Skip to main content

Baptême du feu mercredi pour Danault, Byron, Lehkonen

Les trois jeunes attaquants du Tricolore ont hâte de se mouiller en séries éliminatoires

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Trouvez l'erreur : Phillip Danault possède déjà une bague de la Coupe Stanley, même s'il n'a pas disputé un match en séries éliminatoires dans la LNH!

C'est que le jeune attaquant des Canadiens de Montréal a vécu de près la conquête de la Coupe des Blackhawks de Chicago au printemps de 2015. De très près même, à titre d'un des membres du groupe de réservistes.

Dès mercredi, Danault et deux autres rouages importants à l'attaque des Canadiens, Paul Byron et Artturi Lehkonen, vont vivre leur baptême du feu en séries éliminatoires contre les Rangers de New York (19h HE; TVA Sports, CBC, NBCSN).

Trois réservistes, les attaquants Michael McCarron et Andreas Martinsen ainsi que le défenseur Brandon Davidson, sont les autres joueurs du Tricolore qui ne possèdent aucune expérience en séries.

Il y a deux ans, Danault n'a pas passé proche de disputer un des 23 matchs des Blackhawks en séries, mais il s'est senti comme un membre à part entière de l'équipe.

« J'ai eu la chance de vivre l'expérience jusqu'au bout. Dans mon esprit, c'est comme si j'avais joué tous les matchs », a-t-il relaté dernièrement.

« J'ai eu une bague, mais je n'ai pas touché à la Coupe », a pris soin de préciser Danault. « Je me suis dit que je n'y toucherais pas tant que je ne la gagnerais pas moi-même.

« Un membre de notre groupe, le défenseur Viktor Svedberg, l'a levée et il se promenait avec comme s'il l'avait gagnée. »

Danault a pu vivre de l'intérieur la troisième conquête des Blackhawks en l'espace de six ans. Il a suivi de près les prouesses des Jonathan Toews, Patrick Kane, Duncan Keith et Corey Crawford, avant de prendre part aux célébrations.

Ce qu'il a surtout retenu de l'expérience comme observateur, c'est que ce n'est jamais terminé.

« Jamais jamais, a-t-il lancé. Je me rappelle que les Blackhawks ont souvent tiré de l'arrière dans les matchs et dans les séries. Ils sont venus de l'arrière dans la finale de l'Ouest contre les Ducks d'Anaheim. Ils ont gagné des matchs en prolongation en marquant des buts ridicules. »

Danault a pu observer que les astres doivent être alignés pour une équipe et que tout le monde doit mettre l'épaule à la roue.

« Tout le monde doit embarquer et pousser dans le même sens. Il n'y a pas de place pour aucun passager. C'est véritablement une nouvelle saison, a-t-il résumé. Je suis très emballé de faire mes débuts en séries. Depuis le temps qu'on me parle de l'atmosphère qui règne à Montréal en séries, j'ai hâte de vivre ça. »

Byron a vécu de près l'irrésistible poussée des Flames de Calgary, il y a deux ans. L'équipe avait atteint le deuxième tour des séries contre les Ducks, rendant les armes au bout de cinq rencontres. Ils avaient initialement éliminé les Canucks de Vancouver en six matchs, au premier tour.

« Je me rappelle de l'atmosphère électrique qui régnait en ville. Je peux facilement imaginer ce que ce sera à Montréal », a noté Byron.

L'attaquant de petite taille a souligné qu'il avait l'habitude dans son enfance de suivre les Canadiens en séries.

« Ça me donne la chair de poule uniquement que de penser que je vais jouer mon premier match en séries avec les Canadiens. »

Byron a dit être bien au fait que l'espace sur la glace sera plus restreint en séries qu'en saison régulière.

« Ça ne m'effraie pas du tout. Il faut créer son espace en séries en allant tout près du filet. C'est à cet endroit qu'il se marque le plus de buts et ce ne sont pas tous nécessairement de beaux buts. C'est un aspect que notre trio (Brendan Gallagher et Tomas Plekanec) peut faire correctement. »

Lehkonen a mentionné avoir suivi d'un œil intéressé les séries de la LNH en Europe au cours des dernières saisons.

« C'est une autre saison. C'est plus intense et vous devez être prêt à vous imposer plusieurs sacrifices et à encaisser des coups », a-t-il pu constater.

Le Finlandais âgé de 21 ans s'est illustré au cours des séries de la Ligue élite suédoise, la saison dernière, en aidant son équipe Frolunda HC de Goteborg à remporter le championnat.

« Nous verrons si je suis le type de joueur qui élève son niveau de jeu en séries, a-t-il répondu avec le sourire quand on lui a posé la question. « Je sais que c'est ce que tout le monde essaie de faire. Personnellement, j'ai bien hâte de vivre cette première expérience. Ça devrait être très amusant. J'estime que nous avons de bonnes chances. »

Lehkonen, qui a terminé la saison régulière en force en réussissant six buts dans ses 10 dernières rencontres, a dit ne pas ressentir le poids de la fatigue à l'issue de sa première saison dans la LNH.

« J'ai disputé plus de 90 matchs au total en Suède la saison dernière. Ce n'est pas une affaire de matchs parce que nous en jouons quasiment autant en Europe. Ce que j'ai trouvé le plus difficile cette saison, ce sont les déplacements qui sont plus longs. En Europe, on pouvait presque revenir dormir à la maison après chacun des matchs. Mais je m'y suis fait. »

En voir plus