Skip to main content

Andrei Markov sera le nouveau "canon" du Canadien en supériorité numérique

LNH.com @NHL

MONTREAL - Les joueurs passent, mais l'approche demeure la même. Après Sheldon Souray et Mark Streit, Andrei Markov sera le nouveau "canon" du Canadien en supériorité numérique. Le défenseur gaucher sera déplacé au point d'appui droit durant les attaques à cinq d'où il pourra décocher son puissant tir. Alex Tanguay jouera au point d'appui gauche, une position qu'il a occupée occasionnellement à Calgary.

"Notre philosophie demeure la même. Nous voulons obtenir des tirs au but tout en créant de la circulation devant le filet", explique Doug Jarvis, le "cerveau" derrière l'avantage numérique du Tricolore.

Malgré les changements de personnel, le Canadien a conservé le meilleur jeu de puissance de la Ligue nationale ces deux dernières années. L'équipe a enregistré un taux d'efficacité de 22,8 pour cent en 2006-2007 en misant sur Souray, et maintenu un taux de réussite de 24,2 pour cent en 2007-2008 avec la présence de Streit.

"Ca prend une bonne structure ainsi que des joueurs de talent très créatifs", fait valoir Jarvis pour expliquer les succès du Canadien en supériorité numérique.

Selon Jarvis, Markov possède toutes les qualités pour occuper cette fonction névralgique dans le hockey d'aujourd'hui.

"Andrei aura besoin d'une courte période d'adaptation. Le fait de passer du côté gauche au côté droit représente un changement pour lui. Mais nous allons assurément profiter de la qualité de son tir sur réception."

Un des meilleurs

Il y a deux ans, Markov a marqué six buts et récolté 49 points. La saison dernière, il a inscrit 16 buts et amassé 58 points, deux sommets personnels. Il pourrait améliorer sa production dans son nouveau rôle.

"Il fait partie des deux ou trois meilleurs quarts-arrière de la ligue, soutient Tanguay. Il me rappelle Nicklas Lidstrom, Brian Rafalski ou Scott Niedermayer. Il est dans la même catégorie. C'est une question de temps avant qu'il obtienne la même reconnaissance.

"Je suis très content de former un duo avec Markov, ajoute le nouvel attaquant du Canadien. Avec lui, on ne fait jamais de mauvaises passes. Il récupère toutes les rondelles, même celles qu'il reçoit dans les patins. La communication se fait également très bien."

A l'entraînement de mercredi, Jarvis avait jumelé Markov et Tanguay avec le trio d'Andrei Kostitsyn, Tomas Plekanec et Alex Kovalev. La deuxième vague de l'attaque à cinq était composée de Roman Hamrlik et Patrice Brisebois aux points d'appui, et du trio de Sergei Kostitsyn, Robert Lang et Saku Koivu. Jarvis a aussi apporté une variante en envoyant Sergei Kostitsyn au point d'appui à la place de Hamrlik. Guillaume Latendresse s'est alors retrouvé sur le flanc gauche.

"Latendresse est un gros bonhomme qui peut créer de la circulation devant le filet. Lang, lui, peut déstabiliser l'adversaire puisqu'il lance de la droite", a indiqué Jarvis.

Le Canadien possède donc plusieurs options en supériorité numérique. Jarvis entend bien toutes les utiliser.

"L'attaque à cinq est très importante. Un but dans pareilles circonstances peut changer l'allure d'un match", rappelle l'entraîneur-associé du Canadien.

En voir plus