Skip to main content

Aperçu de la saison : Maple Leafs de Toronto

L'arrivée du centre recrue Auston Matthews et du gardien Frederik Andersen devrait accélérer la reconstruction de l'équipe

par David Alter / Correspondant LNH.com

MAPLE LEAFS DE TORONTO

Fiche en 2015-16 : 29-42-11, 69 points, 8e dans la section Atlantique, 16e dans l'Association de l'Est

Séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2016 : Pas qualifiés

Nouveaux venus : C Auston Matthews, AG Matt Martin, D Roman Polak, D Nikita Zaitsev, G Frederik Andersen, G Jhonas Enroth

Départs : AD Brad Boyes, C Sam Carrick, AD Michael Grabner, AD PA Parenteau, D TJ Brennan, G Jonathan Bernier

Alignement prévu pour le match d'ouverture

Attaquants
James van Riemsdyk -- Nazem Kadri -- Leo Komarov
Nikita Soshnikov -- Tyler Bozak -- William Nylander
Milan Michalek -- Auston Matthews -- Mitchell Marner
Matt Martin -- Brooks Laich -- Zach Hyman
Peter Holland

Défenseurs
Matt Hunwick -- Morgan Rielly
Jake Gardiner -- Nikita Zaitsev
Martin Marincin -- Connor Carrick
Frank Corrado

Gardiens
Frederik Andersen
Jhonas Enroth
Garret Sparks

Les Maple Leafs ont conclu la dernière saison au 30e rang, mais les progrès réalisés par l'organisation au cours de la saison 2015-2016 ne se mesurent pas en points au classement. La direction a clairement fait savoir que l'équipe entamait un processus de reconstruction et qu'elle aurait à se familiariser avec la stratégie privilégiée par l'entraîneur Mike Babcock, axée sur la possession de rondelle. Les Maple Leafs s'appuieront sur ces acquis pour continuer à s'améliorer cette saison.

Le directeur général Lou Lamoriello a effectué quelques changements axés sur le succès à long terme de l'équipe afin de garder certains joueurs qui, selon lui, joueront un rôle à la prochaine étape de la reconstruction de l'équipe. Le défenseur Morgan Rielly et le centre Nazem Kadri, joueurs autonomes avec compensation, ont chacun accepté des contrats de six ans. De plus, les Maple Leafs, qui détenaient le premier choix au total du repêchage 2016 de la LNH, ont sélectionné le centre Auston Matthews.

Matthews, âgé de 19 ans, incarne l'avenir du vent de jeunesse qui souffle sur les Maple Leafs. Bon nombre de dépisteurs le considèrent comme un talent générationnel. Les Maple Leafs espèrent qu'il parviendra à devenir un centre no 1 dominant dans la ligue, ce qui a cruellement manqué à l'équipe depuis le départ de Mats Sundin après la saison 2007-08.

Lamoriello s'est aussi attelé à la tâche d'améliorer l'équipe à la position de gardien de but. Le 20 juin, il a acquis Frederik Andersen des Ducks d'Anaheim et lui a accordé un contrat de cinq ans évalué à 25 millions de dollars. Andersen a compilé une fiche de 22-9-7 avec une moyenne de buts alloués de 2,30 et un pourcentage d'arrêts de ,919 en 43 matchs la saison dernière, partageant le trophée William Jennings (remis à l'équipe qui a accordé le moins de buts) avec John Gibson.

En outre, les Maple Leafs ont mis sous contrat le défenseur de 24 ans Nikita Zaitsev, qui a passé les sept dernières saisons dans la Ligue continentale de hockey (KHL). Zaitsev a joué pour Équipe Russie à la Coupe du monde de hockey 2016 et a obtenu deux mentions d'aide en quatre matchs.

Les Maple Leafs estiment avoir comblé leurs besoins sans faire de vagues sur le marché des joueurs autonomes. Leur plus grande prise fut la signature du joueur autonome sans compensation Matt Martin, qui a mené la LNH au chapitre des mises en échec au cours des cinq dernières saisons avec les Islanders de New York, à un pacte de quatre ans. Martin devrait apporter un peu plus de robustesse à l'attaque. Le 22 août, les Maple Leafs ont consenti un contrat d'un an au gardien de but d'expérience Jhonas Enroth (28 ans), qui secondera Andersen.

Pourquoi vont-ils participer aux séries éliminatoires

Des améliorations constantes sur tous les plans devraient se traduire par une hausse de la production offensive et par une baisse des buts accordés. Matthews devrait jouer un rôle décisif et l'attaquant Mitchell Marner, quatrième choix au total du repêchage 2015, pourrait également faire le saut dans la LNH. Devant le filet, le brio d'Andersen pourrait aider une jeune équipe à décrocher une place en séries éliminatoires.

Pourquoi vont-ils être exclus des séries éliminatoires

Les Maple Leafs s'adaptent encore aux systèmes de jeu préconisés par Babcock. L'équipe commettra forcément des erreurs, l'apprentissage dans le feu de l'action de la LNH n'étant pas de tout repos. Peu de joueurs d'expérience peuvent assumer le leadership de l'équipe et Lamoriello a déclaré n'avoir établi aucun échéancier pour nommer un capitaine, poste laissé vacant depuis l'échange qui a envoyé le défenseur Dion Phaneuf aux Sénateurs d'Ottawa le 9 février dernier. Dans ce dossier, les Maple Leafs s'arment de patience.

Un joueur qui pourrait causer une surprise

Connor Brown. L'ailier droit de 22 ans a fait mentir ses détracteurs à tous les niveaux grâce à la constance de son jeu et son éthique de travail irréprochable. Brown a connu son baptême de jeu dans la LNH à la fin de la saison dernière et a marqué un but en plus d'obtenir cinq mentions d'aide en sept matchs.

Un joueur sur la sellette

La saison dernière, Peter Holland a semblé difficilement faire sa niche dans l'équipe, tantôt intégré à l'un des deux derniers trios à l'attaque, tantôt retranché de l'alignement. Le 25 juillet dernier, à titre de joueur autonome avec compensation, Holland a accepté une entente d'un an, évitant ainsi de se soumettre au processus d'arbitrage salarial. Cette saison, la concurrence sera encore plus rude pour lui.

Candidats à un honneur individuel

Matthews (Calder), Andersen (Vézina, Jennings)

Citation

« Tenez-vous-le pour dit : il s'agit d'un signe avant-coureur de ce que nous réserve l'avenir à Toronto. Ce que nous venons d'accomplir pour le Canada est exceptionnel et nous voulons reproduire ces succès à Toronto. » -- l'entraîneur Mike Babcock, après que le Canada eut remporté la Coupe du monde de hockey 2016.

 

En voir plus