Skip to main content

Aperçu de la saison : Avalanche du Colorado

Des améliorations en défensive et un nouveau système seront les clés pour retourner en séries éliminatoires

par Rick Sadowki / Correspondant LNH.com

AVALANCHE DU COLORADO

Fiche en 2015-16 : 39-39-4, 82 points, 6e dans la section Centrale, 9e dans l'Association de l'Ouest

Séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2016 : Pas qualifiés

 

Nouveaux venus : C Joe Colborne, AG J.T. Compher, AD Ben Smith; D Fedor Tyutin, D Patrick Wiercioch

Départs : AG Mikkel Boedker, C Shawn Matthias, AD Jack Skille, D Andrew Bodnarchuk, D Brandon Gormley, D Nate Guenin, D Nick Holden, D Zach Redmond, D Brad Stuart, G Reto Berra

Alignement prévu pour le match d'ouverture

Attaquants

Gabriel Landeskog -- Nathan MacKinnon -- Mikhail Grigorenko
Joe Colborne -- Matt Duchene -- Mikko Rantanen
Blake Comeau -- Carl Soderberg -- Jarome Iginla
Cody McLeod -- John Mitchell -- Ben Smith
J.T. Compher

Défenseurs

Francois Beauchemin -- Erik Johnson
Patrick Wiercioch -- Tyson Barrie
Nikita Zadorov -- Fedor Tyutin
Eric Gelinas

Gardiens

Semyon Varlamov
Calvin Pickard
Spencer Martin

L'entraîneur de première année Jared Bednar, qui a remporté les championnats de la Ligue américaine de hockey et de la ECHL, a maintenant comme défi à relever d'amener l'Avalanche du Colorado en séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 2013-14.

Embauché le 25 août, deux semaines après que Patrick Roy eut démissionné de ses postes d'entraîneur et de vice-président des opérations hockey, Bednar a passé les 14 saisons précédentes à diriger dans les rangs mineurs après y avoir passé la totalité de ses neuf saisons comme joueur.

Il s'agit d'un pari que prend le directeur général Joe Sakic, qui a été impressionné par la feuille de route fructueuse de Bednar et par le fait qu'il va utiliser un style agressif axé sur la pression et qui met l'accent sur la vitesse de l'équipe.

« Je crois que mon style fonctionne dans le hockey d'aujourd'hui, a avancé Bednar. Je pense que nous devons former une équipe agressive. Le hockey est de plus en plus rapide chaque jour, et je crois qu'il faut adopter un rythme très élevé. Il faut attaquer. Et je ne parle pas seulement de l'offensive, mais défensivement aussi. »

Après avoir terminé au premier rang de la section Centrale avec 112 points en 2013-14, la première de Roy à la barre de l'équipe, l'Avalanche a amorcé une chute libre. Elle a terminé au septième rang de leur section avec 90 points en 2014-15 avant de terminer au sixième rang l'an dernier avec 82 points après avoir conclu la campagne avec une fiche de 1-8-0 à ses neuf dernières rencontres.

L'Avalanche va beaucoup se fier aux joueurs qui forment, selon elle, son noyau : les centres Matt Duchene et Nathan MacKinnon, l'ailier gauche et capitaine Gabriel Landeskog, les défenseurs Tyson Barrie et Erik Johnson, ainsi que le gardien Semyon Varlamov.

Le Colorado mise sur de la profondeur au centre. Duchene a inscrit 30 buts la saison dernière. Il est le premier joueur du Colorado à atteindre ce plateau depuis Sakic (36) et Milan Hejduk (35) en 2006-07. MacKinnon, le gagnant du trophée Calder en 2014, a récolté deux buts et une passe en trois matchs avec Équipe Amérique du Nord à la Coupe du monde de hockey 2016, lui qui vient de connaître deux saisons marquées par les blessures. Carl Soderberg a établi des sommets en carrière la saison dernière au chapitre des passes (39) et des points (51). Le joueur autonome sans compensation Joe Colborne, qui a connu sa meilleure saison dans la LNH en 2015-16 avec les Flames de Calgary avec 19 buts et 44 points en 73 parties, pourrait être muté du centre à l'aile.

Bednar veut corriger les plus grandes faiblesses de l'Avalanche, c'est-à-dire le piètre jeu en défensive et la possession de rondelle, à l'aide d'un système qui met l'accent sur des passes rapides vers les attaquants en sortie de zone et un style de jeu nord/sud. Cela devrait aider les défenseurs à caractère offensif Barrie, Johnson et Éric Gélinas. L'Avalanche pourrait connaître quelques ratés pendant que les jeunes arrières de 21 ans Chris Bigras et Nikita Zadorov prennent de l'expérience. Il serait grandement utile que François Beauchemin, âgé de 36 ans, ne soit pas obligé de passer en moyenne 25:04 par match sur la glace comme l'an dernier, un sommet d'équipe. Les joueurs autonomes sans compensation Fedor Tyutin et Patrick Wiercioch ont été embauchés pour ajouter de la profondeur.

« Ce n'est pas un secret, nous devons être meilleurs défensivement, a reconnu l'ailier droit Jarome Iginla. Nous n'avons qu'à regarder nos lancers accordés et décochés. Nous avons bien essayé, mais nous savons que nous devons nous améliorer. Nous ne pouvons être dominés régulièrement dans la colonne des tirs. Nous devons être meilleurs dans notre zone. »

L'Avalanche a aussi besoin de faire mieux que leurs 212 buts marqués en temps réglementaire et en prolongation de l'an dernier, à égalité au dernier rang dans la section Centrale.

Varlamov est capable de voler des matchs, comme il l'a fait il y a trois ans. Calvin Pickard devrait passer toute la saison dans la LNH à titre d'adjoint à Varlamov après avoir partagé son temps entre la LNH et la LAH au cours des deux dernières saisons.

Les chances de l'Avalanche de participer aux séries éliminatoires vont reposer sur la défensive et leurs gardiens. Ils ont accordé 240 buts en temps réglementaire et en prolongation en 2015-16, le plus haut total de leur section et à égalité au sixième rang de la LNH.

Pourquoi vont-ils participer aux séries éliminatoires

Le noyau de joueurs de l'Avalanche, mené par MacKinnon et Varlamov, va jouer à la hauteur des attentes.

Pourquoi vont-ils être exclus des séries éliminatoires

L'Avalanche va continuer à éprouver des problèmes en défensive, et va passer trop de temps dans sa zone pour forcer Varlamov et Pickard à affronter plus de tirs de qualité qu'ils ne le devraient.

Un joueur qui pourrait causer une surprise

Nikita Zadorov. L'imposant (6 pieds 5 pouces, 230 livres) défenseur a démontré une amélioration marquée offensivement à San Antonio dans la LAH, où il a obtenu 10 buts et 19 passes en 52 parties. Il a amassé deux mentions d'aide en 22 matchs avec l'Avalanche.

Un joueur sur la sellette

Mikhail Grigorenko. Le centre de 22 ans possède assez de talent pour évoluer sur l'un des deux premiers trios, et il est temps pour lui de prouver qu'il peut jouer à un haut niveau chaque soir. La saison dernière, sa première avec l'Avalanche, il a affiché des sommets en carrière dans la LNH avec six buts et 27 points en 74 matchs.

Candidats à un honneur individuel

Mikko Rantanen (Calder); Varlamov (Vézina)

Citation

« Je crois qu'il faut que tout le monde sache que je respectais Patty [Patrick Roy] sur la glace et hors de celle-ci et que j'ai aimé travailler avec lui pendant trois ans, mais je suis très emballé de l'arrivée de Jared. Il amène une bouffée d'air frais et il s'amène avec beaucoup d'optimisme par rapport à ce groupe. On dirait qu'il croit en nous, et c'est réciproque. » - L'attaquant Gabriel Landeskog

 

En voir plus