Skip to main content

Aperçu de la saison : Flames de Calgary

Les nouveaux gardiens doivent livrer la marchandise pour que l'équipe retourne en séries éliminatoires

par Aaron Vickers / Correspondant LNH.com

FLAMES DE CALGARY

Fiche en 2015-16 : 35-40-7, 77 points, 5e dans la section Pacifique, 12e dans l'Association de l'Ouest

Séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2016 : Pas qualifiés

Nouveaux venus : AD Troy Brouwer, AD Alex Chiasson, AG Matthew Tkachuk, G Brian Elliott, G Chad Johnson
 
Départs : C Joe Colborne, C Derek Grant, AD Josh Jooris, AG Mason Raymond; D Jakub Nakladal, G: Niklas Backstrom, G Jonas Hiller, G Joni Ortio, G Karri Ramo

Alignement prévu pour le match d'ouverture
 
Attaquants
 
Johnny Gaudreau -- Sean Monahan -- Alex Chiasson
Matthew Tkachuk -- Sam Bennett -- Troy Brouwer
Micheal Ferland -- Mikael Backlund -- Michael Frolik
Lance Bouma -- Matt Stajan -- Garnet Hathaway
Freddie Hamilton
 
Défenseurs
 
Mark Giordano -- TJ Brodie
Jyrki Jokipakka -- Dougie Hamilton
Dennis Wideman -- Deryk Engelland
Tyler Wotherspoon
 
Gardiens
 

Brian Elliott
Chad Johnson
Jon Gillies

Après s'être qualifiés pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley en 2014-15, les Flames de Calgary ont fait un pas en arrière la saison dernière, alors qu'ils ont signé 10 victoires de moins et qu'ils ont terminé 10 points derrière le Wild du Minnesota et la dernière place de quatrième as donnant accès aux séries éliminatoires dans l'Association de l'Ouest.

Cette régression est grandement due aux déboires de Karri Ramo, Jonas Hiller et Joni Ortio devant le filet. Ce trio a accordé un sommet dans la LNH de 257 en temps réglementaire et en prolongation, en plus de terminer au dernier rang de la ligue avec un pourcentage d'arrêts de ,898.

Le directeur général Brad Treliving a corrigé la situation de ses gardiens au cours de l'été en faisant l'acquisition de Brian Elliott des Blues de St. Louis avant d'accorder un contrat au joueur autonome Chad Johnson. Elliott a conservé une moyenne de buts alloués de 2,07 et un pourcentage d'arrêts de ,930 avec St. Louis la saison dernière. Johnson a de son côté présenté une moyenne de 2,36 et un taux d'efficacité de ,920 avec les Sabres de Buffalo.

Bien que la situation des gardiens ait été redressée, il reste des lacunes dans la formation de Calgary.

Johnny Gaudreau, qui a mené les Flames en plus de terminer à égalité au sixième rang de la LNH avec 78 points (30 buts, 48 passes), est joueur autonome avec compensation et est toujours sans contrat. Avec Gaudreau qui n'est toujours pas au camp, les Flames ont un trou du côté gauche de leur premier trio. Ils ont aussi été incapables de combler le vide du côté droit qui a été créé lorsque Jiri Hudler a été échangé aux Panthers de la Floride le 27 février.

Il n'est pas clair si l'ailier gauche Matthew Tkachuk, le sixième choix au total du repêchage 2016 de la LNH, est prêt à s'emparer d'un poste à temps plein dans la LNH. Hunter Shinkaruk, âgé de 21 ans, va chercher à améliorer la profondeur de Calgary à l'attaque.

Treliving a embauché le vétéran attaquant Troy Brouwer afin de tenter d'améliorer la profondeur du côté droit, mais on ne sait pas encore si l'athlète de 31 ans sera jumelé au centre de deuxième année Sam Bennett pour amorcer la saison. Treliving a aussi fait l'acquisition de l'ailier droit Alex Chiasson des Sénateurs d'Ottawa en espérant qu'il pourra retrouver la forme qui lui a permis de marquer six buts à ses sept premiers matchs en carrière dans la LNH avec les Stars de Dallas en 2012-13.

Chiasson aura la chance de le faire sous les ordres de l'un de ses anciens entraîneurs à Dallas.

Les Flames ont embauché Glen Gulutzan le 17 juin afin de remplacer Bob Hartley, qui a été congédié le 3 mai. Gulutzan a passé les trois dernières saisons à titre d'entraîneur adjoint avec les Canucks de Vancouver. Il a dirigé les Stars entre 2011 et 2013.

Pourquoi vont-ils participer aux séries éliminatoires

Le gardien Brian Elliott vient stabiliser la plus grande faiblesse des Flames la saison dernière, et le jeune noyau formé de Monahan, Gaudreau (s'il signe) et Bennett va franchir une autre étape.

Pourquoi vont-ils être exclus des séries éliminatoires

Sans Gaudreau, la profondeur à l'attaque des Flames sera testée de manière importante. Parmi les attaquants de Calgary seuls Gaudreau, Monahan, et Mikael Backlund ont inscrit au moins 20 buts la saison dernière. Les Flames obtiennent une importante contribution offensive de la part de leurs défenseurs, mais ils ne peuvent se permettre de perdre de la profondeur à l'attaque.

Un joueur qui pourrait causer une surprise 

Bennett. Le quatrième choix au total au repêchage 2014 de la LNH a connu une saison recrue très respectable, obtenant 18 buts et 36 points en 77 matchs alors qu'il a surtout évolué à l'aile gauche. L'attaquant de 20 ans devrait retourner au centre à sa deuxième saison, et on cherchera à le jumeler à des vétérans.

Un joueur sur la sellette

L'attaquant Micheal Ferland. Après avoir marqué trois buts et amassé cinq points en plus d'avoir distribué 50 mises en échec en neuf matchs au cours des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2015, Ferland a connu des difficultés en 2015-16, terminant la saison avec quatre buts et 18 points en 71 parties.

Candidats à un honneur individuel

Mark Giordano (Norris); Johnny Gaudreau (Lady Byng)

Citation

« Même si nous avions terminé dans la moyenne au chapitre des gardiens l'an dernier, nous aurions participé aux séries éliminatoires. Je ne blâme pas nos gardiens. Ce fut une situation difficile pour ces trois gars-là. Cela n'a simplement pas fonctionné. Nous n'avons pas besoin que Brian Elliott soit Superman ici. Nous avons seulement besoin que Brian Elliott soit un bon gardien. Nous n'avons pas besoin qu'il vole des matchs pour nous. Nous avons juste besoin qu'il soit solide et qu'il effectue de gros arrêts lorsque nous en avons besoin… qu'il nous donne une chance à chacun des matchs. S'il y parvient, c'est tout ce dont nous avons besoin. » - Le directeur général adjoint Craig Conroy.

 

En voir plus