Skip to main content

Blues: Mike Yeo apprivoise son nouvel environnement

Le successeur de Ken Hitchcock s'habitue à la vie à St. Louis

par Louie Korac / Correspondant LNH.com

HAZELWOOD, Missouri - Mike Yeo n'a pas perdu de temps pour apprendre à connaître les Blues de St. Louis.

Le 13 juin, Yeo, âgé de 42 ans, a été embauché par les Blues non seulement à titre d'entraîneur associé en vue de la prochaine saison, mais aussi comme successeur à l'entraîneur Ken Hitchcock à partir de la saison 2017-18.

Depuis qu'il a rejoint les Blues, Yeo, qui a été congédié par le Wild du Minnesota le 13 février après plus de quatre saisons derrière le banc et trois participations aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley, a communiqué avec les membres de la direction des Blues, le personnel d'entraîneurs et les joueurs.

Entre le 5 et le 8 juillet, Yeo se trouvait au camp de perfectionnement des Blues avec Hitchcock, le directeur général Doug Armstrong, l'adjoint au directeur général Martin Brodeur et d'autres membres de l'organisation, s'imprégnant de l'atmosphère tout en se faisant une première opinion des joueurs qu'il pourrait diriger un jour.

« J'ai été plutôt occupé, pour être honnête avec vous », a affirmé Yeo, qui a accepté un contrat de quatre ans avec les Blues. « Ce fut toutefois une belle expérience d'apprendre à connaître le reste de l'organisation, et c'est plaisant de regarder du hockey à nouveau.

« C'est un bon sentiment de recommencer à travailler, de rencontrer de nouvelles personnes. Ce qui est bien, c'est de rencontrer le personnel de soutien, les gens qui travaillent avec [Armstrong] et ceux qui travaillent avec [Hitchcock], et de voir à quel point ils sont compétents, et je souhaite simplement faire partie de cette équipe.

« C'est plaisant de venir ici et de commencer à connaître les espoirs. De toute évidence, j'avais une bonne idée des joueurs qui font partie de l'équipe et qui ont joué ici au cours des dernières années, et qui a une réelle chance de percer l'alignement. Mais d'apprendre à connaître le reste des joueurs de l'organisation, ainsi que plusieurs des employés, ce fut une très bonne expérience. C'est une bonne sensation de regarder du hockey à nouveau. »

Yeo, qui a conservé une fiche de 173-132-44 à titre d'entraîneur du Wild en plus d'avoir remporté une Coupe Stanley comme entraîneur adjoint avec les Penguins de Pittsburgh en 2009, va passer sa première campagne à St. Louis à titre de bras droit de Hitchcock avant de diriger les Blues lorsque ce dernier va prendre sa retraite au terme de la saison. Certaines personnes se demandent si ce système à deux entraîneurs, ou d'entraîneur en attente, peut fonctionner, surtout avec Hitchcock.

« Je pense que c'est une très bonne chose pour lui de pouvoir être derrière le banc pendant un an sans la pression, et de pouvoir apprendre une autre manière de faire, car il aura de grandes responsabilités lorsque ce sera terminé », a avancé Hitchcock en parlant de Yeo, les deux hommes s'étant affrontés en 2015 alors que le Wild avait éliminé les Blues en six matchs en première ronde de l'Association de l'Ouest. « Il sera aux commandes d'une équipe qui est très importante dans cette ville. Je pense qu'il le comprend bien maintenant. Il a pu donner ses opinions, et non demander notre avis, ce qui est une bonne chose. Nous aimons tous faire cela de temps à autre, et je pense que son expérience ne peut que nous aider. »

C'est Armstrong qui a pris la décision finale quand est venu le temps d'embaucher le successeur de Hitchcock. Yeo, qu'Armstrong avait tenté d'embaucher en 2010 alors que le club-école des Blues dans la Ligue américaine de hockey se trouvait à Peoria, en Illinois, s'est de nouveau retrouvé au sommet de sa liste.

« Je pense qu'il vient tel qu'annoncé, a noté Armstrong en parlant de Yeo. Il possède une bonne personnalité, il travaille fort et il va très bien s'intégrer à notre groupe. Je pense que pour quelqu'un comme Mike, sans vouloir dire qu'il est arrivé trop vite dans la LNH, mais il l'a atteint très rapidement. Je pense que d'avoir la chance de travailler avec Ken, qui possède beaucoup d'expérience, et qui a une manière différente de faire les choses, va lui être utile. »

Les Blues ont atteint la finale de l'Association de l'Ouest la saison dernière pour la première fois en 15 ans, et n'ont pas participé à la Finale de la Coupe Stanley depuis 1970. Yeo va continuer à s'immerger dans la culture et le style de vie mis de l'avant par les Blues, et jusqu'ici, le processus d'apprentissage se passe à merveille.

« Bien des choses sont similaires, que ce soit dans la gestion quotidienne ou la manière dont le camp de perfectionnement est mené, a avancé Yeo. Mais il y a toujours de nouvelles choses, et c'est ce qui est fantastique pour moi. Nous avons commencé à discuter de la manière dont nous allons mener le camp d'entraînement, et il s'agit d'un format différent de ce à quoi je suis habitué, et j'ai hâte de le découvrir.

« Je crois en certaines des choses que j'ai faites par le passé, mais je ne serai jamais assez stupide pour croire qu'il n'existe aucune manière de les améliorer. J'ai donc hâte de voir certains de ces changements et de voir ce que je préfère. »

 

En voir plus