Skip to main content

Aperçu de la série Sénateurs vs Rangers

L'attaquant d'Ottawa Derick Brassard et le centre de New York Mika Zibanejad s'affrontent en séries après avoir été échangés l'été dernier

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

Sénateurs d'Ottawa (A2) vs Rangers de New York (QA1)
Fiche entre les deux équipes cette saison : Ottawa 2-1-0
Dernier duel en séries : 2012, quart de finale de l'Association de l'Est; les Rangers l'ont emporté 4-3
Historique des affrontements en séries : Les Rangers mènent 1-0

 

Comment ont-ils atteint la deuxième ronde

Les Sénateurs d'Ottawa et les Rangers de New York ont tous deux passé à l'étape suivante des séries éliminatoires de la Coupe Stanley grâce à des victoires en six matchs en première ronde de l'Association de l'Est. Les Sénateurs ont disposé des Bruins de Boston, mettant un terme à la série avec un gain de 3-2 en prolongation dimanche. Les Rangers ont quant à eux éliminé les Canadiens de Montréal en signant trois gains de suite après avoir tiré de l'arrière 2-1. 

Cette série quatre de sept de deuxième ronde de l'Association de l'Est entre les Sénateurs et les Rangers s'amorcera au Centre Canadian Tire jeudi (19 h (HE); TVA Sports, CNBC, CBC).

Les Sénateurs ont terminé au deuxième rang de la section Atlantique avec 98 points. Les Rangers ont pris la quatrième place de la section Métropolitaine avec 102 points, et ils se sont qualifiés pour séries en terminant en première place de quatrième as dans l'Est.

Cinq éléments à surveiller

La transaction redevient d'actualité : Les Sénateurs et les Rangers devraient obtenir la réponse à la question suivante : qui a eu le dessus dans leur transaction d'envergure l'été dernier? Les Rangers ont fait l'acquisition de Mika Zibanejad des Sénateurs en retour de Derick Brassard le 18 juillet. Zibanejad, qui a entrepris sa carrière avec les Sénateurs en 2011-12 et a passé plus de quatre saisons avec eux, a marqué en prolongation contre les Canadiens dans le match no 5 et a mené les Rangers avec quatre points en séries. Il a obtenu 37 points (14 buts, 23 passes) en 56 parties de saison régulière et a raté 25 matchs en raison d'une fracture à la jambe. Brassard, qui a passé un peu moins de quatre saisons avec les Rangers entre 2013 et 2016, a été le meneur des Sénateurs avec huit points au premier tour. Il a récolté 39 points (14 buts, 25 passes) en 81 rencontres de saison régulière.

La santé d'Erik Karlsson : Il n'est pas farfelu d'avancer que le plan de match des Sénateurs tourne autour d'Erik Karlsson, leur capitaine et deux fois gagnant du trophée Norris, lui qui est une fois encore finaliste à ce trophée cette saison. Cependant, Karlsson a confié à ESPN.com après le match no 6 à Boston qu'il joue en dépit de deux petites fractures au talon gauche. Il a indiqué qu'il recevait des injections avant les matchs, ce qui lui a permis de jouer. Il a été employé pour un total de 71:44 dans les matchs no 5 et 6 et a passé plus de 30 minutes sur la glace dans quatre des six parties de la série. Pourra-t-il continuer à jouer autant contre les Rangers s'il est toujours ennuyé par une blessure? Il a récolté six mentions d'aide contre Boston.

Défensive d'Ottawa vs rotation à quatre trios de New York : L'entraîneur des Sénateurs Guy Boucher se fie fortement à ses deux premières paires de défenseurs composées de Karlsson et Marc Methot, ainsi que Dion Phaneuf et Cody Ceci. Il se sentait à l'aise de le faire en première ronde puisque les Bruins ne misaient pas sur une rotation à quatre trios comme celle des Rangers. Les Rangers vont tenter de dicter l'allure du jeu en utilisant leurs quatre trios, alors que sur chacun d'eux se retrouve un marqueur de 20 buts (Chris Kreider, Rick Nash, J.T. Miller et Michael Grabner). Les Rangers pourraient forcer Boucher à utiliser sa troisième paire davantage qu'il ne le souhaiterait. D'un autre côté, Boucher n'aura pas à se soucier de certaines confrontations puisque les Rangers ne misent pas sur un véritable premier trio. Ils possèdent quatre bons trios.

Henrik Lundqvist vs Craig Anderson : Lundqvist traverse la meilleure séquence de sa saison après une saison régulière inconstante. Il a mené tous les gardiens de l'Association de l'Est au chapitre du pourcentage d'arrêts (,947) et de la moyenne de buts alloués (1,70) en première ronde, en plus d'occuper le deuxième rang pour les arrêts (195). Les statistiques d'Anderson ne sont pas aussi impressionnantes, mais un pourcentage d'arrêts de ,921 et une moyenne de buts alloués de 1,94 demeurent solides. Il est également un leader émotif pour les Sénateurs.

Jeu de puissance de New York : Les Rangers ont mis fin à une séquence de 0-en-14 sur le jeu de puissance pour amorcer les séries lorsqu'ils ont marqué sur leur seul avantage numérique dans le match no 6 contre les Canadiens. Ce fut également un bon jeu de puissance, avec des tirs de qualité de Pavel Buchnevich et Kreider avant qu'une bonne circulation de rondelle mène au but de Mats Zuccarello. Jusque-là toutefois, L'attaque massive des Rangers semblait sans vie. Ils espèrent pouvoir transporter le momentum sur le jeu de puissance dans la deuxième ronde. Les Sénateurs ont affiché un rendement de 13-en-16 en infériorité numérique (81,3 pour cent) en première ronde et de 5-en-23 en avantage numérique (21,7 pour cent).

La série en chiffres

0 : Nombre de buts marqués par Kreider et Miller en première ronde après avoir inscrit un total combiné de 50 filets en saison régulière.

4 : Nombre de buts réussis par l'attaquant des Sénateurs Bobby Ryan en six parties au premier tour après en avoir marqué 13 en 62 matchs de saison régulière.

8 : Nombre de buts accordés par les Sénateurs en deuxième période au premier tour. Seuls les Blue Jackets de Columbus (10) en ont accordé davantage. Les Rangers en ont accordé un seul, le plus faible total de la LNH.

Sous les projecteurs

Sénateurs : Dion Phaneuf, défenseur -- Phaneuf a été utilisé en moyenne 25:42 par match en première ronde, 2:40 de plus que sa moyenne par match de la saison régulière. Boucher devra continuer de l'utiliser à outrance, mais les Sénateurs devront choisir à quelle unité ils voudront l'opposer, puisqu'ils misent sur un bel équilibre sur leurs quatre trios. Phaneuf et Ceci ont souvent été embouteillés dans leur zone contre les Bruins. Cela ne peut se produire contre les Rangers.

Rangers : Chris Kreider, attaquant -- Kreider a peut-être connu un seul bon moment en première ronde, soit sa montée sur l'aile gauche suivie de son tir qui a dévié afin de permettre à Zibanejad de marquer en prolongation du match no 5. À part cela, Kreider a trop joué le long des rampes, n'était pas assez insistant en échec-avant et ne générait pas assez de vitesse en zone neutre. Kreider est le genre de joueur qui peut chambouler la structure défensive d'Ottawa. Il devra causer du chaos.

Les clés de la victoire

Sénateurs : Structure et discipline. Les Rangers vont tenter de vaincre les Sénateurs avec un jeu de transition en zone neutre qui va mener à des chances de marquer en contre-attaque. Les Sénateurs sont à leur mieux lorsqu'ils mettent à mal ce plan de match, qu'ils jouent de manière serrée en zone neutre avec un bon contrôle de l'écart entre les défenseurs et les attaquants afin de limiter les chances de l'adversaire. S'ils parviennent à faire cela, ils seront en contrôle.

Rangers : Vitesse et patience. La clé pour jouer avec vitesse contre les Sénateurs est la patience. Ils font en sorte qu'il est difficile de générer des contre-attaques, alors les Rangers pourraient devoir se contenter de rejeter la rondelle en fond de territoire plus souvent qu'ils ne le souhaiteraient. Cela ne signifie pas qu'ils ne peuvent attaquer, ils doivent simplement choisir les bons moments, sinon ils pourraient être frustrés.

En voir plus