Skip to main content

Bergeron souhaite retourner aux Jeux olympiques

L'attaquant des Bruins dit qu'il respectera la décision de la LNH en vue de PyeongChang 2018

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

QUÉBEC - Patrice Bergeron souhaite que la LNH soit de la partie aux Jeux olympiques de PyeongChang en 2018. L'attaquant des Bruins de Boston n'est toutefois pas prêt à imiter Alex Ovechkin qui a déclaré qu'il se rendra en Corée du Sud même en l'absence de la ligue.  

« J'ai adoré mes deux expériences olympiques (À Vancouver et à Sotchi) », a-t-il affirmé, mardi, avant de prendre part à la rencontre préparatoire face aux Canadiens de Montréal. « C'est la plus grande tribune sur la scène sportive, un événement unique. J'affectionne de jouer devant le monde entier, de côtoyer d'autres athlètes, de vivre à fond l'expérience olympique. J'aimerais vraiment y retourner. »

Bergeron a dit voir uniquement que du positif à la présence de la LNH aux Jeux olympiques d'hiver.

« C'est une belle vitrine. Les amateurs peuvent assister à du super beau hockey comme ç'a été le cas à Vancouver et à Sotchi. Évidemment je ne suis pas partie prenante des décisions qui sont prises ou de l'aspect financier du dossier. Je ne suis même pas informé de tout ça. »

Bergeron a dit qu'il respectera la décision qui sera prise, contrairement à Ovechkin des Capitals de Washington qui a indiqué dernièrement qu'il portera les couleurs de la Russie en Corée du Sud.

« Nous sommes sous contrat dans la LNH, a précisé Bergeron. Nous avons un engagement envers nos équipes respectives. Je vais respecter ça. »

Ce n'est pas comme si le double médaillé d'or olympique et lauréat de multiples titres sur la scène internationale, sans parler d'une conquête de la Coupe Stanley dans la LNH, est en manque de succès. Il vient d'ailleurs d'ajouter un fleuron à sa couronne, comme membre d'Équipe Canada championne du tournoi de la Coupe du monde de hockey.

« Pour moi, gagner la Coupe du monde a la même valeur que gagner la médaille d'or aux Jeux olympiques. Représenter mon pays revêt toujours un cachet particulier et de partager ça avec le même noyau de joueurs canadiens depuis plusieurs années, c'est une super belle expérience que je n'oublierai pas de sitôt. »

Bergeron et son coéquipier Brad Marchand ont réintégré les rangs des Bruins lundi, après avoir été des rouages importants de la conquête du Canada à Toronto, jeudi dernier. Ils ont renoué avec le défenseur Zdeno Chara d'Équipe Europe, finaliste du tournoi.

« Les retrouvailles se sont bien passées. Nous sommes des rivaux sur la glace, mais la page est maintenant tournée. Nous nous recentrons sur les Bruins et ce que nous pouvons accomplir cette saison tous ensemble. »

Une première au Centre Vidéotron

Bergeron a dit avoir le sentiment d'afficher sa forme de début de novembre, avec déjà un mois de hockey de fort calibre derrière la cravate.

Il n'allait cependant pas laisser passer l'occasion de mettre les pieds pour la première fois dans le nouveau Centre Vidéotron de sa ville natale, encore moins d'y disputer un premier match.

« L'objectif est que je dispute deux matchs avant le début de la saison afin de me retremper dans le bain, a-t-il expliqué. Le choix que j'avais, c'était Columbus ou ici. J'ai évidemment sauté sur l'occasion de jouer dans la ville où j'ai grandi, devant plusieurs membres de ma famille et amis. »

Bergeron a ajouté sa voix à celle de plusieurs joueurs de la région qui disent croire à un éventuel retour du hockey de la LNH à Québec.

« La ville s'est dotée d'un amphithéâtre moderne qui répond aux critères de la LNH et même davantage. J'ai jasé avec Zdeno (Chara), Dennis Seidenberg et d'autres joueurs d'Équipe Europe qui a tenu son camp d'entraînement à Québec. Ils ont grandement apprécié leur passage à Québec et ils n'avaient que de bons mots à dire au sujet de l'amphithéâtre.

« Personnellement, j'estime qu'une concession de la ligue est viable ici. Le nombre d'entreprises a augmenté au cours des 10 dernières années. »

En voir plus