Skip to main content

Anthony Mantha garde les pieds sur terre

Le jeune Québécois dit gagner en confiance chez les Red Wings

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Anthony Mantha prend les moyens afin de garder les pieds sur terre même s'il est assuré de demeurer chez les Red Wings de Detroit et qu'il a réussi la semaine dernière son premier but dans la LNH.

« C'est bon pour la confiance », a admis le jeune ailier droit québécois avant l'affrontement contre les Canadiens de Montréal. « Je ne peux pas dire que je peux prendre les choses à la légère, mais psychologiquement c'est plus facile de rester concentré en sachant qu'on me permettra de revenir plus fort même si je connais un mauvais match. »

 

À sa huitième rencontre dans la LNH mardi, Mantha pouvait miser sur le soutien au Centre Bell d'une cinquantaine de membres de sa famille et d'amis dont plusieurs sont venus de l'Abitibi.

L'athlète format géant âgé de 21 ans souhaitait s'illustrer comme il l'avait fait jeudi dernier à Detroit, où il a marqué son premier but dans la LNH face aux Canadiens.

Plusieurs membres de la famille, particulièrement son grand-père ancien hockeyeur de la LNH André Pronovost qui était présent avec son épouse, ont vécu des émotions fortes.

« Ç'a été un moment incroyable. C'était mon premier match à Detroit, contre les Canadiens de surcroît », a commenté Mantha, qui a obtenu son deuxième but en deuxième période du match de mardi après avoir mérité sa première pénalité au premier vingt.

« D'avoir réussi mon premier but m'a enlevé un peu de pression, avait-il enchaîné avant la rencontre. Et de jouer avec des joueurs de la trempe des Pavel Datsyuk, Darren Helm ou de gros noms semblables, ça aide à faciliter la progression. »

Il s'efforce surtout d'améliorer sa constance, un aspect sur lequel les Red Wings ont mis grandement l'accent depuis ses débuts chez les professionnels, la saison dernière.

« C'était le principal sujet de discussion avec (l'entraîneur) Jeff Blashill, la saison dernière, et avec Todd Nelson cette saison à Grand Rapids. Nous comptabilisions les matchs où j'étais inconstant. J'ai connu deux mauvaises séquences cette saison. À la fin de la seconde, j'ai connu une série de neuf matchs au cours de laquelle j'ai très bien joué. C'est à ce moment qu'on a décidé de ma rappeler. »

Mantha possède des aptitudes de marqueur indéniables. Il a dit toutefois avoir réalisé que s'il veut faire sa marque dans la LNH, il doit se soucier de polir des aspects de son jeu, principalement en défense.

« Si je veux être un joueur de premier plan dans la ligue, je dois bien accomplir des détails sur lesquels je ne m'appliquais pas toujours. Nous avons visionné des séquences de jeu sur vidéo l'autre jour et c'est une question d'être meilleur et d'aller de l'avant. »

L'entraîneur des Red Wings Jeff Blashill, qui a dirigé Mantha dans la Ligue américaine de hockey (LAH) la saison dernière, a déjà observé une amélioration sur le plan de la maturité.

« Je lui ai donné une directive en défense dernièrement et il l'a mise en application dès le match suivant. S'il peut apporter les ajustements et continuer de s'améliorer, il possède tous les atouts afin d'être un très bon joueur, a argué Blashill. Il est imposant physiquement et il possède un bon coup de patin. S'il remporte les batailles individuelles et les batailles pour l'obtention de la rondelle sur une base régulière, il peut devenir un excellent joueur. C'est le défi pour lui, d'afficher de la constance dans son jeu. Il le fait la plupart du temps et moins bien par moments. Ça fait partie du processus d'apprentissage. »

 

En voir plus