Skip to main content

Mantha prêt à faire sa place pour de bon dans la LNH

Le jeune attaquant des Red Wings se dit plus confiant et prêt que la saison dernière

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Carey Price doit s'attendre à voir Anthony Mantha de dos pendant une bonne partie de la soirée au Centre Bell, samedi (19 h (HE); TVA Sports, SN, FS-D, NHL.TV).

L'attaquant québécois format géant et ses coéquipiers des Red Wings de Detroit veulent barrer la route au gardien vedette et aux Canadiens qui tenteront d'établir un record d'équipe en signant un 10e succès de suite à domicile en ouverture de saison.

Rappelé des rangs mineurs vendredi, Mantha fera ses débuts dans la LNH cette saison, après avoir disputé 10 rencontres la saison dernière. Il va remplacer le jeune Andreas Athanasiou, qui est à l'écart du jeu en raison d'une blessure à un genou.

Le patineur natif de Longueuil espère continuer d'avoir du succès face à l'équipe préférée de son enfance, contre laquelle il a obtenu ses deux buts dans la LNH jusqu'à maintenant. Il souhaite surtout faire sa place pour de bon dans la LNH. Il cogne de nouveau à la porte en se disant beaucoup plus confiant et prêt physiquement.

« Historiquement, les espoirs des Red Wings doivent faire leurs classes dans la Ligue américaine en disputant entre 110 et 150 matchs. Je suis en plein dans ces eaux-là (132). J'ai été rappelé à cause d'une blessure, mais je veux saisir ma chance pour rester pour de bon. »

Mantha, âgé de 22 ans, a connu un excellent début de saison dans la LAH. Il est le meilleur buteur de la ligue, ex aequo avec Charles Hudon de l'organisation des Canadiens, avec huit buts en 10 matchs.

« J'ai été combatif à tous les matchs et je me suis appliqué en défense, comme on m'avait demandé de faire au moment où on m'a retourné à Grand Rapids. Je ne me suis pas apitoyé sur mon sort. J'ai travaillé fort », a-t-il mentionné.

Les Red Wings l'ont cédé à l'équipe-école au début de la saison en lui mentionnant qu'il était sur la bonne voie.

« Ça n'a rien à voir avec sa performance, a précisé l'entraîneur Jeff Blashill. Il a connu un bon camp, mais pas suffisamment pour déloger un joueur établi. Je dis souvent aux jeunes qu'ils ne doivent pas uniquement mériter un poste dans l'équipe, ils doivent rendre l'équipe meilleure.

« Il se voit maintenant offrir la chance de prouver qu'il peut sortir un joueur de l'alignement et rendre l'équipe meilleure. »

Mantha, un marqueur de 50 buts dans la LHJMQ, a relevé le défi que Blashill lui avait lancé à l'issue de la dernière saison, de se renforcer physiquement.

« Sa taille est un atout pour lui. Il devait ajouter du muscle pour se donner un avantage sur les autres », a-t-il mentionné. C'est le message que je lui ai passé. Il joue maintenant dans un corps de joueur de la LNH. »

Mantha a pris sur lui de modifier complètement son alimentation et de lever beaucoup plus de fonte en gymnase qu'à l'accoutumée. Avec comme résultat qu'il a ajouté 11 livres de muscles à sa charpente de 6 pieds 5 pouces. Il joue maintenant à un poids de 223 livres.

« Je mangeais jusqu'à huit fois par jour, a-t-il souligné. Ma crainte était de perdre de la vitesse en gagnant du poids. Mais ce n'est pas le cas du tout. Je me sens plus fort et je n'ai rien perdu de mon coup de patin. Je me sens bien dans ma peau. »

Blashill, qui a dirigé Mantha à ses débuts dans la LAH en 2014-15, a remarqué un gain de maturité dans le jeu du jeune homme.

« Comme pour (le vétéran) Thomas Vanek, je lui demande de faire trois choses : d'être imputable défensivement, de remporter des batailles pour l'obtention de la rondelle et de se replier. Pour rester avec nous, vous devez faire ces trois choses-là. »

Chez les Canadiens (12-1-1), Price sera à la recherche d'un 13e gain de suite en saison régulière, en incluant trois victoires acquises la saison dernière avant qu'il ne se blesse au genou droit. C'est la plus longue séquence du genre dans la LNH depuis que Jonas Hiller des Ducks d'Anaheim a remporté 14 matchs entre décembre 2013 et janvier 2014.

Vainqueur de ses neuf premiers matchs de la saison à domicile, le CH va tenter d'améliorer la marque d'équipe établie au début de la campagne 1953-54.

Les Red Wings (8-6-1) vont faire appel à Jimmy Howard, qui brille de tous ses feux devant le filet - moyenne de 1,22 et pourcentage d'arrêts de ,961.

Ouellet doit patienter

Le défenseur québécois Xavier Ouellet, né en France, a été laissé de côté dans les quatre derniers matchs de l'équipe.

Un des huit défenseurs au sein de l'équipe, il n'a joué que six rencontres cette saison, amassant une passe.

« J'aurais aimé ça jouer mon premier match ici, mais ce sera pour une autre fois », a-t-il commenté, déçu, mais résigné face à la situation.

Alignement prévu des Canadiens

Paul Byron - Alex Galchenyuk - Alexander Radulov
Sven Andrighetto - Tomas Plekanec - Brendan Gallagher
Max Pacioretty - Phillip Danault - Andrew Shaw
Daniel Carr - Torrey Mitchell - David Desharnais

Alexei Emelin - Shea Weber
Andrei Markov - Jeff Petry
Nathan Beaulieu - Joel Hanley

Carey Price
Al Montoya

Retranchés: Greg Pateryn
Blessés: Artturi Lehkonen (haut du corps), Zach Redmond (pied fracturé), Brian Flynn (haut du corps

Alignement prévu des Red Wings

Dylan Larkin - Henrik Zetterberg -- Gustav Nyquist
Tomas Tatar - Frans Nielsen - Anthony Mantha
Riley Sheahan -- Darren Helm - Justin Abdelkader
Tyler Bertuzzi - Luke Glendening - Steve Ott

Danny DeKeyser - Mike Green
Jonathan Ericsson - Alexey Marchenko
Brendan Smith -- Niklas Kronwall

Jimmy Howard
Petr Mrazek

Retranchés : Xavier Ouellet, Drew Miller, Ryan Sproul
Blessés : Thomas Jurco (dos), Thomas Vanek (bas du corps), Andreas Athanasiou (genou), Johan Franzen (commotion cérébrale), Joe Vitale (commotion cérébrale)

 

En voir plus