Skip to main content

#BobVousRépond: Les Golden Knights surprennent

Notre journaliste principal Robert Laflamme répond aux questions des lecteurs, notamment sur Vegas, le Colorado et Charles Hudon

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

Me revoilà pour le premier #BobVousRépond de 2018. Permettez-moi d'emblée de nous souhaiter à tous une fabuleuse année de hockey pétante de santé, au bas comme au haut du corps!

Entrons dans le vif du sujet et commençons avec les Golden Knights de Vegas. Vince Grt sur Facebook n'est pas très gentil de me remettre dans la face ma prédiction de début de saison selon laquelle l'équipe d'expansion manquerait les séries éliminatoires. Mais c'est de bonne guerre. Vous savez qu'on ne se prend pas trop au sérieux ici.

Cela dit, que ceux qui avaient prédit avant le début de la saison que les Golden Knights participeraient aux séries lèvent la main? Un, deux…. Trois. Vous n'êtes pas nombreux.

Les Golden Knights font mal paraître la grande majorité des observateurs qui ne les voyaient pas connaître autant de succès.

Video: NYR@VGK: Karlsson bat Pavelec d'un tir sur réception

Qui l'eût cru? Ils sont premiers de la section Pacifique et de toute l'Association de l'Ouest, avec 60 points. Pas moi.

On doit se rendre à l'évidence qu'ils vont accéder aux séries. Peuvent-ils pousser l'audace jusqu'à faire un long bout de chemin? Pourquoi pas? Le directeur général George McPhee est confronté à un beau dilemme. Il se demande s'il doit déroger du plan initial de l'organisation, qui consistait à prendre le temps de bâtir une équipe compétitive. Si j'étais lui, sans y aller « all in » cette année, pour reprendre une expression en vogue à Las Vegas, je ferais confiance au groupe en place en y ajoutant quelques ingrédients. 

Les Golden Knights ont un gardien élite en Marc-André Fleury, qui a à ses doigts trois bagues de la Coupe Stanley.

Des occasions semblables ne passent pas toutes les années. Ce serait tout un exploit pour une équipe d'expansion, imaginez.

Vince Grt demande enfin si je crois que les Sénateurs d'Ottawa peuvent espérer un retour en séries? 

Ça sent le piège à plein nez. Je répondrai tout de même non, au risque de me le faire remettre dans la face en avril.

Pour rester dans la même thématique, Jack Lotmen sur Facebook demande d'évaluer les chances de l'Avalanche du Colorado de participer aux séries dans la très compétitive section Centrale de l'Association de l'Ouest?

Peu élevées je dirais. Déjà que l'Avalanche se retrouve au cœur de la lutte relève de l'exploit après avoir été de loin la pire équipe de la LNH, la saison dernière. À la mi-saison, l'Avalanche n'était qu'à un point du total des 48 points amassés pendant toute la saison 2016-17. C'est déjà un accomplissement en soi.

Video: TBL@COL: Landeskog inscrit l'Avalanche au pointage

L'Avalanche peut faire une croix sur le troisième rang de sa section, elle qui se trouve déjà aux trousses des Blackhawks de Chicago, du Wild du Minnesota et des Stars de Dallas qui tentent de rejoindre le trio de tête de la section (Predators de Nashville, Jets de Winnipeg, Blues de St. Louis). Ses chances sont meilleures à titre de quatrième as dans l'association, mais encore là, la compétition est très relevée avec les Ducks d'Anaheim, les Flames de Calgary et les Sharks de San Jose dans le portrait.

On doit s'attendre à ce que les Blackhawks et les Ducks se mettent en marche après la pause du Match des étoiles, en février.

Chantal Ranger-Richard sur Facebook « ose » demander ma prédiction pour l'équipe gagnante de la Coupe Stanley.

Après une moitié de saison, des équipes se sont détachées du lot. Le Lightning de Tampa Bay est toute une machine et ce serait facile pour moi de le projeter comme le successeur des Penguins de Pittsburgh à titre de champions.

Je crains toutefois que l'équipe de la Floride ait atteint son rythme de croisière trop rapidement. Inévitablement, elle sera confrontée à des écueils, comme la blessure qu'a subie jeudi son as en défense Victor Hedman.

On va régler tout de suite que les Penguins ne réaliseront pas l'exploit d'un troisième couronnement consécutivement. Je l'affirmais avant la saison et je le répète. Trop de choses doivent bien fonctionner pour une équipe en séries et je ne les vois pas être favorisés encore par la chance. Ils vont tout de même participer aux séries.

Mon choix s'arrête donc sur les Predators de Nashville. C'était d'ailleurs la prédiction que j'ai faite pour le compte de notre site anglophone NHL.com, avant la saison régulière. 

Video: MIN@NSH: Subban a raison de Stalock d'un boulet

Les Predators ont humé les effluves du champagne en Finale l'an dernier. Ils vont y tremper goulûment les lèvres cette année.

Ils ont tout ce qu'il faut. C'est encore plus vrai depuis l'addition du joueur de centre Kyle Turris des Sénateurs d'Ottawa.

Dominic Dorval sur Facebook s'interroge à savoir si les Canadiens de Montréal devraient utiliser davantage Alex Galchenyuk?

Dans un monde idéal, pour reprendre l'expression du directeur général Marc Bergevin, Galchenyuk jouerait beaucoup plus.

La véritable question par contre est Galchenyuk en fait-il suffisamment afin de mériter plus de temps de jeu?

Depuis quelque temps, le jeune attaquant affiche plus de fougue, plus au goût de l'entraîneur Claude Julien. Mais il peut faire mieux. Peut-il corriger ses lacunes en défense et améliorer ses prises de décisions? Je trouve qu'il est trop prévisible en entrée de zone adverse, en ralentissant plutôt que de foncer et d'utiliser son redoutable tir. 

À l'âge de bientôt 24 ans (en février) et à sa sixième saison dans la LNH, il serait à peu près temps que le véritable Alex Galchenyuk se lève.

Pierre Politick sur Twitter demande enfin de commenter la production à l'attaque de Charles Hudon des Canadiens à la mi-saison?

Voilà un cas intéressant. Si on ne s'arrête qu'aux chiffres, bien évidemment qu'une récolte de 15 points en 39 matchs est modeste, même pour un attaquant de première année dans la LNH.

Mais quand on compare avec les autres attaquants des Canadiens, on peut se consoler. Le mal à l'attaque est généralisé, vous en conviendrez. Dans ce contexte, difficile de porter un jugement de valeur sur la contribution de Charles Hudon.

Video: NJD@MTL : Plekanec donne la victoire au CH

Je trouve qu'il tire son épingle du jeu. On ne peut pas lui reprocher un manque d'ardeur à la tâche. Strictement sur le plan des aptitudes, il est l'attaquant le plus doué du CH après Jonathan Drouin et Alex Galchenyuk. Il crée des occasions et il en manque lui-même en masse. On se dit que ça va finir par débloquer pour lui. Il n'est âgé que de 23 ans, il ne faut pas abandonner trop rapidement avec des joueurs comme lui. Il pourrait être le prochain Jonathan Marchessault ou Yanni Gourde.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.