Skip to main content

Artemi Panarin fait une bonne première impression

L'ailier gauche des Blackhawks est le favori pour remporter le trophée Calder

par Mike G. Morreale @mikemorrealenhl / Journaliste NHL.com

Le centre des Blackhawks de Chicago Artem Anisimov se doutait qu'Artemi Panarin allait être un joueur spécial avant même son arrivée dans la LNH.

Anisimov a joué avec Panarin au Championnat du monde 2015 au sein de l'équipe médaillée d'argent de la Russie et il a eu l'occasion de s'entraîner avec lui pendant l'été.

« Ma première impression a été qu'il allait être bon, a admis Anisimov. Il a montré qu'il avait le potentiel pour devenir un excellent joueur dans la LNH. Il se donne à fond tous les soirs, à chacune de ses présences. »

Anisimov ajoute que c'est très facile de jouer avec Panarin, comme avec le meilleur marqueur de la LNH Patrick Kane, parce qu'il est toujours en mouvement et il sait où aller quand il n'a pas la rondelle. Ce n'est donc pas surprenant que le trio de Panarin, Anisimov et Kane ait compté plus de 40 pour cent de tous les buts des Blackhawks cette saison.

« [Panarin] peut tout faire, a déclaré Anisimov. Il patine bien, il est agile et il est bon avec la rondelle. Il joue bien aussi défensivement […] et il peut bloquer des lancers. »

Ce rendement explique pourquoi l'attaquant de 24 ans est le favori pour mettre la main sur le trophée Calder à un mois de la fin du calendrier régulier.

Le capitaine des Blackhawks Jonathan Toews croit que Panarin, qui a inscrit 25 buts et 62 points, a prouvé qu'il était un des joueurs les plus talentueux de la ligue, ce qui n'est pas une mince tâche quand on évolue sur le même trio que Kane, le joueur le plus doué du circuit.

« Pour quelqu'un de son gabarit, il peut presque tout faire et il fait beaucoup de choses comme [Kane], a révélé Toews. Il a un coup de patin explosif et gracieux, ce qui lui permet de réaliser des jeux incroyables à une vitesse folle. Il est évasif et difficile à marquer. Il est tellement fort sur ses patins qu'il peut surprendre ses adversaires. »

Avec un gabarit de 5 pieds 11 pouces et 170 livres, Panarin est une des rares recrues de cette taille à avoir un impact aussi important et il semble toujours trouver le moyen de contourner les défenseurs adverses. La recrue des Sabres de Buffalo Jack Eichel et Panarin occupent les premier et deuxième rangs de la ligue pour le temps de glace chez les attaquants recrues. Toutefois, Panarin domine toutes les recrues pour les buts, les assistances, les points, les buts gagnants et les premières assistances.

Panarin a joué dans la Ligue continentale de hockey (KHL) et il est plus âgé que la plupart des autres recrues, mais cela ne devrait pas nuire à ses chances de remporter le trophée Calder. Après tout, cet honneur est attribué « au meilleur joueur de première année dans la Ligue nationale de hockey. »

Panarin a été le meilleur jusqu'à présent, avec cinq parties de plus d'un but et 17 de plus d'un point. Il est devenu la septième recrue à réussir un tour du chapeau cette saison dans un gain de 5-3 contre les Rangers de New York le 17 février. Panarin a aussi été la première recrue à atteindre le plateau des 20 buts cette année.

FINALISTES

Shayne Gostisbehere, Flyers de Philadelphie : L'arrière de 22 ans mène les défenseurs recrues cette saison au chapitre des buts (15), des aides (23) et des points (38). Il est à égalité au quatrième rang de tous les temps pour le plus grand nombre de buts comptés en une saison par un arrière à sa première année dans le circuit et il a battu le record de buts pour un défenseur recrue des Flyers qui appartenait à Behn Wilson.

Il a également connu une séquence de 15 matchs avec un point plus tôt cette saison, ce qui constitue un nouveau record pour un arrière de première année dans la LNH.

Gostisbehere est l'une des principales raisons pour lesquelles les Flyers sont toujours dans la course pour une place de quatrième as en vue des séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans l'Association de l'Est. Parmi toutes les recrues, il est premier pour les points en avantage numérique (20), deuxième pour les buts en avantage numérique (sept) et à égalité au troisième rang pour les buts gagnants (quatre) tout en conservant une moyenne de 19:37 de temps de glace en 49 matchs.

« Il est un des joueurs clés de notre équipe et il possède des habiletés que peu d'autres joueurs ont », a affirmé le gardien des Flyers Steve Mason. « Il joue avec beaucoup de confiance; il ne se laisse pas déranger par les choses négatives. Je crois que c'est remarquable pour quelqu'un d'aussi jeune. Il joue probablement mieux ici que dans la [Ligue américaine de hockey]. J'ai déjà été jeune, moi aussi, et on espère qu'il va continuer de travailler fort et de s'améliorer. »

Jack Eichel, Sabres de Buffalo : Le deuxième choix du repêchage 2015 de la LNH a répondu aux attentes en aidant les Sabres à remporter leur plus grand nombre de victoires en quatre ans. Il est devenu le plus jeune joueur (19 ans et 131 jours) dans l'histoire des Sabres à compter 20 buts; il a accompli cet exploit neuf jours avant Pierre Turgeon (19 ans et 140 jours) en 1987-88.

L'attaquant de 19 ans est au deuxième rang chez les recrues pour les buts (22), les points (48) et les mises en jeu remportées (359), il est seul au troisième rang pour les aides (26) et il est premier pour les buts en avantage numérique (huit) et les tirs au but (212). Il joue en moyenne 19:06 par rencontre, un sommet chez les attaquants recrues.

Eichel a récolté au moins un point dans cinq de ses six derniers matchs (cinq buts et deux aides) et il a obtenu plus de 21 minutes de temps de glace dans chacune de ces parties. Il pourrait devenir la première recrue des Sabres à inscrire 50 points depuis Derek Plante en 1994 et le deuxième plus jeune de l'histoire de la concession à atteindre ce plateau, derrière le membre du Temple de la renommée Phil Housley, qui a obtenu 66 points à 18 ans en 1982-83.

AUSSI DANS LA COURSE : Connor McDavid, A, Oilers d'Edmonton; Dylan Larkin, A, Red Wings de Detroit; Max Domi, A, Coyotes de l'Arizona

En voir plus