Skip to main content

Binnington prouve qu'il n'est pas un feu de paille

Le gardien des Blues est prêt à prendre part au Match des étoiles à la maison après avoir gagné la Coupe Stanley en 2019

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Journaliste NHL.com

ST. LOUIS - Un des objectifs de Binnington cette saison était de représenter les Blues de St. Louis au Match des étoiles Honda 2020. 

Il savait que l'événement aurait lieu au Enterprise Center de St. Louis le 25 janvier (20 h HE; NBC, CBC, SN, TVAS). Il savait aussi que des gens douteraient de lui cette saison, après qu'il eut été rappelé des mineures la saison dernière et qu'il eut aidé les Blues à passer du dernier rang de la LNH à remporter la Coupe Stanley. 

À LIRE AUSSI : Résumé des épreuves du Concours d'habiletés 2020 de la LNHPremière édition du Défi des francs-tireurs au Concours d'habiletésSuper 16 : Les Blues délogent les Capitals du premier rang

Celui qui a terminé deuxième au scrutin pour le trophée Calder l'an dernier pourrait-il maintenir la cadence? 

« Je voulais être du Match des étoiles, a affirmé le principal intéressé. C'était sur ma liste, et j'y tenais. »

Binnington peut apposer un crochet sur sa liste. Le gardien sera présent devant ses partisans en compagnie de l'entraîneur Craig Berube, le défenseur Alex Pietrangelo et les attaquants Ryan O'Reilly et David Perron. Jusqu'ici cette saison, il a signé 22 victoires, à égalité au deuxième rang avec Frederik Andersen des Maple Leafs de Toronto, a maintenu une moyenne de buts alloués de 2,51 et un pourcentage d'arrêts de ,915, en plus d'obtenir un blanchissage. 

Interrogé à savoir si participer au Match des étoiles était une reconnaissance de son travail, Binnington a dit : « Oui. Évidemment, des choses… »

Il a pris une pause d'une seconde.

« Des choses sont dites, et vous ne pouvez pas les ignorer, a-t-il continué. Vous devez porter l'attention sur vous-même et vous préparer de la meilleure façon possible, et tenter d'être le meilleur gardien possible pendant mon temps ici. Ç'a été fructueux jusqu'à maintenant. »

Brayden Schenn a été moins diplomate. 

« Les gens pensaient probablement qu'il n'était qu'un feu de paille, a dit Schenn. Mais il a repris là où il avait laissé l'année dernière, et il reste calme devant le filet. Il fait un travail incroyable pour nous cette année. »

Binnington peut avoir l'air d'un joueur sorti de nulle part. Il a obtenu son premier départ dans la LNH le 7 janvier 2019 et a compilé un dossier de 24-5-1 avec une moyenne de buts alloués de 1,89, un pourcentage d'arrêts de ,927 et cinq blanchissages. Puis, en séries éliminatoires de la Coupe Stanley, il a maintenu une fiche de 16-10, une moyenne de 2,46, un pourcentage de ,914 et a signé un blanchissage.  

Video: STL@WPG: Binnington dit non à Shore

Mais il a passé cinq saisons et demie dans les ligues mineures à se développer et à se battre pour obtenir une chance. Il avait 25 ans lors de son premier départ dans la grande Ligue. 

« Je ne sais pas ce que je m'imaginais, mais je désirais être dans la LNH à 20, 21, 22, 23 ans. Les choses ne fonctionnaient pas », a mentionné Binnington, sélectionné par les Blues en troisième ronde (no 88) lors du Repêchage de 2011. « Ce fut une bonne leçon pour moi de comprendre à quel point c'est un privilège (de jouer dans la LNH). Quand vous obtenez cette occasion, vous devez être prêt à la saisir. J'ai attendu longtemps. »

Une chose est sûre, il n'allait pas tenir quoi que ce soit pour acquis, même après avoir gagné la Coupe Stanley.

« Je n'allais pas m'arrêter là, a-t-il évoqué. J'avais encore beaucoup à prouver envers moi-même et pour ma famille. J'avais le sentiment que je méritais d'être ici. Comme je l'ai dit, j'ai dû apprendre et gagner en expérience pour en apprendre sur moi-même. Je pense que cela vient avec l'âge. »

Berube a vu un changement depuis qu'il a été l'entraîneur de Binnington avec Chicago dans la Ligue américaine en 2016-17. 

« Il éprouvait des difficultés, mais après cette année-là, il est devenu un meilleur gardien, a relaté Berube. Il a de toute évidence des choses à prouver, et je pense que c'est bien pour une personne d'être dans une telle situation. »

Binnington a encore le temps de grandir. Il est toujours en train d'apprendre dans cette Ligue, des nuances de chaque patinoire aux tendances des adversaires. Il apprend encore à s'occuper de son corps et de son état d'esprit pour maintenir le rythme pendant une (longue) saison complète dans la LNH.

Video: STL@PIT: Binnington vole Simon du bout de la jambière

Mais il a déjà appris la chose la plus importante. 

« Il ne se laisse pas abattre par quoi que ce soit, et c'est ce que j'adore de lui », a expliqué l'ancien gardien Darren Pang, analyste télévisuel pour les Blues. « J'ai dit au moins 10 fois la saison dernière qu'il ne s'agissait pas d'un feu de paille, qu'il serait ici pour longtemps. »

Binnington appréciera l'expérience du weed-end des étoiles. 

Sa grand-mère Joanne Binnington ira voir jouer son petit-fils à St. Louis pour la première fois. Sa mère, son beau-père, ses deux sœurs et ses deux demi-sœurs y seront également. La journée des médias sera amusante. Et le Concours d'habiletés présenté par la vodka New Amsterdam le sera tout autant. 

Et le match en tant que tel? Il a attendu trop longtemps et travaillé trop fort pour le prendre à la légère. Lorsqu'on lui a demandé si c'était la chance de relaxer, il a montré la même attitude qui l'a mené où il est aujourd'hui. 

« Oui, mais il y a de l'argent en jeu », a-t-il dit en faisant référence au lot de 1 million de dollars que les joueurs de l'équipe gagnante se séparent. « Nous allons tenter de mettre la main sur le lot. Oui, la journée des médias et le Concours d'habiletés seront plus propices à la détente. C'est la pause, non? Mais quand vient le temps du match, nous allons tout faire pour gagner. » 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.