Skip to main content

Aperçu de la ronde de qualification : Lightning de Tampa Bay

Le Lightning devra montrer qu'il a appris de sa déconfiture de l'an dernier s'il souhaite faire un bon bout de chemin en séries

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

La ronde de qualification de la Coupe Stanley mettra en vedette huit séries trois de cinq et deux tournois à la ronde entre les quatre meilleures formations de chaque association pour déterminer le classement en vue des séries éliminatoires de la Coupe Stanley. 

LNH.com fera un survol des équipes et de chaque série avant le retour au jeu officiel, le 1er août.

Aujourd'hui, un portrait du Lightning de Tampa Bay.

Le Lightning tentait de se donner du rythme pour la dernière ligne droite de la saison, au moment où ç'a freiné sec le 12 mars. Il avait connu une séquence de 11 victoires entre les 29 janvier et 17 février, avant de subir cinq revers dans ses 10 matchs suivants (3-6-1), avant l'interruption.

Le Lightning (43-21-6, pourcentage de points de ,657) a connu une saison fort différente de celle de rêve qui s'est terminée en queue de poisson, le 16 avril 2019. L'équipe a mis du temps avant de se mettre en marche, encore remué par la gifle au visage que les Blue Jackets de Columbus leur ont infligée au premier tour des séries éliminatoires.

Les troupiers de l'entraîneur Jon Cooper trépignent d'ailleurs d'impatience d'effacer ce douloureux souvenir d'une sortie côté jardin en quatre matchs.

Ils se remettront à la tâche en participant au mini tournoi rotation à titre d'une des quatre meilleures équipes de l'Association de l'Est, avec les Bruins de Boston (44-14-12, ,714), les Capitals de Washington (41-20-8, ,652) et les Flyers de Philadelphie (41-21-7, ,645). L'exercice vise à établir l'ordre des équipes pour les confrontations de premier tour des séries éliminatoires, à l'issue de la ronde de qualification impliquant huit autres équipes.

En vue des séries, avant la date limite des échanges le 25 février, le Lightning a ajouté trois éléments à la formation, soit les attaquants Blake Coleman et Barclay Goodrow ainsi que le défenseur Zach Bogosian.

Ce qui a changé depuis le 12 mars

Le Lightning était privé des services de deux rouages importants, le défenseur Victor Hedman et l'attaquant Steven Stamkos, à son dernier match, le 10 mars. Ce n'était rien de sérieux, ils auront amplement eu le temps de récupérer. Les attaquants vedettes Nikita Kucherov et Brayden Point ainsi que les défenseurs Ryan McDonagh et Jan Rutta ont également soigné des blessures, quelques semaines plus tôt. Tout ce beau monde sera de retour pétant de santé.

Video: TBL@VGK: Stamkos complète Hedman en A.N.
 

L'équipe est passée au travers d'un épisode de coronavirus qui a requis la fermeture de son complexe d'entraînement pendant quelques journées, entre les 19 et 24 juin.

Le Lightning va remporter la Coupe Stanley si…

...on a réellement retenu la leçon de la déconfiture de 2019.

Par retenir la leçon, on veut précisément dire de ne pas céder à la frustration au premier écueil sur la patinoire et de surtout mieux gérer les situations d'adversité entre les matchs. On a vu l'équipe se laisser ronger par la nervosité au lieu de se rallier après la première défaite crève-cœur face aux Blue Jackets, l'an dernier. La routine de l'équipe a été déstabilisée, faisant place à de la tension et de la frustration. Kucherov a pété les plombs dans le match no 2 et il a été suspendu pour le match no 3.

On ne gagne pas comme ça en séries. Même la plus talentueuse équipe ne peut jamais penser que ce sera facile comme en saison régulière. Il faut encaisser les coups et toujours foncer tête première. Tout le groupe doit resserrer les rangs et travailler à l'unisson.

Le Lightning a-t-il appris? On le verra assez rapidement, mais on a remarqué qu'il a déployé plus de hargne la saison dernière contre des adversaires de son calibre, nommément les Bruins de Boston. Il n'y a aucun doute qu'il a tout ce qu'il faut à toutes les positions pour aller jusqu'au bout. Il lui reste à le prouver.

La carte cachée

Avec sa pléiade de joueurs vedettes, le Lightning n'a pas beaucoup de cartes cachées dans son jeu, ni même de cartes à cacher. Mais s'il y a un joueur qui pourrait sortir du lot et entraîner ses coéquipiers dans son sillon, c'est le nouveau venu Barclay Goodrow, qu'on a acquis des Sharks de San Jose. Le combatif attaquant pourrait créer l'étincelle qui enflamme l'équipe. C'est sûrement ce que pense le directeur général Julien BriseBois parce qu'il a payé un fort prix afin de l'obtenir - choix de premier et troisième tours au repêchage.

Goodrow a réussi deux gros buts en séries pour les Sharks en 2019. Deux buts gagnants dans la série de premier tour contre les Golden Knights de Vegas, incluant celui dans le match décisif no 7.

Quand on regarde sa feuille de route en séries dans les rangs juniors et la Ligue américaine de hockey, on constate qu'il est à son mieux plus la pression est forte.

Video: VGK@SJS, #7: Goodrow procure la victoire aux Sharks
 

Au sujet de leurs adversaires

Le Lightning tentera de se positionner aux avant-postes en vue du premier tour des séries éliminatoires, en se frottant aux Bruins, aux Capitals et aux Flyers dans un mini tournoi rotation. La récompense, non négligeable quoique n'étant aucunement gage de succès pour la suite, sera d'affronter des rivaux moins bien classés.

Le mini tournoi fournira l'occasion aux quatre équipes de tête de redémarrer la machine, sans la pression associée à la victoire à tout prix.

Le choc contre les Bruins pourrait tout de même faire des flammèches. Les deux équipes se sont livré d'intenses batailles, ponctuées d'escarmouches, lorsqu'elles se sont affrontées deux fois en l'espace de cinq jours au début du mois de mars.

Si le Lightning a été parfait contre les Flyers en deux duels cette saison, ce fut plus ardu contre les Capitals (0-2-1).

Ce qu'ils ont dit

« L'aspect psychologique sera fort important. Une bonne partie de la tâche consiste à recentrer les gars là-dessus. Ça se rationalisera dans le tournoi à la ronde. Il faudra voir à ce qu'ils soient concentrés et être prêts pour le début des véritables matchs éliminatoires. C'est un gros aspect à gérer à mes yeux, comme évidemment l'aspect physique. » -- L'entraîneur Jon Cooper

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.