Skip to main content

Avalanche : Rien n'est impossible

Cinq points derrière le Wild, l'Avalanche ne baisse pas les bras

par Rick Sadowski / Correspondant LNH.com

DENVER - Mission impossible? Pas de l'avis de l'Avalanche du Colorado.

Les joueurs de l'Avalanche sont bien conscients qu'il leur sera difficile de rattraper le Wild du Minnesota, occupant la dernière place disponible pour les séries de la Coupe Stanley dans l'Association, après avoir subi une défaite de 4-0 samedi au Pepsi Center.

 

Ils accusent un retard de cinq points sur le Wild avec sept rencontres à disputer en saison régulière, toutes contre des équipes étant déjà en position de participer aux séries.

« Depuis novembre, nous n'avons fait qu'améliorer notre rang au classement; nous n'avons jamais abandonné, alors pourquoi baisserions-nous aujourd'hui les bras?, a déclaré Roy. Je sais que le calendrier ne nous avantage pas. D'autre part, nous avons un match en main sur le Wild. Nous allons nous concentrer sur notre jeu et nous assurer de jouer à notre mieux. »

Cette tâche se compliquera si les attaquants Matt Duchene et Nathan MacKinnon demeurent à l'écart du jeu en raison de blessures au genou. Roy a annoncé que la condition de ses meneurs offensifs serait réévaluée dimanche, avant que l'Avalanche ne rende visite aux Predators de Nashville lundi et aux Blues de St. Louis mardi. L'Avalanche présente une fiche de 17-17-4 à domicile cette saison et une fiche de 21-16-0 sur la route.

« Évidemment, notre rendement à domicile laisse à désirer cette saison, mais ce périple à l'étranger pourrait nous être profitable, a analysé Roy. Aujourd'hui, notre équipe, même si elle n'a pas si bien joué après avoir accordé le premier but de la rencontre, n'a jamais abandonné. Elle a continué à travailler ... Cela témoigne du caractère de notre groupe. »

Samedi, l'Avalanche avait besoin de décrocher une victoire en temps réglementaire pour réduire l'avance du Wild à un point au classement, cette dernière présentant une fiche de 4-0-1 contre l'Avalanche cette saison.

« Bien entendu, cette défaite fait mal », a avoué l'ailier droit Jarome Iginla. Nous voulions réduire l'avance du Wild et être maîtres de notre destin avec un match en main, mais ce n'est pas ce qui s'est produit. C'est une défaite sur la route qui fait mal, mais nous ne nous apitoierons pas sur notre sort et nous n'abandonnerons pas.

« Il nous reste sept parties à jouer et nous n'accusons que cinq points de retard, donc tout est possible. Nous devons tourner la page, nous regrouper et nous préparer à fournir un meilleur effort demain. Nous devons trouver le moyen d'aligner les victoires. »

L'Avalanche a connu une bonne première période, dominant le Wild 11-8 au chapitre des tirs, mais le vent a tourné lorsque Zach Parise et Jordan Schroeder ont marqué en deuxième période pour procurer une avance de 2-0 au Wild.

« Nous avons bien joué en première période, commençant la partie sur les chapeaux de roue, a confié Iginla. Notre exécution était bonne jusqu'en début de deuxième période. Ils ont profité d'un bond heureux pour inscrire leur premier. Nous devons retomber sur nos pattes dans ce genre de situation. Par la suite, nous n'avons pas exercé un échec avant aussi soutenu qu'en début de partie et nous n'avons pas été aussi physiques et intenses. Ça leur a permis de prendre les commandes du match. »

Le pivot John Mitchell a reconnu que l'Avalanche avait fort à faire d'ici la fin de la saison.

« Nous devons remporter chaque partie », a-t-il résumé. Cette défaite est bien entendu difficile à accepter pour notre équipe et c'est un véritable coup dur ce soir, mais rien n'est encore joué. Il va nous falloir compter sur l'aide d'autres équipes, mais nous allons simplement nous concentrer sur notre travail.

« Nous devons bien nous préparer pour le prochain match et tout faire pour gagner avant d'aller de l'avant. Nous aurons le Minnesota à l'œil, mais notre destin est entre nos mains. »

 

En voir plus