Skip to main content

Auteur de deux buts, Malkin ne cesse de surprendre son entraîneur

LNH.com @NHL

PITTSBURGH - Evgeni Malkin ne cesse de surprendre Michel Therrien. Agréablement, s'entend.

"Quel joueur charismatique. Il possède d'excellentes habitudes de travail, également. Il marque de gros buts pour nous", a commenté Therrien. Le deuxième but que le Russe a marqué, vendredi, à l'aide d'une frappe à bout portant décochée à quelques mètres de Martin Biron, au terme d'une échappée en infériorité numérique, faisait grandement jaser.

"C'était une décision de dernière seconde. Je n'ai pas trop réfléchi", a expliqué Malkin, par l'entremise d'un interprète.

Le grand joueur de centre n'a guère connu de succès lors de tirs de pénalité ou de séances de tirs de barrage cette saison. Il n'a donc pas fait ni une ni deux.

"J'ai décidé de tirer le plus fort possible vers le filet, a-t-il précisé. Dans cette situation, on n'a pas le temps de trop penser. On doit se brancher rapidement."

La décision a assurément pris de court le gardien des Flyers, Martin Biron.

"J'ai été surpris, je ne m'y attendais pas du tout, a-t-il admis. Je savais qu'il était fatigué parce qu'il était en fin de présence. Je l'ai vu s'élancer, mais on ne sait jamais avec des joueurs de sa trempe s'il s'agit d'une feinte ou non."

Les coéquipiers de Malkin croit qu'il a voulu se défouler après avoir encaissé une percutante mise en échec de Mike Richards.

"Geno n'est pas facile à arrêter quand il est fâché", a dit le gardien Marc-André Fleury.

"Je pense que c'est la raison pour laquelle il a choisi de faire un tir frappé", a renchéri Georges Laraque.

"Quand on obtient un gros but en infériorité comme celui-là, on ne peut pas perdre."

Les Penguins ont exercé un excellent contrôle de la rondelle, après le but de Malkin qui a porté le score à 4-2. Patinant avec aisance, ils ne se sont jamais retrouvés dans le pétrin.

Biron s'est blâmé pour la défaite, pointant du doigt l'erreur qu'il a commise derrière son but qui a provoqué le deuxième but des Penguins, celui de Sidney Crosby.

"On menait 2-1 à ce moment, et on a perdu l'avance à cause de moi. Je m'en veux aussi d'avoir permis le premier but de Malkin en fin de première."

Malkin a aussi été impliqué dans une escarmouche vers la fin de la rencontre. On a craint qu'il se soit blessé, mais il était plutôt à la recherche de sa chaîne à laquelle il tient énormément. Heureusement, il l'a retrouvée.

En voir plus