Skip to main content

Blogue Série globale : Jean-Gabriel Pageau

L'attaquant des Sénateurs d'Ottawa profite du voyage en Suède pour apprendre à connaître son nouveau coéquipier

par Jean-Gabriel Pageau / Collaboration spéciale LNH.com

L'Avalanche du Colorado et les Sénateurs d'Ottawa vont s'affronter à deux reprises au Ericsson Globe de Stockholm dans le cadre de la Série globale SAP 2017 de la LNH, vendredi et samedi. L'attaquant des Sénateurs Jean-Gabriel Pageau sera l'auteur d'un blogue pour LNH.com, et il nous parlera de son expérience à Stockholm. Voici le premier témoignage de Pageau à la suite de l'arrivée de l'équipe en Suède :

Hallå à tous les amateurs de la LNH,

Nous venons d'atterrir en Suède, il y a quelques heures à peine, mais déjà l'excitation se fait sentir dans le vestiaire.

Ce fut un long vol jusqu'ici, mais la plupart des gars n'ont pas vu le temps passer parce que le plan établi avant de partir était de dormir dans les airs. Il n'y a donc pas eu de longues parties de cartes ni trop de rigolade dans l'avion.

C'est assez impressionnant ici. Nous avons eu l'occasion de voir l'amphithéâtre pour la première fois ce matin. La patinoire est très belle et surtout très dure. La première chose que j'ai remarquée c'est que le plafond est assez différent, ça donne une perspective de profondeur. Ce sera bien plaisant de jouer ici.

L'entraînement a fait beaucoup de bien. Après un long vol comme celui-là, auquel nous ne sommes pas habitués, tout ce que nous voulions c'était de retrouver nos jambes. Il faut aussi s'acclimater au décalage horaire, mais nous avons quatre jours pour nous y faire ce qui devrait être suffisant. Disons aussi que les quatre jours permettront à certains gars de soigner des petits bobos et ça, ça ne fait jamais de mal.

Ce voyage en Suède est aussi l'occasion pour nous de tisser des liens avec notre nouveau coéquipier Matt Duchene. Il amène beaucoup de profondeur à cette équipe; nous savions tous à quel point il est bon, mais nous voyons aussi que c'est un bon coéquipier. Il a été très sympathique avec nous à l'entraînement et il se donne à fond. C'est quelque chose que nous voulions.

Ça doit être assez étrange pour lui de se retrouver non seulement en Suède avec les Sénateurs, mais surtout d'y affronter l'Avalanche - son ancienne équipe - si rapidement. Mais bon, c'est quelque chose qu'il ne contrôle pas, c'est la business du hockey, tu ne sais jamais ce qui peut se produire. Je suis convaincu qu'il va tout faire pour aider l'équipe à gagner.

J'espère simplement qu'il viendra manger avec nous et non avec ses anciens coéquipiers!

D'ailleurs, nous avons quelques repas d'équipe déjà planifiés. Nous serons reçus à l'ambassade ce soir, mais après je n'ai aucune idée. J'imagine que les Suédois de l'équipe vont nous aider à dénicher les bonnes adresses même s'ils risquent également de passer du temps en famille.

En tout cas, je ne serai pas le guide. Quelqu'un m'a demandé tout à l'heure s'il y avait un Starbucks dans le coin... Vous ne demandez pas au bon gars!

À travers les entraînements, les réunions et les repas d'équipe, j'en profiterai pour aller me promener un peu et découvrir la ville. J'ai fait quelques recherches sur Internet avant de partir. Je suis beaucoup allé en Europe, mais j'ai hâte de voir l'architecture ici.

En espérant faire de belles découvertes d'ici notre prochain rendez-vous.

En voir plus