Skip to main content

Bergeron et Demers estiment que les joueurs auront eu la tête de Carbonneau

LNH.com @NHL

MONTREAL - Deux ex-entraîneurs de la Ligue nationale sont d'avis que ce sont les joueurs qui ont finalement eu la tête de Guy Carbonneau, congédié lundi par le Canadien.

Michel Bergeron, qui a dirigé les Nordiques de Québec et les Rangers de New York, s'est dit surpris de la décision du directeur général Bob Gainey même si, à son avis, l'équipe jouait sans enthousiasme depuis un certain temps.

Jacques Demers, lui-même entraîneur du Canadien de 1992 à 1995, estime que le mécontentement des joueurs a forcé la main de Gainey.

"D'après mon expérience comme entraîneur, je suppose que les joueurs sont allés voir Bob Gainey récemment pour se plaindre du travail de Guy Carbonneau", a-t-il dit.

Pour appuyer ses dires selon lesquels les joueurs du Canadien ne voulaient plus jouer pour Carbonneau, Demers a souligné que le Canadien a écopé de huit punitions à Atlanta et de 10 contre les Stars, dimanche.

"Tout ça démontre qu'ils ne voulaient plus jouer pour lui. Ils ne passeront jamais ce message en s'adressant directement à lui. Mais ils le démontrent par leur indiscipline et leur manque d'intensité", a-t-il dit.

N'empêche que ce congédiement étonne Demers compte tenu de la relation privilégiée entre Gainey et Carbonneau.

Bergeron a d'ailleurs souligné que Gainey a dû prendre cette décision à contrecoeur.

"Je suis convaincu que Gainey est déchiré par la décision qu'il vient de prendre. Il apprécie vraiment Carbonneau, mais il sentait que son équipe pouvait rater les séries. Il a décidé de bouger avant qu'il ne soit trop tard", a dit Bergeron.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.