Skip to main content

Bob Gainey sait que c'est une année de vérité pour lui comme d.g.

LNH.com @NHL

LAVAL - Geoffrey Molson a accordé un vote de confiance bien senti à Bob Gainey, jeudi. Mais le directeur général sait qu'il joue gros cette saison et qu'il pourrait être démis de ses fonctions si le Canadien nouvelle mouture ne donne pas satisfaction aux nouveaux propriétaires de l'équipe.

"Les membres du personnel hockey doivent connaître une très bonne saison", a affirmé Gainey, quand on lui a demandé s'il estimait que c'était une année de vérité pour lui.

"Ce sera important de bien seconder les nouveaux joueurs et les entraîneurs", a-t-il ajouté, avant de participer au tournoi de golf du Tricolore, au profit de la Fondation pour l'enfance de l'organisation.

"Je ne peux répondre à la question par l'affirmative. Au bout du compte, le jugement viendra de mes patrons: des propriétaires et plus important des partisans de l'équipe."

En anglais, il a précisé: "Je ne suis pas différent d'un joueur, d'un entraîneur ou quiconque. Nous avons eu des ratés sur la glace et à l'extérieur au cours des dernières saisons. A un moment donné, dans ce type d'emploi où toutes vos décisions sont scrutées à la loupe, si vous faites mieux que vos collègues, vous restez en poste. Si ce n'est pas le cas, vous devez quitter."

Gainey, âgé de 55 ans, est en poste depuis mai 2003. Le Canadien a pris part aux séries éliminatoires quatre fois en cinq saisons, mais il n'a jamais été plus loin qu'au deuxième tour - à deux reprises, en 2004 et en 2008.

Le directeur général garde encore un goût acrimonieux de la dernière saison, celle du centenaire qui a viré au cauchemar après les Fêtes.

"Il y a eu les blessures, les problèmes à l'extérieur de la glace, les activités entourant le centenaire et quoi encore, a-t-il soulevé. Nous allons tout mette en oeuvre afin de bien encadrer les joueurs cette saison. Les joueurs ne sont pas parfaits, mais nous allons tous travailler afin d'être meilleurs."

La problématique du sucesseur de Saku Koivu ne se pose pas pour Gainey. Il a dit ne voir aucun inconvénient à ce que l'équipe amorce la saison sans capitaine.

"Le leadership dans l'équipe ou l'identité du prochain capitaine ne représente pas un grand problème, à mes yeux. Jacques (Martin, l'entraîneur) et moi allons analyser la situation au cours du camp. Il faudrait qu'un joueur ressorte vraiment du lot et qu'il possède toutes les qualités que nous recherchons chez le prochain capitaine."

Gainey a dit qu'on n'a pas envisagé encore de préconiser un système d'alternance à tous les mois.

"Nous verrons. Moi, ça ne me dérangerait pas qu'on commence la saison sans capitaine attitré."

En voir plus