Skip to main content

Bettman discute du Match des étoiles à Las Vegas

Le commissaire a aussi parlé des Jeux olympiques, de la publicité sur les chandails et de la qualité de la glace

par Nicholas J. Cotsonika et Dan Rosen @cotsonika / Journalistes NHL.com

LOS ANGELES - Le Match des étoiles de la LNH aura lieu à Las Vegas dans un avenir relativement rapproché, a indiqué le commissaire Gary Bettman, samedi.

Bettman a fait savoir qu'il y aurait un Match des étoiles la saison prochaine s'il n'y avait pas de pause pour les Jeux olympiques de 2018 qui auront lieu à Pyeongchang. Il n'a pas dit à quel endroit pourrait avoir lieu le Match des étoiles dans ce contexte, mais il a déclaré que les Golden Knights de Las Vegas, qui commenceront à jouer dans la Ligue la saison prochaine, en seraient l'hôte assez rapidement.

« Notre intention, c'est que ça arrive dans les premiers jours de la concession, plutôt que dans 20 ou 30 ans, a affirmé le commissaire Bettman. Je crois que nous aurions beaucoup de plaisir à Las Vegas si on y tenait un Match des étoiles. »

Le dossier de la participation de la LNH aux Jeux olympiques de 2018 à Pyeongchang reste en suspens.

Le commissaire Bettman a affirmé que ce sujet ne se trouvait pas à l'ordre du jour de la réunion du Bureau des gouverneurs, samedi, et a fait l'objet « d'une discussion d'environ 10 secondes ». Il a fait savoir aux gouverneurs que rien n'avait changé depuis leur réunion du mois de décembre et il a demandé si quelqu'un avait quelque chose à dire ou une question à poser. Personne ne l'a fait.

Le commissaire adjoint de la LNH, Bill Daly, a confirmé que les gouverneurs ne voulaient pas y participer dans le contexte actuel.

« Tant que ce sera le statu quo, je ne m'attends pas à ce que nous allions aux Jeux olympiques », a dit Daly, qui a refusé de dire quels sont les éléments qui pourraient amener la LNH à changer d'idée.

« Tout ce que je peux vous dire, c'est que si nous continuons d'entendre la même chose, je ne crois pas que ça va bouger », a-t-il affirmé.

Daly a indiqué que la LNH prévoit publier le calendrier de la saison 2017-18 en juin, mais qu'on ne se trouvait pas encore près du moment où il fallait en arriver à une décision. Lorsqu'on lui a demandé pendant combien de temps encore ce dossier pouvait rester sans résolution, le commissaire Bettman a répondu : « Je ne connais pas la réponse à cette question. … Nous ne sommes pas ceux qui établissons des échéanciers. »

La LNH a pris part aux Jeux olympiques depuis 1998. L'Association des joueurs de la LNH a clairement indiqué que les joueurs aimeraient continuer à y participer. Le président de la Fédération internationale de hockey sur glace, René Fasel, a quant à lui affirmé qu'il avait les fonds pour défrayer les coûts d'une participation aux Jeux de Pyeongchang.

Mais Daly a rappelé que la LNH ne sait pas de quelles sources proviendraient ces sommes et quelles dépenses elles couvriraient.

« Ça reste un élément d'information que nous n'avons pas, a noté Daly. Cela dit, ils pourraient nous donner cette information et ça ne ferait pas nécessairement bouger les choses. C'est peut-être pourquoi ils ne nous la fournissent pas. Je l'ignore. »

Le commissaire Bettman a répété qu'il ne voulait pas que ces sommes viennent de fonds déjà alloués au développement du hockey, et que payer les dépenses ne serait que la première étape des discussions devant mener à un accord.

Le Bureau des gouverneurs estime qu'il y a des inconvénients à participer au tournoi olympique, notamment l'arrêt prolongé de la saison, le calendrier comprimé et le risque accru de blessures. La LNH n'a pas observé d'augmentation au chapitre de la visibilité du hockey ou des revenus d'affaires liée à une participation aux Jeux, surtout quand ceux-ci sont disputés outre-mer.

« Il ne faut pas oublier qu'à bien des égards, c'est surtout grâce aux efforts de Gary que nous avons décidé d'aller aux Jeux olympiques pour la première fois en 1998, a souligné Daly. C'est certain qu'il y voyait des bénéfices à l'époque et il avait convaincu le Bureau des gouverneurs qu'il y avait des avantages à interrompre la saison pour participer aux Jeux.

« Bien des choses se sont passées depuis ce temps. Je pense que la ligue a fait beaucoup de chemin depuis. Je crois que les réalités d'une participation aux Jeux olympiques sont plus évidentes maintenant, et que ça se traduit par un enthousiasme moins grand au sein du Bureau en ce qui a trait à la nécessité d'interrompre la saison. Bien franchement, nous ne voyons pas quels sont les avantages pour le hockey ou pour la ligue. C'est le défi que nous avons devant nous.

« Gary a déclaré plusieurs fois que si on devait nous présenter une raison convaincante que nous pourrions soumettre au Bureau, à savoir que c'est quelque chose que nous devrions faire à nouveau en Corée du Sud, alors nous le présenterions au Bureau pour voir ce qu'ils en diraient. »

* * * * * 

Daly a déclaré que les Golden Knights espéraient que le processus permettant d'officialiser leur mise en place serait complété autour du 1er mars, puis une fois que ce sera fait, le directeur général George McPhee pourrait commencer à réaliser des transactions.

« Il sera alors en mesure de conclure des transactions impliquant des joueurs à l'intérieur de certains paramètres, a dit Daly. Évidemment, il ne pourra pas faire l'acquisition de joueurs qui disputent encore la saison 2016-17. Il pourra toutefois mettre la main sur des choix au repêchage, il pourra s'entendre avec des choix au repêchage qui sont sans contrat, il y a certains actifs qu'il pourra obtenir et il pourra commencer à conclure des marchés ayant trait au repêchage d'expansion. »

* * * * * 

Daly a fait savoir que des équipes avaient exprimé certaines inquiétudes concernant le calendrier qui a été comprimé en raison de l'ajout cette saison d'une pause de cinq jours pour chaque formation.

« Je crois que nous allons nous asseoir avec l'Association des joueurs à la fin de la saison et analyser les résultats, a affirmé Daly. Si nous y allons encore avec une pause la saison prochaine, j'imagine que nous pourrions tenter d'explorer d'autres façons de gérer le tout. »

* * * * * 

Dan Craig, le vice-président des opérations des installations et des opérations hockey de la LNH, a présenté un rapport au Bureau des gouverneurs concernant la qualité de la glace.

« Nous nous faisons une fierté d'être vigilants et rigoureux, et la présence de Dan devant le Bureau a permis de prendre conscience de certaines choses, a noté Bettman. Il y a peut-être certaines pratiques routinières qui doivent être examinées de nouveau. Nous voulons nous assurer que la qualité de la glace soit bonne pour les matchs. Plus important encore, nous voulons nous assurer que ce soit sécuritaire pour les joueurs.

« Nous n'avons généralement pas de problèmes en ce qui concerne la qualité de la glace, mais peut-être était-ce en raison de la pleine lune, peut-être était-ce une coïncidence, peut-être était-ce de la malchance, mais nous avons eu quelques problèmes durant un court laps de temps. Nous voulons mieux faire et nous voulons que nos installations fassent encore mieux à cet égard. »

* * * * * 

Bettman a indiqué que les copropriétaires des Islanders de New York Jon Ledecky et Scott Malkin évaluaient leurs perspectives d'avenir au Barclays Center.

« L'engagement des propriétaires à l'égard de leur concession reste entier, a dit Bettman. Ils demeurent tout aussi engagés à l'égard de la ville de New York et de la formidable base de partisans qui a suivi les Islanders. Il y a certains problèmes concernant le fait de jouer au Barclays Center et qui ont un lien avec les fondements mêmes du système de réfrigération de la glace. Ce n'est pas quelque chose qui peut être corrigé à court terme. Je crois que Scott Malkin et Jon Ledecky étudient la situation et font une analyse très sérieuse des options dont ils disposent. »

* * * * * 

Bettman a déclaré qu'il était incertain de ce que le propriétaire Peter Karmanos allait faire avec les Hurricanes de la Caroline, mais il a assuré que la concession n'allait pas quitter la ville de Raleigh, en Caroline du Nord.

« Peter pourrait vendre et peut-être qu'il ne vendra pas, a dit Bettman. Il pourrait vendre toute l'équipe; il pourrait en vendre seulement une partie. Il pourrait ne rien vendre du tout. Il n'y a pas de processus officiel de vente en ce moment. Il n'y a aucune obligation de vendre la concession dans l'immédiat. Et la concession ne déménagera pas. »

* * * * * 

La LNH n'envisage pas de suivre l'exemple de la NBA et de permettre la publicité sur les chandails.

« Il faudrait qu'une situation extraordinaire se présente, que je définirais par un montant d'argent très important que j'aurais bien de la difficulté à anticiper pour le moment, pour que nous consentions même à y réfléchir, a déclaré Bettman. Nous croyons que ce que nous avons est spécial. Nous parlons d'histoire et de tradition, à quel point les chandails de hockey sont spéciaux. Nous ne cherchons pas à mettre de la publicité sur nos chandails. »

En voir plus