Skip to main content

Bailey trouve son erre d'aller après 10 saisons

L'attaquant des Islanders est devenu un attaquant de premier trio et participera au Match des étoiles pour la première fois

par Brian Compton @BComptonNHL / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

EAST MEADOW, New York - Le 10e anniversaire du repêchage de Josh Bailey par les Islanders de New York approche à grands pas.

Beaucoup de choses ont changé depuis ce soir au Centre Canadian Tire d'Ottawa, quand les Islanders ont choisi Bailey, âgé de 18 ans à l'époque, avec le neuvième choix du Repêchage 2018 de la LNH. Maintenant âgé de 28 ans, Bailey est père de deux jeunes garçons.

« C'est plutôt fou, a avoué Bailey. Je m'en souviens comme si c'était hier. Évidemment, ce fut un beau moment pour ma famille et moi. Je regarde le repêchage chaque année et j'ai encore les papillons dans le ventre. C'est un beau souvenir. »

Les choses ont également changé sur la glace pour Bailey. Il participera au Match des étoiles Honda 2018 de la LNH au Amalie Arena à Tampa Bay dimanche (15 h 30 HE, NBC, CBC, SN, TVA Sports). Il s'agira de sa première expérience au Week-end des étoiles.

« J'espérais », a dit Bailey, qui a 54 points, 12 buts et 42 passes, en 45 rencontres. « Ce n'était pas vraiment certain que ça arriverait dans ma tête, particulièrement avec la façon dont les équipes sont formées maintenant. C'était un bel appel à recevoir. Je suis très excité de pouvoir passer une fin de semaine comme celle-là avec ma famille. Ça fera de beaux souvenirs à partager avec eux. »

« Ce n'est pas tout le monde qui peut dire qu'il y a participé. Ça m'a pris 10 ans, donc je ne le prendrai pas à la légère. Je suis très heureux de pouvoir y aller et de profiter de tout ce que le Match a à offrir. »

Lorsque la poussière du Match des étoiles sera retombée, Bailey et les Islanders continueront leur quête d'une place dans les séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Malgré l'éclosion de Bailey en 2016-17, lorsqu'il a réussi sa meilleure saison en carrière avec 56 points, New York a raté le tournoi printanier par un point.

Video: BUF@NYI: Bailey crée l'égalité grâce à Tavares

« Je veux être meilleur chaque jour et mieux faire que la saison passée, a mentionné Bailey. Évidemment, ce n'est pas assez bon pour notre équipe de ne pas faire les séries. Peu importe ce que ça prend pour s'y rendre, nous avons la volonté de le faire et de mettre les efforts. »

Bailey a fait ses débuts avec les Islanders après le camp d'entraînement il y a 10 ans et a récolté 25 points, sept buts et 18 passes, en 68 matchs. Il n'avait jamais récolté plus que 41 points avant la saison dernière.

« C'est un parcours intéressant », a soumis l'entraîneur des Islanders Doug Weight, qui était l'un des coéquipiers de Bailey lors de sa saison recrue en 2008-09. « Il a eu une très belle carrière jusqu'à maintenant. Quelle que soit la raison, il a explosé il y a 16 mois que ce soit en raison de son travail, d'une meilleure concentration ou parce que c'était simplement son moment. »

« Peu importe la raison, il a fait un énorme pas en avant pour être une grande partie de cette équipe de hockey, plus qu'il l'était auparavant. Tu es fier de cela. Je pense qu'il l'est aussi. Il devrait. »

Bailey a trouvé son rôle avec les Islanders sur leur première unité aux côtés de John Tavares et Anders Lee. Tavares se joindra à Bailey au Match des étoiles.

« Je suis fier, a déclaré Bailey. Il y a encore du travail à faire. À aucun moment tu n'es entièrement satisfait, particulièrement durant une saison. Tu réfléchis plus pendant l'été. Je suis certain que je le ferai cette année également. »

Tout comme Tavares, Bailey pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet. Il a admis qu'il est difficile de ne pas penser à son futur quand il est à l'extérieur de la patinoire, mais sa production démontre qu'il est concentré sur son travail.

« Je pense que c'est la nature humaine, mais je ne passe pas beaucoup de temps à y penser, a confié Bailey. C'est facile quand tu arrives à la patinoire. Tu fais ce sport, car tu l'aimes. Ça ne change jamais. Tu te concentres sur ce que tu dois faire à la patinoire, pas sur quelque chose dont tu peux te soucier pendant l'été. »

Mais Bailey espère qu'il aura un nouveau contrat en poche bien avant le 1er juillet. Il était fier de se joindre aux Islanders en 2008 et espère qu'il restera avec eux pour le reste de sa carrière.

« Tout ce que je sais, c'est que ça fait 10 ans, a dit Bailey. J'ai adoré chaque minute passée ici. Les hauts et les bas te rendent plus fort en tant que personne, joueur et organisation. Ça nous a rendus plus forts aussi. J'aimerais passer l'entièreté de ma carrière ici. Il y a encore du travail à faire, mais c'est ma priorité. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.