique, des buts gagnants et des tirs. Comme il deviendra joueur autonome sans compensation au terme de la prochaine campagne, il ne manquera pas de motivation, mais il est plus prudent pour les poolers de prévoir une légère baisse de production, même si Marchand va tout de même tirer son épingle du jeu dans les pools multicatégories. - Sébastien Deschambault

ALIGNEMENT PROJETÉ

Brad Marchand - Patrice Bergeron - David Backes

Frank Vatrano - David Krejci - David Pastrnak

Matt Beleskey - Ryan Spooner - Seth Griffith

Jimmy Hayes - Noel Acciari - Riley Nash

 

Zdeno Chara - Colin Miller

 

Torey Krug - Adam McQuaid

John-Michael Liles - Kevan Miller

 

Tuukka Rask

 

Anton Khudobin

En voir plus