Skip to main content

Blogue Série globale : Mark Barberio

« On ne doit pas perdre de vue que c'est un voyage d'affaires »

par Mark Barberio / Collaboration spéciale LNH.com

L'Avalanche du Colorado et les Sénateurs d'Ottawa vont s'affronter à deux reprises au Ericsson Globe de Stockholm dans le cadre de la Série globale SAP 2017 de la LNH, vendredi et samedi. Le défenseur de l'Avalanche Mark Barberio sera l'auteur d'un blogue pour LNH.com, et il nous parlera de son expérience à Stockholm. Dans son deuxième entretien avec nous, Barberio nous parle de sa journée de congé de mercredi, du décalage horaire et de son nouveau coéquipier Samuel Girard :

Bonjour à tous,

J'ai beaucoup marché dans Stockholm depuis la première fois que je vous ai écrit, mardi. Nous avons eu congé d'entraînement mercredi et nous en avons profité pour découvrir le centre de la ville et les alentours. 

Eh oui, pour celles et ceux qui se posent la question parce que je l'avais abordé le sujet dans notre premier rendez-vous, j'ai vu de belles Suédoises (rires). Il y en a partout, on ne peut pas les manquer. Les gars sont impressionnés (rires).

À LIRE: Premier blogue de Mark Barberio

Vous vous demandez peut-être quelle température il fait en Suède. C'est sensiblement la même qu'au Québec. C'est froid, mais nous étions prêts pour ça. Nous avions fait nos devoirs avant de quitter Denver et nous avions amené les vêtements nécessaires.

J'ai également fait mercredi la tournée de centres commerciaux avec des coéquipiers. Il y a du bon magasinage à faire à Stockholm. Pour le repas en soirée, nous sommes allés dans un bon restaurant de sushis, qui a pour nom East, que "Landy" (Gabriel Landeskog) nous avait recommandé. C'était succulent et il régnait une belle ambiance. Ç'a mis fin à une agréable journée de congé.

Jeudi matin, nous étions de retour à l'entraînement et nous entrons maintenant en mode « match ». Le contexte est différent de celui auquel nous sommes habitués, mais on ne doit pas perdre de vue que nous sommes ici par affaires. La lutte est tellement serrée dans notre section et notre association. Nous voulons garder le rythme avec nos rivaux et tous les matchs sont importants.

Jeudi soir, comme nous le faisons la veille des matchs en Amérique du Nord, nous allons prendre les choses de manière relaxe. Un autre bon dîner de groupe est planifié et nous irons au lit tôt pour être fins prêts pour les deux importants matchs qui nous attendent contre les Sénateurs d'Ottawa.

Personnellement, j'espère avoir finalement une nuit complète de sommeil parce que j'essaie encore de récupérer du décalage horaire. Le problème n'est pas de trouver le sommeil, mais de rester endormi pendant toute la nuit. Je me réveille et j'ai de la difficulté à me rendormir. C'est moins pire d'une nuit à l'autre, je devrais donc avoir une bonne nuit de sommeil avant notre premier match, vendredi.

Un mot enfin sur notre nouvelle acquisition en défense, le jeune Samuel Girard, que nous avons acquis dans l'échange de Matt Duchene, dimanche. Il se retrouve dans une situation qui n'est pas banale : il doit faire ses débuts avec sa nouvelle équipe dans un pays européen. Je sais par expérience ce que c'est de se joindre à une nouvelle équipe. Ça prend un peu de temps avant de connaître ses nouveaux coéquipiers.

De ce que nous voyons de lui sur la glace, c'est un défenseur très mobile qui fait bien circuler la rondelle et qui possède un bon tir. Nous avons hâte de voir ce qu'il peut faire pour nous.

On remarque vite que c'est un jeune homme très mature pour son âge (19 ans). Je n'étais pas calme et détendu comme lui au même âge. Ce n'est pas pour rien qu'il est déjà rendu dans la Ligue nationale.

En voir plus