Skip to main content

Après leur élimination, les Rangers ont plusieurs dossiers à solutionner

LNH.com @NHL

NEW YORK - Quand les Rangers de New York auront déterminé si le capitaine Jaromir Jagr figure toujours dans leurs plans, ils devront soit se regrouper ou rebâtir.

Jagr sera le centre d'attraction au cours des prochaines semaines alors que l'avenir des Rangers semble incertain après leur décevante élimination en deuxième ronde des séries éliminatoires.

Après avoir réussi l'été dernier à attirer à New York les très convoités joueurs autonomes Scott Gomez et Chris Drury, le temps est venu de décider si Jagr doit revenir - s'il en a le désir lui-même - ou si la concession devrait miser sur les jeunes joueurs en pleine progression.

Les ajouts de Drury et Gomez dans une formation qui comprenait déjà les vétérans Jagr et Brendan Shanahan, de même la présence de l'excellent gardien Henrik Lundqvist, laissaient présager que les Rangers étaient prêts à faire un pas en avant. Ils semblent plutôt avoir régressé.

Les Rangers ont franchi la première ronde éliminatoire au cours des deux dernières saisons mais ils ont été incapables, à chaque fois, d'aller plus loin face à une équipe mieux classée. Les Sabres leur ont fait le coup lors d'une excitante série en six matches en 2007 et les Penguins de Pittsburgh les ont éliminés en cinq rencontres après avoir pris les devants 3-0.

La défaite de 3-2 en prolongation, dimanche, à Pittsburgh, n'a pas seulement mis fin à leur saison. Ce match pourrait aussi avoir été le dernier dans l'uniforme des Rangers des joueurs autonomes Jagr et Shanahan, âgé de 39 ans.

Jagr a élevé le niveau de son jeu dans les dernières semaines de la saison régulière - au cours de laquelle il a totalisé 71 points - et surtout en séries éliminatoires où il a amassé 15 points. Mais Shanahan a ralenti. Après avoir marqué un but dès le premier match de la série contre les Devils du New Jersey au premier tour, il a ensuite été blanchi.

"L'organisation était remplie d'espoir après avoir fait belle figure en deuxième ronde l'année dernière, a mentionné Shanahan. Avec les changements survenus pendant l'été, nos attentes étaient élevées.

"On peut dire que nous étions peut-être avec les Penguins les deux meilleures de l'Est. Avant d'amorcer notre série contre eux, nous avions l'impression que c'était notre plus gros défi et que, si nous passions à travers, nous pourrions nous rendre en finale. A la fin, nos attentes étaient beaucoup plus élevées."

Dans le cas de Jagr, il ne semble pas prêt à accrocher ses patins. Si les Rangers ne s'avèrent pas une option pour lui, le joueur de 36 ans pourrait chercher un poste ailleurs dans la LNH ou retourner à Omsk dans la Ligue russe - une équipe pour laquelle il a évolué pendant le lock-out de la LNH en 2004-05. Un club a commencé à le courtiser.

"L'important pour moi est de prendre une décision qui va me rendre heureux. Ca va prendre du temps, a dit Jagr. Je dois en parler avec mon père et mes amis. Ils ont une vision différente. Je suis certain qu'ils vont me donner de bons conseils sur ce que je devrais faire."

S'il y avait des doutes qu'il puisse encore aider les Rangers, ses cinq buts et 10 passes en 10 matches éliminatoires les ont dissipés. Il a de nouveau ressemblé au joueur dominant qui a presque remporté le titre de joueur par excellence il y a deux ans.

Outre Jagr et Shanahan, les Rangers devront prendre des décisions au sujet d'autres joueurs. L'agitateur Sean Avery, dont la saison a pris fin mardi dernier quand il a été victime d'une lacération de la rate contre les Penguins, se retrouvera également sur le marché. Il recherche un contrat de plusieurs saisons.

Le compagnon de trio de Jagr, Martin Straka, est lui aussi autonome et il pourrait opter pour la retraite après une carrière de 15 saisons.

En voir plus