Skip to main content

Aperçu de la série Ducks vs Flames

Anaheim espère que son entraîneur et son vécu en séries lui donnera l'avantage face à Calgary

par Lisa Dillman @reallisa / Journaliste NHL.com

Ducks d'Anaheim (P1) vs Flames de Calgary (QA1)

Fiche entre les deux équipes cette saison: Anaheim 4-1-0

Dernier duel en séries: Anaheim a éliminé Calgary en cinq matchs au deuxième tour éliminatoire dans l'Association de l'Ouest en 2015

Historique des affrontements en séries: Anaheim a remporté ses deux séries contre Calgary

Comment ont-ils atteint les séries?

Les Ducks d'Anaheim, qui ont remporté le titre dans la section Pacifique en vertu d'une fiche de 46-23-13 (105 points), affrontent les Flames de Calgary, une équipe en pleine résurgence qui a décroché la première place de quatrième as donnant accès aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans l'Association de l'Ouest avec un dossier de 45-33-4 (94 points).

La série quatre de sept commencera jeudi au Honda Center (22h30 HE ; TVA Sports, CBC, NBCSN).

Les Flames ont accédé aux séries pour la deuxième fois en trois ans et pour la première fois depuis qu'ils évoluent sous les ordres de l'entraîneur Glen Gulutzan, qui a auparavant dirigé les Stars de Dallas (2011-13) et a été adjoint avec les Canucks de Vancouver (2013-16). Les Flames affrontent une équipe des Ducks qui a remporté le titre de sa section à chacune des cinq dernières saisons, mais qui n'est pas allée plus loin que la Finale d'association depuis qu'elle a remporté la Coupe Stanley en 2007.

Cinq éléments à surveiller

L'impact du 4 avril: Y aura-t-il une suite aux événements du dernier match du calendrier régulier entre les Flames et les Ducks, disputé à Anaheim? Plusieurs ont perdu leur sang-froid après le contact genou contre genou du défenseur des Flames Mark Giordano à l'endroit du défenseur des Ducks Cam Fowler. Fowler a subi une entorse au genou droit et il sera à l'écart du jeu pour une période de deux à six semaines.

Une séquence à domicile épique: On a failli perdre de vue, en raison de la controverse survenue lors du match du 4 avril entre les Ducks et les Flames, qu'Anaheim a prolongé à 25 sa série de victoires décrochées contre Calgary au Honda Center. Les Flames (0-20-5) n'ont pas remporté de match du calendrier régulier au Honda Center depuis le 19 janvier 2004. Calgary devra trouver le moyen de mettre fin à cette malédiction. Les Flames se sont inclinés à chacune des trois rencontres disputées à Anaheim contre les Ducks lors de la série du deuxième tour d'il y a deux ans. En 2006, les Flames ont défait les Ducks 5-2 lors du troisième match de la série du premier tour entre les deux équipes, le 25 avril à Anaheim.

Une question de profondeur: Les Ducks ont l'avantage à l'attaque lorsqu'on tient compte des joueurs de premier plan. Quatre de leurs joueurs ont marqué plus de 20 buts: Rickard Rakell (33), Patrick Eaves (32; 11 avec les Ducks, 21 avec les Stars), Jakob Silfverberg (23) et Ryan Kesler (22). Sean Monahan (27) et Mikael Backlund (22) ont été les seuls joueurs des Flames à inscrire plus de 20 buts. Toutefois, les Flames alignent 12 joueurs qui ont 10 filets ou plus. Les Ducks en ont neuf.

Matthew Tkachuk prêt à se mettre en valeur: Le fils de l'ancien joueur de la LNH Keith Tkachuk n'agit pas en recrue et il ne joue pas comme un joueur de première année. Il y a un an, il a mené l'équipe de London de la Ligue de l'Ontario à la conquête de la Coupe Memorial. Maintenant, l'attaquant de 19 ans a l'air à sa place dans la LNH et il n'a jamais frappé un mur comme le font souvent les recrues. Tkachuk a pris le cinquième rang chez les marqueurs des Flames avec 48 points (13 buts, 35 aides).

« Ça va être une nouvelle expérience pour lui », a noté le directeur général des Flames Brad Treliving, samedi, sur les ondes de Hockey Night in Canada. « Ce que nous savons, c'est que les feux de la rampe ne brilleront pas trop fort pour lui. C'est un joueur qui est à la hauteur de la tâche dans les grands matchs et dans les grands moments. Il ne craint pas d'être à l'avant-scène. »

Le contraste des entraîneurs: Un des avantages qu'auront les Ducks dans cette série se situera au niveau du vécu des entraîneurs en séries. Ce vécu est très vaste. Gulutzan en sera à ses premières armes en séries de la LNH - les Stars n'ont pas participé aux séries à ses deux saisons à Dallas. Quant à lui, Randy Carlyle a dirigé 69 matchs éliminatoires - 62 avec les Ducks et sept avec les Maple Leafs de Toronto - et il a remporté la Coupe Stanley avec Anaheim en 2007. Peu d'entraîneurs sont meilleurs que Carlyle quand vient le temps d'opposer les joueurs de leur choix face à certains adversaires.

La série en chiffres

10: Le nombre de filets vainqueurs marqués par Rakell, qui a mené la Ligue à ce chapitre en dépit du fait qu'il a raté les 11 premiers matchs de la saison après avoir subi une appendicectomie. Jeff Carter des Kings de Los Angeles, Filip Forsberg des Predators de Nashville et Cam Atkinson des Blue Jackets de Columbus ont terminé à égalité au deuxième rang avec neuf buts gagnants chacun.

5: Le nombre de joueurs ayant atteint le cap des 50 points chez les Ducks : Getzlaf (73), Kesler (58), Corey Perry (53), Patrick Eaves (51; 14 avec les Ducks, 37 avec les Stars) et Rakell (51). Eaves a passé la majorité de la saison avec les Stars avant d'être échangé à Anaheim le 24 février.

11: Le nombre de buts accordés par le gardien Brian Elliott, qui portait alors les couleurs des Blues de St. Louis, en Finale de l'Association de l'Ouest l'an dernier contre les Sharks de San Jose. Elliott a amorcé les trois premiers matchs de cette série, il a été remplacé par Jake Allen durant la troisième rencontre et il n'est ensuite revenu devant le filet qu'à l'occasion du sixième affrontement.

Sous les projecteurs

Flames: Brian Elliott, gardien de but -- Les Flames ont beaucoup changé comparé à la formation qu'ils alignaient il y a deux ans, quand ils avaient amorcé la série du deuxième tour contre les Ducks avec le gardien Jonas Hiller, qui avait vite cédé sa place à Karri Ramo. Ils ont grandement amélioré leur sort en mettant la main sur Elliott, qu'ils ont obtenu des Blues le 24 juin, en marge du repêchage 2016 de la LNH, en retour de deux choix au repêchage. Quand Elliott a connu un lent début de saison, le gardien réserviste Chad Johnson a gardé les Flames dans le coup jusqu'à ce qu'Elliott trouve ses repères. Ce dernier a conclu la saison avec une récolte de 26 victoires.

Ducks: Ryan Getzlaf, joueur de centre - Il y a toujours un aspect cocasse aux duels entre les Ducks et les Flames qui se déroulent au Scotiabank Saddledome. Une bannière en l'honneur de Getzlaf, en souvenir de l'époque où il a joué pour les Hitmen de Calgary dans la Ligue de hockey de l'Ouest, est accrochée au plafond. Par ailleurs, alors que le titre de la section était à l'enjeu, dimanche, Getzlaf a amassé trois mentions d'aide dans la victoire de 4-3 en prolongation des Ducks aux dépens des Kings de Los Anegles. Getzlaf a récolté 11 points (un but, 10 aides) à sept dernières sorties de la saison régulière et il a terminé au troisième rang dans la Ligue pour les aides.

Les clés de la victoire

Flames: Calgary est de retour en séries pour la première fois depuis 2015, mais le parcours des Flames sera bref s'ils ne réussissent pas à mettre fin à leur disette au Honda Center. Étant donné que les Ducks ont l'avantage de la patinoire, les interrogations concernant l'incapacité des Flames à s'imposer à Anaheim fuseront dès le départ. Calgary devra remporter au moins un match à l'étranger pour passer au deuxième tour.

Ducks: Anaheim, qui a conclu la saison avec une séquence de 14 matchs sans défaite en temps réglementaire (11-0-3), doit connaître du succès et vite. On a été en mesure de rebâtir l'équipe par petites touches et la brigade défensive sera mise à l'épreuve en raison de l'absence de Fowler. Plus la série sera longue et ardue, plus ça pourrait se retourner contre les Ducks puisque ceux-ci ont été éliminés des séries à chacune des quatre dernières années à l'occasion d'un septième match disputé à domicile.

En voir plus