Skip to main content

Backes de retour au jeu contre le Lightning

L'attaquant a subi une opération pour retirer 10 pouces de son côlon, le 2 novembre dernier

par Amalie Benjamin @AmalieBenjamin / Journaliste NHL.com

BOSTON - L'attaquant David Backes effectuera son retour au jeu pour les Bruins de Boston mercredi contre le Lightning de Tampa Bay (19 h 30 HE, NBCSN), au TD Garden.

Il s'agit d'un rétablissement remarquable, car il était supposé rater huit semaines à la suite d'une opération visant à retirer 10 pouces de son côlon, le 2 novembre dernier.

« C'est toujours délicat, car tu veux revenir le plus vite possible, mais tu ne veux pas devancer le processus, aggraver la blessure et avoir des rechutes, a expliqué Backes. J'ai eu de bons docteurs et un excellent personnel médical qui m'ont bien conseillé tout au long de ma convalescence. Ils m'ont laissé progresser chaque fois que mon corps me disait que je pouvais en faire plus. »

Backes a eu deux épisodes de diverticulite. Le deuxième, après lui avoir fait rater cinq matchs en début de saison, l'a forcé à opter pour une opération, au début du mois de novembre. À sa deuxième apparition, la maladie était compliquée par un abcès qui nécessitait un drainage, selon le docteur David Finn.  

Ce fut une véritable bataille pour Backes que d'attendre la guérison, sachant que, même s'il se sentait mieux, il devait être très prudent.

« Ça fait partie du processus de vouloir se remettre au travail dès qu'on se sent mieux, mais ce n'est pas toujours la meilleure chose à faire d'un point de vue médical, a affirmé Backes. J'ai dû tenir compte des conseils des experts en la matière. »

Mais mercredi, Backes a reçu le feu vert pour sauter sur la glace et revenir au jeu. Ce ne sera pas si simple, toutefois. L'attaquant a perdu huit livres lors de la première période de diverticulite et sept autres après l'opération. À l'œil nu, on constate qu'il est plus mince, mais il a tenté d'ajouter du poids à sa charpente et il est maintenant environ 10 livres sous son poids normal.

Le plus important, c'est que les nouvelles sont bonnes quant à sa santé et qu'il n'a finalement raté qu'un seul mois d'action.

« Les chances que la maladie réapparaisse sont moins élevées qu'avant de subir l'intervention chirurgicale, a dit Backes. J'ai été entre de bonnes mains. On a réglé le problème et c'était la meilleure solution. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.