Skip to main content

Poolers : Athanasiou, la machine à «scorer» des Red Wings

L'attaquant n'est pas le seul à connaître une bonne séquence. Hamilton et Rask aussi, alors que c'est plus difficile pour Zucker, Montour et Howard

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

Au cours d'une saison, certains joueurs voient leur situation être modifiée, que ce soit en raison d'un changement de rôle, d'une transaction ou d'une blessure à un coéquipier. Chaque jeudi, LNH.com propose aux poolers quelques joueurs dont la valeur est en hausse, et quelques autres dont la valeur est en baisse et avec lesquels les poolers devraient faire preuve de prudence.

POOLERS : Top-100 des attaquants | Top-50 des défenseurs | Top-25 des gardiens | Des nouvelles de l'infirmerie

EN HAUSSE

Andreas Athanasiou, Red Wings de Detroit (A) : L'excellente séquence sur laquelle surfe Dylan Larkin retient beaucoup l'attention à Detroit actuellement, mais dans l'ombre de Larkin, Athanasiou est très payant pour les poolers récemment. L'attaquant de 24 ans vient d'amasser sept points, dont six buts, à ses six derniers matchs. Athanasiou n'est que le septième joueur le plus employé sur le jeu de puissance des Red Wings (1:57), mais la bonne nouvelle est qu'il n'en a pas besoin pour produire, ayant amassé 23 de ses 27 points (15 buts, huit passes) à forces égales. Le seul hic, Athanasiou fonctionne par séquences, ayant été blanchi dans 20 de ses 39 parties cette saison. C'est donc le moment d'en profiter, car il n'est pas du tout impossible qu'il connaisse une baisse de régime sous peu. Athanasiou n'a été réclamé que dans 19 pour cent des ligues standards de Yahoo.

Video: MTL@DET: Athanasiou garde la rondelle et marque

 

Dougie Hamilton, Hurricanes de la Caroline (D) : Les poolers qui ont choisi l'option de la patience avec Hamilton peuvent pousser un petit soupir de soulagement. Le défenseur de 25 ans vient d'amasser cinq points, dont trois buts, à ses quatre dernières rencontres après avoir été blanchi de la feuille de pointage pendant 11 matchs consécutifs. Deux de ces points ont été amassés sur l'avantage numérique, qui fonctionne à plein régime (50 pour cent) au cours de la bonne séquence de Hamilton, ce qui pourrait signifier une hausse de sa production au cours des prochains matchs. Hamilton est le deuxième défenseur le plus utilisé avec l'avantage d'un homme en Caroline (2:09).

Video: CBJ@CAR: Hamilton bat Bobrovsky d'un bon tir

 

Tuukka Rask, Bruins de Boston (G) : Après avoir obtenu les départs en alternance avec Jaroslav Halak depuis le début de la saison, Tuukka Rask est peut-être en train de reprendre son étiquette de gardien numéro un chez les Bruins. Rask a entamé quatre des cinq derniers matchs des siens, séquence au cours de laquelle il montre une fiche de 4-0-0 avec une moyenne de buts alloués de 1,23, un pourcentage d'arrêts de ,959 et un jeu blanc. En plus, trois des six prochains adversaires des Bruins - les Flyers de Philadelphie, les Blues de St. Louis et les Rangers de New York - font partie du dernier tiers de la Ligue au chapitre des buts marqués, ce qui pourrait avantager Rask s'il obtient la majorité de ces départs.

Video: MIN@BOS: Rask arrête Staal en gobant le lancer

 

EN BAISSE

Jason Zucker, Wild du Minnesota (A) : L'attaquant du Wild n'a que deux points (un but, une passe) à ses 14 plus récentes sorties et il a été tenu à l'écart de la feuille de pointage lors des sept dernières rencontres. Au cours de cette mauvaise passe, Zucker s'est vu être rétrogradé sur le troisième trio du Wild en compagnie de Mikko Koivu et de Nino Niederreiter pendant que Jordan Greenway et Zach Parise occupent les postes d'ailier gauche sur les deux premières lignes. Le Wild a beaucoup de difficultés à trouver le fond du filet, ayant inscrit deux buts ou moins dans huit de ses 11 dernières parties. Jusqu'à ce que l'offensive du Wild se remette en marche et que Zucker retrouve sa place sur les deux premières lignes, il serait peut-être sage pour les poolers de considérer d'autres options.

Video: DAL@MIN: Zucker repère le retour et crée l'égalité

 

Brandon Montour, Ducks d'Anaheim (D) : Le défenseur des Ducks n'a que deux mentions d'aide depuis 11 matchs, mais surtout, le retour au jeu de son coéquipier Cam Fowler ne devrait pas l'aider à se remettre en marche offensivement. En l'absence de Fowler, qui a raté 24 parties en raison d'une fracture au visage, Montour a amassé 14 points (quatre buts, 10 mentions d'aide) en 23 matchs et il était le deuxième joueur le plus utilisé des Ducks (24:59). Il ne serait donc pas surprenant de le voir retrouver des chiffres semblables aux 18 premières rencontres de la saison, quand Fowler était de l'alignement. Montour avait alors amassé six points (un but, cinq mentions d'aide) et était utilisé en moyenne pendant 21:07 par rencontre. À preuve, il a été le quatrième arrière le plus employé des Ducks dimanche lors du retour de Fowler.

Video: ANA@BOS: Halak vole Montour avec la mitaine

 

Jimmy Howard, Red Wings de Detroit (G) : Depuis le 4 décembre, les Red Wings n'ont signé que quatre victoires (4-10-4), le deuxième plus bas total dans la LNH à égalité avec les Flyers de Philadelphie, et ont accordé 64 buts (29e dans la LNH), ce qui n'aide en rien la cause de Howard. Au cours de cette période, le portier de Detroit affiche un dossier de 2-6-2 avec une moyenne de 3,02 et il a accordé 32 buts sur 331 lancers. Mauvaise nouvelle pour lui, cinq des six prochaines parties de Detroit sont à l'étranger, là où il connaît passablement d'insuccès depuis le début de la campagne (3-4-1, MBA 3,02) comparativement à la maison (8-8-4, MBA 2,71).

Video: MTL@DET: Petry fait bouger les cordages

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.