Skip to main content

Aperçu de la saison : Canadiens de Montréal

La relance de l'équipe passe par le retour en forme de Carey Price et un leadership plus fort

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

CANADIENS DE MONTRÉAL

Fiche en 2015-16 : 38-38-6, 82 points, 6e dans la section Atlantique, 13e dans l'Association de l'Est

Séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2016 : Non qualifiés

Nouveaux venus : D Shea Weber, AG Andrew Shaw, AD Alexander Radulov, G Al Montoya, D Zach Redmond, D Mikhail Sergachev

Départs : D P.K. Subban, C Lars Eller, D Tom Gilbert, AG Lucas Lessio, G Ben Scrivens, AD Mike Brown, D Victor Bartley

Alignement prévu pour le match d'ouverture

Attaquants

Max Pacioretty - Alex Galchenyuk - Brendan Gallagher
Artturi Lehkonen - Tomas Plekanec - Alexander Radulov
Daniel Carr - David Desharnais - Andrew Shaw
Phillip Danault - Torrey Mitchell - Paul Byron
Sven Andrighetto

Défenseurs

Nathan Beaulieu - Shea Weber
Andrei Markov - Jeff Petry
Alexei Emelin - Mikhail Sergachev
Greg Pateryn - Zach Redmond

Gardiens

Carey Price
Al Montoya
Mike Condon

Les Canadiens de Montréal auront une personnalité plus forte cette saison, après avoir affiché une vulnérabilité qu'on ne leur soupçonnait pas la saison dernière.

Le directeur général Marc Bergevin a tôt fait d'identifier le leadership - ou plutôt le manque de leadership - comme un des principaux facteurs de la dégringolade historique de l'équipe.

C'est ce qui l'a incité à faire l'acquisition du défenseur Shea Weber dans la désormais légendaire transaction de P.K. Subban. Weber, un pilier en défense, était le capitaine des Predators de Nashville.

L'acquisition précédemment du pugnace attaquant Andrew Shaw, qui compte déjà deux conquêtes de la Coupe Stanley à son palmarès, visait le même objectif d'amélioration de l'encadrement du capitaine Max Pacioretty.

Bergevin a également vu à mieux entourer l'entraîneur Michel Therrien en engageant Kirk Muller comme entraîneur-associé, le 2 juin. Il s'agit peut-être même de son meilleur coup de l'entre-saison.

Muller, âgé de 50 ans, est de retour dans le giron des Canadiens. Ancien capitaine de l'équipe, il a agi comme adjoint à l'entraîneur de 2006 à 2011.

Il a par la suite dirigé les Hurricanes de la Caroline pendant trois saisons (80-80-27), avant de joindre les Blues de St. Louis à titre d'adjoint.

Il va cimenter le lien entre Therrien et les joueurs, comblant en outre le vide que le départ de Gerard Gallant avait créé à l'issue de la saison 2013-14.

Bergevin a aussi misé sur Muller afin qu'il trouve des solutions à la grande lacune de l'équipe depuis quelques saisons : le jeu de puissance (25e en 2015-16, avec un taux de réussite de 16,2 pour cent).

L'arrivée de Weber, qui a réussi 14 de ses 20 buts en supériorité numérique la saison dernière, et le pari pris avec l'attaquant russe Alexander Radulov s'inscrivent dans la même foulée.

En Radulov, les Canadiens ont mis la main sur un des meilleurs joueurs au monde n'évoluant pas dans la LNH. Le risque encouru n'est pas grand puisqu'ils lui ont consenti un contrat d'une seule saison, au salaire de 5,75 millions $.

Radulov, âgé de 30 ans, a passé les quatre dernières saisons dans la KHL, à la suite d'un dernier passage controversé chez les Predators vers la fin de la saison 2011-12. Ils jouent sa dernière carte dans la LNH.

Pourquoi vont-ils participer aux séries éliminatoires

Un seul nom : Carey Pice. La relance des Canadiens passe indéniablement par le retour en santé du gardien vedette. Qu'il suffise de rappeler le désastre de la saison dernière, en son absence.

Price a montré par son brio au tournoi de la Coupe du monde de hockey avoir retrouvé sa forme d'il y a deux ans.

Pourquoi vont-ils être exclus des séries éliminatoires

Le même nom : Carey Price. Bien que l'équipe soit mieux outillée afin de faire face à une éventuelle perte pour une longue période de son meilleur élément (avec entre autres le vétéran gardien Al Montoya), elle ne s'en remettrait pas.

Un joueur qui pourrait causer une surprise

Nathan Beaulieu. Ce pourrait être la saison de l'épanouissement du jeune défenseur, qui a été le premier choix de l'équipe en 2011 (17e au total).

Beaulieu aura la chance d'évoluer en début de saison en compagnie de Weber, le mentor par excellence. Bergevin a sans doute voulu le piquer au vif dernièrement, en laissant filtrer qu'il pourrait l'échanger. Le jeune homme ne manque pas de cran et de confiance. À lui de répondre à l'appel.

Un joueur sur la sellette

David Desharnais. On ne donnait pas cher de sa peau au cours de l'entre-saison, mais il fait toujours partie de l'équipe. Suivant sa saison la moins productive (29 points en 68 matchs), il a été peu visible pendant le camp, contrairement à l'an dernier quand il avait fait flèche de tout bois avec Dale Weise et Tomas Fleischmann. Le CH a besoin de lui comme pivot du troisième trio, un rôle fait sur mesure pour lui, à sa dernière année contractuelle.

Candidats à un honneur individuel

Price (Hart, Vézina, Ted Lindsay), Weber (Norris)

Citation

« Nous sommes bien au fait de la dernière saison que nous avons connue, des leçons que nous devons en tirer. Beaucoup de choses qui ont été dites sont véridiques, d'autres fausses. Mais c'est à nous d'identifier les raisons de ce qui est arrivé et de changer. J'estime que la direction a fait du bon travail au cours de l'été afin de remédier à la situation, en ajoutant des joueurs qui vont réellement nous aider cette saison. C'est à nous maintenant de passer à l'action et de faire le travail. » - L'attaquant Brendan Gallagher

En voir plus