Skip to main content

Bergevin ne bouge plus sur les offres faites à Radulov et à Markov

Les deux Russes pourraient tester leur valeur sur le marché des joueurs autonomes, le 1er juillet

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

CHICAGO - L'avenir chez les Canadiens de Montréal de l'ailier Alexander Radulov et du défenseur Andrei Markov est incertain, à moins d'une dizaine de jours d'obtenir leur autonomie complète. Le directeur général Marc Bergevin a indiqué, jeudi, que les négociations contractuelles avec les deux Russes sont au point mort et qu'il n'est pas prêt à majorer les offres qui leur ont été soumises.

Bergevin a évoqué la forte possibilité que Radulov monnaie sa valeur sur le marché des joueurs autonomes, à compter du 1er juillet. Le directeur général n'a pas écarté la possibilité d'échanger les droits que détient l'équipe sur Radulov à une équipe disposée à entreprendre des pourparlers avec lui avant le 1er juillet. Il a précisé qu'aucune équipe n'avait encore communiqué avec lui.

Radulov, âgé de 30 ans, a couronné de succès son retour dans la LNH la saison dernière, avec une récolte de 54 points (18 buts) en 76 matchs. Bergevin lui avait consenti un contrat de 5,75 millions $ afin qu'il fasse ses preuves. Radulov serait à la recherche d'une entente de très longue durée.

Dans le cas de Markov, âgé de 38 ans, Bergevin a réitéré sa volonté de retenir ses services, mais pas à n'importe quel prix. Il a confié avoir discuté avec son conseiller pas plus tard que mardi.

Le Tricolore ne paraît pas tenir davantage à Markov, qui porte les couleurs de l'équipe depuis 16 saisons, même s'il s'est départi dernièrement de deux défenseurs - les jeunes Mikhail Sergachev et Nathan Beaulieu - et qu'il a perdu les services d'un autre - Alexei Emelin réclamé par les Golden Knights de Vegas mercredi.

Bergevin a mentionné qu'il tentera de revamper la défense au cours des prochaines semaines, même si l'acquisition jeudi de David Schlemko des Golden Knights - en retour d'un choix de cinquième tour en 2019 - s'est inscrite en ce sens.

« Il va s'avérer un bon remplaçant pour Emelin, a-t-il commenté. C'est un défenseur mobile efficace en relance. C'est une bonne transaction sur le plan de la masse salariale. »

Les Canadiens réalisent une économie de 2 millions $ en vue de la prochaine saison parce qu'Emelin aurait touché un salaire de 4,1 millions la saison prochaine tandis que Schlemko va toucher 2,1 millions $. Schlemko, qui a été le joueur des Sharks de San Jose que les Golden Knights ont réclamé mercredi, est sous contrat pour deux saisons additionnelles.

« La perte d'Emelin va créer un vide. C'est un défenseur physique qui a bien joué en compagnie de Shea Weber la saison dernière. Je n'ai pas été surpris qu'il soit le choix des Golden Knights. C'était le prix à payer. Des équipes ont perdu des joueurs plus talentueux au repêchage d'expansion », a commenté Bergevin en précisant qu'il n'a pas tenté de convaincre son homologue George Mcphee des Golden Knights de ne pas sélectionner Emelin.

De l'intérêt pour Galchenyuk

Comme il l'avait affirmé il y a un an dans le dossier de P.K. Subban, Bergevin a déclaré qu'il ne tente pas d'échanger le jeune attaquant Alex Galchenyuk dont le contrat est à renouveler.

 « Les équipes nous contactent pour s'enquérir de la disponibilité de joueurs, comme c'est toujours le cas avant le repêchage, a-t-il fait remarquer. Je ne suis pas surpris qu'on le fasse pour Alex. C'est un joueur talentueux qui ne possède pas de contrat. Mais il n'est pas le seul qui intéresse les équipes. » 

Il n'y a donc pas de fumée sans feu. Doit-on rappeler que Bergevin a échangé Subban, il y a un an?

« Les négociations avec Alex ne sont pas commencées. Nous avons du temps devant nous. »

Bergevin a dit qu'il tentera de trouver du renfort à l'attaque, tant à l'aile qu'à la position de centre. Il a confirmé avoir prévenu les attaquants Brian Flynn et Dwight King qu'ils ne font plus partie des plans d'avenir de l'équipe. C'est la même chose pour Nikita Nesterov en défense.

Le directeur général a souligné que le renouvellement de contrat du gardien Carey Price sera son dossier prioritaire dès le 1er juillet.

« Nous ferons tout en notre possible afin de le garder avec nous », a-t-il ajouté en se montrant optimiste d'atteindre l'objectif dans un délai de temps rapproché.

Mardi à Las Vegas, Price a répété les propos qu'il avait tenus au lendemain de l'élimination du Tricolore en avril, selon lesquels il est persuadé qu'on trouve vite un dénouement au dossier.

Avec un montant d'environ 23 millions $ disponible sous le plafond salarial de 75 millions pour 2017-18, Bergevin a dit disposer d'une marge de manœuvre suffisante afin de colmater les principales brèches au sein de la formation.

En voir plus