Skip to main content

Bergeron et Demers estiment que les joueurs auront eu la tête de Carbonneau

LNH.com @NHL

MONTREAL - Deux ex-entraîneurs de la Ligue nationale sont d'avis que ce sont les joueurs qui ont finalement eu la tête de Guy Carbonneau, congédié lundi par le Canadien.

Michel Bergeron, qui a dirigé les Nordiques de Québec et les Rangers de New York, s'est dit surpris de la décision du directeur général Bob Gainey même si, à son avis, l'équipe jouait sans enthousiasme depuis un certain temps.

Jacques Demers, lui-même entraîneur du Canadien de 1992 à 1995, estime que le mécontentement des joueurs a forcé la main de Gainey.

"D'après mon expérience comme entraîneur, je suppose que les joueurs sont allés voir Bob Gainey récemment pour se plaindre du travail de Guy Carbonneau", a-t-il dit.

Pour appuyer ses dires selon lesquels les joueurs du Canadien ne voulaient plus jouer pour Carbonneau, Demers a souligné que le Canadien a écopé de huit punitions à Atlanta et de 10 contre les Stars, dimanche.

"Tout ça démontre qu'ils ne voulaient plus jouer pour lui. Ils ne passeront jamais ce message en s'adressant directement à lui. Mais ils le démontrent par leur indiscipline et leur manque d'intensité", a-t-il dit.

N'empêche que ce congédiement étonne Demers compte tenu de la relation privilégiée entre Gainey et Carbonneau.

Bergeron a d'ailleurs souligné que Gainey a dû prendre cette décision à contrecoeur.

"Je suis convaincu que Gainey est déchiré par la décision qu'il vient de prendre. Il apprécie vraiment Carbonneau, mais il sentait que son équipe pouvait rater les séries. Il a décidé de bouger avant qu'il ne soit trop tard", a dit Bergeron.

En voir plus