Skip to main content

Bob Gainey invite Alex Kovalev à aller réfléchir chez lui

LNH.com @NHL

BROSSARD, Qué. - Le Canadien avait besoin d'un électrochoc pour relancer sa saison. Bob Gainey s'est chargé de l'administrer. Le directeur général du Tricolore a secoué l'équipe mardi en invitant Alex Kovalev à demeurer chez lui jusqu'au retour du club. Le Canadien doit affronter les Capitals, mercredi, à Washington, et les Penguins, jeudi, à Pittsburgh.

Selon le patron du Canadien, tous les scénarios sont possibles. Le congé de Kovalev pourrait être prolongé. Le Russe pourrait affronter les Sénateurs d'Ottawa, samedi, au Centre Bell. Il pourrait être échangé.

Sergei K. à Hamilton

Gainey a profité de la journée pour rétrograder Sergei Kostitsyn à Hamilton. Gregory Stewart a fait le chemin inverse. Ces décisions ont été prises au lendemain de la transaction qui a permis au Canadien de rapatrier le défenseur Mathieu Schneider à Montréal.

"J'ai rencontré Alex et je lui ai dit de rester ici, qu'il ne ferait pas le voyage. Il va rater les deux matchs comme s'il était blessé, a expliqué Gainey dans son point de presse. Alex a besoin de repos. Je vais lui parler ce soir (hier) ou demain (mercredi). On va voir s'il veut toujours poursuivre sa carrière ici."

Kovalev n'est pas suspendu. Il va recevoir son plein salaire - il gagne 4,5 millions $ US - même s'il vient d'être mis à l'écart de l'équipe.

Un jeu inacceptable

Gainey a tenu des propos assez durs envers son joueur-vedette dont l'engagement peut être remis en question.

"Alex a une saison difficile. Cette situation lui pèse beaucoup. C'est très lourd pour lui, a dit Gainey. Mais sa façon de jouer est inacceptable. L'équipe n'a pas besoin de lui lorsqu'il joue de cette façon. Il est fatigué et il joue sans émotion."

Kovalev, qui est âgé de 35 ans, vit une saison de misère. En 57 matchs, il a été limité à 13 buts et 26 passes pour un total de 39 points. La saison dernière, il a mené l'équipe avec une production de 35 buts et 84 points.

Son rendement a connu une baisse récemment. En fait, cette diminution coïncide avec le retour de Saku Koivu. Kovalev n'a pas marqué en 10 matchs.

Gainey reconnaît que Kovalev et le personnel d'entraîneurs ne sont pas toujours sur la même longueur d'onde.

"C'est le cas depuis le début de sa carrière, a rappelé Gainey. Il est parfois sur la même longueur d'onde, parfois non. C'est difficile pour les entraîneurs de comprendre ce qui se passe. C'est aussi difficile pour Alex de comprendre", a-t-il ajouté.

Une transaction?

Gainey n'écarte pas l'idée d'une transaction. Il aura sans doute une meilleure idée de la marche à suivre après s'être à nouveau entretenu avec son énigmatique attaquant. Gainey a indiqué qu'il n'est pas sur le marché des transactions. Du moins pour l'instant.

"Il n'a pas été offert. Mais nous sommes dans la période des transactions, a-t-il noté.

"Des joueurs (Alex Tanguay, Guillaume Latendresse) vont revenir au jeu. On pourrait avoir du mouvement de personnel."

Simple coïncidence, l'entraînement s'est déroulé dans la bonne humeur, comme si l'absence de Kovalev avait allégé l'atmosphère malgré les insuccès de l'équipe. Guy Carbonneau, lui, s'est gardé d'afficher ses états d'âme.

"Alex ne joue pas bien depuis deux ou trois semaines. Il n'aide pas l'équipe, a-t-il dit. On espère que ce repos va lui permettre de mettre de l'ordre dans sa vie et de nous revenir en pleine forme.

"Bob ne prend jamais ce genre de décision à la légère. Je lui fais confiance", a ajouté Carbo.

En voir plus