Skip to main content

Auston Matthews de retour à la maison pour Noël

L'attaquant recrue des Maple Leafs se prépare à affronter l'équipe qui a marqué son enfance

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste senior NHL.com

GLENDALE, Arizona - Le joueur de centre recrue Auston Matthews n'avait qu'une chose en tête quand l'avion des Maple Leafs s'est posé à Phoenix, tôt vendredi matin.

« Aller à la maison et dormir », a lancé Matthews.

Il est le seul joueur des Maple Leafs qui aurait pu effectivement faire ça.

Matthews, âgé de 19 ans, a grandi dans la région de Scottsdale. Ses parents et ses soeurs y sont encore. Tous se trouvent au domicile familial pour le temps des Fêtes, patientant pour qu'il se joigne à eux. Tous ses amis sont également de retour chez leurs parents pour les Fêtes.

Bien évidemment, Matthews n'est pas allé chez lui. Il a accompagné ses coéquipiers en autobus à l'hôtel où logent les Maple Leafs, situé à proximité du Gila River Arena, et il a fait une sieste au lendemain de la victoire décisive de 6-0 des siens, dans laquelle il a réussi son 16e but, contre l'Avalanche du Colorado au Pepsi Center de Denver, jeudi.

À son réveil, Matthews a pu admirer par la fenêtre de sa chambre d'hôtel les montagnes qui se profilaient à l'horizon. Ça lui a rappelé ce qu'il s'apprête à vivre.

Matthews, natif de Scottsdale, va disputer son premier match de la LNH dans ses terres à l'occasion de la visite des Maple Leafs contre les Coyotes de l'Arizona, vendredi (21h HE; FS-A, SNO, NHL.TV).

Il a beau dire qu'il tente d'aborder le match comme les autres. Il sait pertinemment que c'est impossible.

« C'est ici que j'ai grandi. C'est ici que je reste, a dit Matthews. C'est assurément particulier d'être de retour pour affronter l'équipe que j'adulais au cours de mon enfance. Ce sera vraiment un moment unique. »

Matthews a dit qu'il misera sur le soutien de plusieurs dizaines de membres de la famille et d'amis. Ce sera la première fois que ses grands-parents le verront à l'œuvre dans la LNH.

« J'avais encerclé la date sur le calendrier depuis longtemps, a-t-il mentionné. Ce sera une soirée formidable pour toute la famille. Nous avons assisté à plusieurs matchs des Coyotes au fil des années. De me voir patiner sur la glace, je suis convaincu que ce sera de beaux moments pour la famille. »

Matthews sait également qu'il y aura des centaines d'enfants qui vont porter les couleurs du regroupement des équipes du hockey mineur dans lequel il a fait partie dans son enfance, nommément les Bobcats de l'Arizona et les Coyotes junior de Phoenix. Il va les rencontrer avec l'attaquant Max Domi des Coyotes, qui est blessé, pour une séance de photos après la rencontre.

Matthews est le nouveau modèle, leur source d'inspiration. Ils peuvent maintenant s'accrocher à leurs rêves en sachant que tout est possible, si un des leurs l'a fait.

« J'ai moi-même eu des modèles dans ma jeunesse, a-t-il noté. Que ce soit le gars qui était plus âgé que moi avec lequel je patine ou que je m'entraîne avec parfois encore, ou des joueurs des Coyotes comme Shane Doan, Daniel Brière ou Keith Tkachuk. C'est touchant de savoir que je peux être un modèle pour les jeunes. C'est très special. »

C'est tout autant spécial pour les Maple Leafs, selon l'entraîneur Mike Babcock.

« Nous voulons qu'il reparte d'ici en étant fier de lui », a dit Babcock.

Babcock va fournir l'occasion à Matthews de s'imprégner de toute l'atmosphère entourant cette première sur le plan personnel en lui permettant de disputer la mise au jeu initiale du match.

« J'imagine que quiconque va se présenter au match souhaiterait le voir commencer », a-t-il argué.

Avant toutes choses, Babcock désirait faciliter la préparation de Matthews à la suite de la séance d'entraînement matinale de l'équipe.

« Je lui ai dit, 'Éteins ton téléphone, va dormir un peu, et reviens-nous prêt à jouer'. »

Matthews, qui a à sa fiche 25 points (16 buts, neuf passes) en 32 matchs, deuxième meilleur total chez les joueurs recrues de la LNH derrière Patrik Laine des Jets de Winnipeg qui totalise 30 points (19 filets, 11 aides) en 36 rencontres, ne paraissait pas trop préoccupé par sa routine d'avant-match.

« Vous cherchez à être à la hauteur de la situation à tous les matchs, mais particulièrement pour des occasions comme celle-là. Vous voulez passer un message, bien paraître. Les points de classement sont cruciaux pour nous, mais sur le plan personnel je veux connaître une fructueuse soirée. »

Même si ça n'arrivait pas, Matthews va immanquablement dormir dans son lit au terme de la soirée. Il va retourner au domicile familial en automobile avec ses parents et ses sœurs afin d'amorcer la pause de Noël de trois jours dans la LNH. Ce sera la première fois qu'il va fêter Noël à la maison depuis qu'il a joint le programme de développement de l'équipe nationale américaine de hockey en 2013.

« C'est 'cool', a affirmé Babcock. Je veux qu'il profite pleinement de l'expérience et qu'il ait du plaisir. Pourquoi en serait-il autrement? »

 

 

 

En voir plus