Skip to main content

Aston-Reese vise un poste à temps plein chez les Penguins

Le jeune attaquant se dit en bonne forme après s'être remis d'une commotion cérébrale et une fracture à la mâchoire

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

VOORHEES, N.J. -- Zach Aston-Reese a admis avoir de nouveaux sentiments alors qu'il se prépare pour son deuxième camp d'entraînement avec les Penguins de Pittsburgh.

« Il y a un peu plus de confiance, a dit l'attaquant de 24 ans. Je ne veux pas dire "à l'aise" parce qu'on n'est jamais à l'aise à ce niveau. Dans une certaine mesure, tu connais mieux tes coéquipiers, tu sais davantage à quoi t'attendre. Tu sais déjà à quel point ce sera difficile, alors tu sais mieux te préparer. »

Un élément de cette préparation a eu lieu la saison dernière alors qu'Aston-Reese a disputé 16 matchs de saison régulière avec Pittsburgh. Il espère que le travail qu'il a fait pendant la saison morte l'aidera à augmenter ce nombre plus près de 82.

Il y aura des postes vacants cette saison. Les Penguins ont échangé l'attaquant Conor Sheary aux Sabres de Buffalo le 27 juin, tandis que l'attaquant Tom Kuhnhackl a accepté un contrat d'un an avec les Islanders de New York le 2 juillet.

« Je crois qu'il faut te battre chaque soir, a dit Aston-Reese. C'est une des difficultés auxquelles les nouveaux joueurs doivent faire face à leur entrée dans la ligue, d'être en mesure de disputer un match complet pendant tous les 82 matchs. Tu ne peux pas donner l'effort dans 10 matchs et te relâcher lors des 10 prochains. C'est important que je connaisse un bon été ici afin d'être un joueur constant pendant toute la saison. »

Aston-Reese a entamé la saison dernière avec le club-école de Wilkes-Barre/Scranton dans la Ligue américaine de hockey avant de faire ses débuts dans la LNH le 3 février. Il a récolté six points (quatre buts) en passant en moyenne 11:23 sur glace par match.

Video: OTT@PIT: Aston-Reese marque son 1er but dans la LNH

Il s'est taillé un poste régulier dans l'alignement pendant les séries éliminatoires de la Coupe Stanley et a récolté une mention d'aide en neuf rencontres (temps d'utilisation moyen de 9:39).

« Quand j'étais rappelé pour les 16 matchs, ils m'ont muté du quatrième trio au premier, a-t-il mentionné. Puis j'ai raté des matchs à cause d'une blessure, et puis je me suis retrouvé au sein du quatrième trio, et j'y suis resté pendant les séries. L'entraîneur [Mike] Sullivan aime souvent remanier ses trios au cours d'un match. Je pense qu'il faut avoir la mentalité que tu peux jouer n'importe où. »

La saison d'Aston-Reese s'est terminée quand il a subi une commotion cérébrale et une fracture de la mâchoire à la suite d'une mise en échec par l'attaquant des Capitals de Washington Tom Wilson lors du match no 3 de la série de deuxième ronde dans l'Association de l'Est. Aston-Reese a confié qu'il lui fallait six à sept semaines pour s'en remettre, mais il se dit maintenant en pleine santé, ajoutant qu'il a repris tout le poids qu'il avait perdu alors que sa mâchoire guérissait.

La blessure a contraint Aston-Reese (6 pieds, 204 livres) à regarder les Penguins échouer à leur quête d'un troisième triomphe consécutif de la Coupe Stanley dans une défaite de 2-1 en prolongation aux mains des Capitals lors du match no 6.

Après en avoir discuté avec quelques coéquipiers, il a affirmé que le sentiment général chez les Penguins cet été est l'amertume, non seulement parce qu'ils n'ont pas remporté un autre championnat, mais aussi parce qu'ils ont dû voir les Capitals célébrer avec la Coupe pendant tout l'été.

« Ça craint toujours quand ton équipe ne gagne pas, mais quand c'est ton rival qui l'emporte, c'est encore plus dur à avaler, ça tourne le fer dans la plaie », a-t-il commenté.

Aston-Reese détourne maintenant son attention sur ce qu'il doit faire afin de décrocher un poste à temps plein chez les Penguins. Ça inclut trois matchs en deux jours lors du tournoi caritatif Checking for Charity cette fin de semaine, jouant au sein d'une équipe qui comptait l'attaquant des Hurricanes de la Caroline Justin Williams, le défenseur des Oilers d'Edmonton Matt Benning et l'attaquant Dominik Shine, qui joue avec Grand Rapids dans la LAH et qui était un ancien coéquipier d'Aston-Reese avec Lincoln dans la Ligue de hockey des États-Unis entre 2011-13.

« Il est toujours bon de te dérouiller un peu alors que tu recommences à jouer à 5-contre-5, a-t-il expliqué. C'était plaisant. Ça fait presque six ans que (Shine et moi) avons joué ensemble. »

Le plaisir était une récompense pour tout le travail qu'Aston-Reese a fait cet été. Il a affirmé qu'il tentait de renforcer les muscles du bas du corps afin d'améliorer son coup de patiner et de l'aider à gagner des batailles le long de la rampe. Sullivan et le directeur général Jim Rutherford lui ont demandé de s'améliorer dans ces deux facettes de son jeu lors de leur bilan de fin de saison.

« [Sullivan et Rutherford] m'ont dit que j'allais devoir leur montrer que je mérite une place dans l'alignement à partir du camp, a-t-il déclaré. J'ai passé un bon été. J'en suis très satisfait, j'ai eu le temps pour me reposer et me remettre de ma blessure. Je m'entraîne depuis un bon moment et je me sens plus fort. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.