Skip to main content

Beecher croit cadrer parfaitement avec les Bruins

L'attaquant est rapide, offensif et robuste, des qualités qui collent à l'identité de Boston

par Matt Kalman / Correspondant NHL.com

BOSTON - John Beecher est impatient de faire sentir sa présence dans les rangs universitaires.

Le joueur de centre de 18 ans, sélectionné par les Bruins de Boston avec le 30e choix au total du Repêchage 2019 de la LNH, disputera sa première saison à l'université du Michigan cet automne, là où l'espoir de 6 pieds 3 pouces et 212 livres espère mettre beaucoup de points au tableau.

À LIRE AUSSI : Fabbro prêt à occuper un plus grand rôle avec les PredatorsBroberg signe un contrat de recrue avec les OilersArtemi Kniazev se rapproche de son idole

« Je pense qu'avec plus d'occasions, mon côté offensif va ressortir, a avancé Beecher. J'ai hâte de me rendre là-bas et d'entamer ce parcours. Ce sera très plaisant. »

Beecher ne manque pas de talent offensif. Il a obtenu 41 points (17 buts, 24 passes) en 60 matchs avec le Programme de développement de l'équipe nationale américaine (USNTDP) en 2017-18 et 43 points (15 buts, 28 aides) en 63 rencontres avec le USNTDP la saison dernière.

Mais Beecher évoluait dans l'ombre de prolifiques jeunes joueurs parmi les 17 du USNTDP qui ont été sélectionnés au Repêchage 2019, dont huit au premier tour. Le centre Jack Hughes, sélectionné avec le premier choix au total par les Devils du New Jersey, a cumulé 112 points (34 buts, 78 mentions d'aide) en 50 rencontres, et l'attaquant Cole Caufield, choisi avec le 15e choix au total par les Canadiens de Montréal, a totalisé 100 points (72 filets, 28 passes) en 64 parties.

Les Bruins croient que Beecher poursuivra son développement et connaîtra du succès dans un rôle plus offensif avec le Michigan. Boston espère qu'il pourra suivre les traces du centre Trent Frederic, que les Bruins ont sélectionné avec le 29e choix au total du Repêchage 2016 et qui a obtenu 65 points (32 buts, 33 passes) en deux saisons à l'université du Wisconsin de 2016 à 2018.

« Tout indique que [Beecher] fera partie du top-6 », a mentionné le coordonnateur du développement des joueurs de Boston, Jamie Langenbrunner. « Évidemment, le fait que [Josh] Norris quitte le Michigan après avoir signé un contrat avec Ottawa ouvre un poste de centre, ce que l'équipe n'avait peut-être pas anticipé.

« Il s'agit d'une université qui a fait du bon travail pour développer des joueurs. [Beecher] est déjà imposant, mais il ne s'est toujours pas développé, et c'est ce qui nous rend très enthousiastes. Il peut encore ajouter du muscle à sa charpente. »

S'il finit par atteindre la LNH avec les Bruins, Beecher ne croit pas qu'il aura à modifier beaucoup d'aspects de son jeu.

« Je pense que mon style cadre avec le leur. Ils sont robustes et imposants et possèdent beaucoup de vitesse, et c'est exactement de cette façon que je joue, a-t-il noté. Je ne pense pas que j'aurais pu aboutir à un meilleur endroit. »

Un aspect dans lequel Beecher a déjà une longueur d'avance est son coup de patin, qui lui a permis de se démarquer à tous les niveaux. Le natif d'Elmira, dans l'état de New York, a d'abord pris des leçons à l'âge de 11 ans avec Dean Jackson, maintenant entraîneur adjoint avec l'équipe de hockey féminine de l'université Cornell.

« Son coup de patin est ce qui ressort », a affirmé le directeur général des Bruins Don Sweeney. « Dans le hockey d'aujourd'hui, les joueurs doivent être en mesure d'évoluer dans certaines situations, comme à 3-contre-3 ou à 4-contre-3, et c'est quelque chose de facile pour lui. Nous allons penser à certains aspects qu'il peut ajouter à son jeu dans l'avenir. Il pourra devenir plus fort et travailler sur certains détails. En espace restreint, il est plutôt efficace. »

Même s'il a grandi dans la région de New York, Beecher a hâte de jouer à Boston, une ville qui a remporté sa part de championnats dans les deux dernières décennies.

« C'est une ville extraordinaire, a-t-il dit. Le soutien des partisans et les succès des équipes là-bas sont extraordinaires. Je ne sais pas s'il y a une meilleure base de partisans dans le monde du sport. Il y a entre autres les Red Sox et les Patriots. C'est génial de faire partie de cette ville. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.